Ségolène Royal et la chasse aux oies : un système inspiré de la mafia

Alors que la date européenne de fermeture de la chasse était déjà passée, les chasseurs français continuaient sans être inquiétés et depuis une semaine à chasser les oies sauvages.

Pourquoi ? Tout simplement car notre ministre de l’Environnement, Ségolène Royal — ennemie maintenant bien connue des loups12, des ours, et des écosystèmes naturels en général — les encourage à mépriser ouvertement la réglementation de la Cour Européenne de Justice3.

« Déni de justice, déni écologique » selon la LPO

Cette invitation au non-respect du droit est absolument ahurissante de la part d’un membre du gouvernement.

Madame Royal serait bien inspirée de se renseigner, pour comprendre enfin que si tout le monde chassait les oies n’importe quand, y compris lorsqu’elles sont fragilisées par le froid et le manque de nourriture hivernal, ce serait la fin de l’espèce.

Quant à nous, nous militons bien sûr pour une interdiction pure et simple de ce permis de tuer, et ce quelles que soient les espèces et les saisons…

Une infraction qui court depuis 2015

Ce braconnage légalisé se répète depuis l’hiver 2015… Cette année-là, Mme Royal avait demandé par écrit aux préfets et au directeur général de l’Office national de la chasse à ce que la verbalisation ne prenne effet qu’à compter du 9 février, soit dix jours après la fermeture de la chasse…4

Ségolène Royal, ministre de l’environnement anti-environnement

La circulaire ayant bien sûr été cassée par le Conseil d’Etat, le ministère a renouvelé en 2016 ce permis d’enfreindre la loi mais de façon plus officieuse : de bouche à oreille, du ministère aux gardes forestiers. Il en est allé de même cette année, où Mme Royal a indiqué aux chasseur qu’ils peuvent enfreindre la loi jusqu’au 12 février.

En déplacement à Bordeaux, Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, a cautionné ouvertement ce dispositif.

Une aberration pointée du doigt par le Conseil d’Etat… mais trop tard

Saisi en référé-suspension par la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), le Conseil d’Etat a ordonné mardi, et comme tous les ans, la suspension de l’ordonnance ministérielle5, du fait de la « situation d’urgence » écologique, de l’« absence d’intérêt général » et d’« un doute sérieux sur la légalité de la décision de la ministre »…

Cette décision intervient trop tard ! En l’absence de sanction à l’encontre de Mme Royal, elle ne sera pas non plus dissuasive en ce qui concerne ses successeurs. Le Conseil d’Etat a beau dire, les chasseurs d’oies disposent dans les faits d’une longue semaine supplémentaire pour décimer cet oiseau migrateur, et ce depuis plusieurs années…

Nous sommes là en présence d’un système qui évoque clairement la mafia, puisque ce sont les politiques, pourtant choisis par le peuple, qui enfreignent ouvertement la loi dans l’intérêt de quelques uns de leurs amis.

Ajoutons pour finir que l’Europe poursuit déjà la France pour le braconnage constant des bruants ortolans

Bruant ortolan, espèce menacée en Europe, chassée en France

Précisions :

  1. Vegactu — Royal : tuez un max de loups avant la trêve []
  2. Vegactu — Loup : L’expérimentation de Ségolène Royal tourne à la boucherie []
  3. LPO — Ségolène Royal autorise la chasse aux oies après la date de fermeture officielle ! []
  4. Sud-Ouest — chasser l’oie en février malgré l’interdiction []
  5. L’Humanité — Chasse aux oies, le Conseil d’Etat montre du doigt le braconnage légalisé []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • antikeiths

    Pourquoi cette madame Royale est devenu ministère de l’environnement, puisqu’elle s’en fou de l’environnement…
    J’aime bien l’annotation que vous avez mis sous son image « ministère de l’environnement, anti-environnement. »

  • couba

    nous sommes vraiment gouvernés par une classe politique corrompue
    et le lobby de la chasse sait vraiment bien s’y prendre pour leur graisser la patte…

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer