4 raisons de boycotter l’huile de palme ; ces marques françaises qui en abusent…

A la suite de notre article sur les biscuits vegans de la grande distribution, vous avez été nombreux à nous écrire pour nous signaler qu’un produit qui contient de l’huile de palme reste à éviter le plus possible.
Et ce n’est pas chose facile. Les mentions « huile végétale », « matières grasses végétales en l’état ou hydrogénées » sont systématiquement à traduire par « huile de palme ».

Mais pourquoi l’huile de palme est-elle partout ? Tout simplement car elle est un rêve d’industriel : peu onéreuse, produite en grandes quantités, aisément transformable et très stable face aux variations climatiques (pratique pour les produits en attente dans les ports, les parkings, par temps de neige ou de canicule).

En dehors de ceci, l’huile de palme est une calamité.

CoeurUn problème de santé pour les consommateurs

L’huile de palme est en effet très riche en acides gras saturés, qui ont tendance à favoriser les dépôts de cholestérol dans les artères et à augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

*

OuvriersUn problème de qualité de vie pour les producteurs

Les trois quarts de la production mondiale sont assurés par des ouvriers agricoles indonésiens et malais, qui sont soumis à des conditions de travail déplorables.

*

Orang-outanUn problème de survie pour les grands singes

Les orangs-outans, ont le sait, sont délogés de leur habitat naturel (la forêt tropicale) par les compagnies productrices d’huile de palme, et sont en danger d’extinction.

*

GESUn problème de pollution pour la planète

« La déforestation en Asie du Sud-Est dégage 2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Selon certaines estimations, la déforestation pour la seule Indonésie représente 4% des émissions globales annuelles, ce qui la place en troisième position des émetteurs, derrière les Etats-Unis et la Chine », d’après le groupe Unilever lui-même.
Unilever s’est récemment engagé à cesser d’utiliser de l’huile de palme non certifiée d’ici 2015. Greenpeace a salué cette initiative.

SustainabilityA la surprise générale, Findus vient de prendre un engagement environnemental et nutritionnel très important en s’engageant dans la lutte contre l’huile de palme. Que ce soit probablement pour redorer une image bien écornée par le scandale de la viande de cheval ne doit pas nous empêcher d’apprécier les mesures prises.

Le groupe anglais promet de n’utiliser que de l’huile de palme certifiée durable d’ici 2015. Et de la remplacer totalement, d’ici 2020, par de l’huile de colza ou de tournesol pour ses poissons et ses pommes de terre surgelés.

Il était temps. Le WWF vient d’établir un classement des 59 principaux acheteurs européens d’huile de palme, et Findus se retrouve à la troisième place. Unilever, dont nous vous parlions à l’instant, obtient la 5e place.

En France, les marques les plus consommatrices d’huile de palme sont : les supermarchés U, les Mousquetaires, Géant Casino, Auchan, Brioche Pasquier, mais surtout Leclerc, qui en achète à tire-larigot.

D’autres marques françaises font un peu mieux : L’Oréal, les bougies La Française et Carrefour s’en sortent assez honorablement.

 

DanoneQuant à Danone, qui « joue les premiers de la classe de nutrition et de politique sociale, avec ses yaourt bio, ses probiotiques qui vous transforment en super héros du quotidien, sa branche biscuits Lu cédée à Kraft parce que les biscuits-ça-fait-grossir-on-va-se-recentrer-sur-des-produits-qui-font-du-bien-aux-gens » (d’après Rue89), le groupe se montre tout simplement lamentable. Et n’évoque même pas la question dans son dernier Rapport Technique sur le Développement Durable ! De la poudre aux yeux…

Sources :

http://blogs.rue89.com/dessous-assiette/2009/11/05/les-groupes-alimentaires-francais-boudent-lhuile-de-palme-durable
http://www.eurekasante.fr/nutrition/corps-aliments/lipides-energie.html?pb=acides-gras-satures-insatures-trans

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • gommette

    Cet article me permet de poser une question qui m’embête depuis un moment et à laquelle je ne trouve pas de réponse : que penser de l’huile de palme bio ? on en trouve dans pas mal de produits végé ( tartex par exemple ) , du coup j’hésite toujours à en acheter …

    • Concrètement, même bio il vaut mieux éviter. Acide gras saturé, et production assurée par une entreprise détestable. Pour en savoir plus : http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/28/ces-produits-bio-qui-contiennet-de-huile-de-palme_n_2204816.html

      Pour les pâtés tartex, je suis déprimé, car en Pologne il y avait des tas de pâtés végétaux sans huile, et en France tout ce qu’on trouve c’est du tartex blindé d’huile de palme. Sincèrement, pourquoi mettre de l’huile dans des pâtés? Pour leur coût ridicule certainement et une texture agréable…

      • gommette

        par contre les terrines végés de Bjorg sont maintenant sans huile de palme ! et c’est en gros le même gôut que tartex.

    • LG

      L’huile de palme durable ou bio est à éviter. C’est de la poudre aux yeux. Le label durable a été instauré par les gros exploitants (dont Monsanto fait parti !). De plus ils sont obligés de désherber à outrance pour laisser la place aux palmiers… Et devinez qui fournit ces poisons ? Monsanto ! France 5 a fait un super reportage là dessus, huile de palme une huile qui fait tache (de mémoire)

    • Alain.jpg

      Personnellement je n’ai aucun problème à manger des produits contenant de l’huile de palme bio. Elle vient de Colombie et n’est donc pas concernée par 3 des 4 problèmes décrits dans cet article.
      Quant au premier problème, les acides gras saturés, je ne me sens pas concerné du tout. C’en est sans doute un pour une personne qui consomme pas mal de viande, de produits laitiers et raffole de toute sorte de cochonneries industrielles… mais avec mon profil, il y a encore une sacrée marge avant que je sois dans l’excès (et il n’y a évidemment aucun danger sans abus) !

  • Sauvons l’huile de palme

    A chaque fois, je suis sidéré par les arguments que je vois sur l’huile de palme dans le cadre de la campagne européenne qui a actuellement lieu pour dénigrer l’huile de palme. Certains utilisent des faits saillants pour diaboliser toute une filière. Or comme je l’ai montré dans cet article l’huile de palme représente un véritable espoir pour l’Afrique, par exemple. http://www.slateafrique.com/245355/economie-huile-de-palme-production-africaine-diabolisation Quant à la question sur l’huile de palme bio, voici un très bon article qui vous expliquera le vrai et le faux sur l’huile de palme http://www.lavieclaire.com/huile-de-palme-info-et-intox

    • Vegé84

      Votre article est des plus nul qui existe et votre lobbying à gros sabot pathétique « Pourquoi tous ces «pétitionnaires en chef» parisiens ne vont-ils pas
      expliquer aux 35.000 familles ivoiriennes qui vivent de la culture de
      l’huile de palme qu’elles doivent cesser sur le champ leur activité
      parce que c’est mal vu du Quartier latin? » En plus de votre racisme vous ne connaissez même pas les réalité de l’huile de palme en Afrique. Avant de donner des leçons apprenez à connaitre votre continent qui IMMPORTE plus d’huile qu’elle n’en exporte. les 35 000 familles cultivent pour ELLES et le pays et n’exportent pas. L’huile de palme africaine n’arrive pas jusqu’en europe. Donc les bobos parisiens ne tuent pas le petits africains.

      Sauvons l’huile de palme est donc un imposteur et un menteur !

      http://vivresanshuiledepalme.blogspot.com/p/vraifaux-de-la-palme.html

      • June

        Ok, alors surtout, ne fermons aucune grande usine à viande, car des milliers de familles européennes y travaillent. Et surtout ne réglementons absolument pas les énormes industries de la viande, sinon ça risquerait de laisser ces milliers de personnes sur la touche, entre ceux qui y travaillent et ceux qui bossent pour récolter le soja transgénique servant à nourrir les bêtes !

        Allons un peu de sérieux…

  • Sonia

    Lili,
    je viens de lire plusieurs de vos articles et je ne trouve pas d’autre « qualificatif » à votre encontre que « névrosée sévère ». Vos points de vue sont tous plus choquants les uns que les autres. Vous transformez et sortez de leur contexte tous les documents annexes que vous citez, ce que fait de vous une vulgaire manipulatrice.
    Je souhaite une courte vie à vos articles et à vos interventions, vos maquillages de réalité ne méritent pas de figurer ici. Vous êtes une véritable honte et laissez moi vous dire que si j’étais vous je serais peu fier de moi.

    Ce qu’il ne faut pas lire! vraiment n’importe quoi!
    Des apiculteurs qui intoxiquent leurs ruches et qui écrasent leurs abeilles avant l’hiver!

    Non seulement vous avez très largement fumé la moquette, mais vous avez déjà bien attaqué les meubles. Je suis choqué par l’intox que vous véhiculez.

    • June

      Voyant la méchanceté avec laquelle vous attaquez Lili…se faire traiter de manipulatrice par vous, c’est plutôt un compliment !
      Annoncez vos arguments au lieu de brasser du vent à coup de moquette….

    • @efc4ffd72179b1557a6e202560c642a4:disqus, si les apiculteurs n’intoxiquent pas leurs ruches, ils s’intoxiquent eux-mêmes….
      « En fin de carrière apicole, plusieurs apiculteurs ont développé des pathologies identiques aux gros fumeurs.  » http://www.apiculture.com/rfa/articles/enfumoir.htm

      • Mick

        Et c’est quoi le message de votre lien ? Vous vous réjouissez de la maladie des gens ou vous pensez que les abeilles vont faire un cancer du poumon ou de la gorge? pas si simple puisqu’elles n’ont n’y poumon ni gorge… Un apiculteur qui ne fait pas attention au combustible qu’il utilise se met lui même en danger, en effet les abeilles ne sont soumises à la fumé que quelques minutes par mois, l’apiculteur lui, peut être amené à en respirer quotidiennement.

  • Pingback: 4 raisons de boycotter l’huile de palme ; ces marques françaises qui en abusent… | Tu dois nourrir ta vie!!()

  • Alain.jpg

    Une petite question à ceux qui boycottent l’huile de palme : trouvez-vous de la margarine ? (et si possible bonne…)

    Personnellement je ne trouve pas pertinent de boycotter l’huile de palme bio donc je n’ai pas fait plus attention que cela, mais il me semble quand-même que j’ai toujours vu de l’huile de palme dans toutes les margarines.

    • Aux dernières nouvelles, aucune margarine sans huile de palme (bio ou pas bio) n’est trouvable en France. Donc j’ose espérer qu’ils ne consomment pas de margarine ! (ou du beurre de coco maison, un délice!)

  • Pingback: Gâteaux apéritifs végétaliens très connus des omnivores | Vegactu()

  • Idelphie

    Je copie-colle l’avis du réalisateur P. Rouxel sur l’huile de palme pseudo-éthique :

    « Il est évident que la
    majorité des membres de la RSPO ne contestent pas l’expansion des
    monocultures de palmiers à huile. Au contraire, ils cherchent activement
    à en dynamiser la production et la consommation. S’il est vrai que la
    RSPO cherche à améliorer le processus de production, il est toutaussi
    vrai que le modèle dans son ensemble, même avec ces améliorations
    continue d’être anti écologique.

    Les sociétés membres de la
    RSPO opérant en Indonésie utilisent cette prganisation pour donner de la
    crédibilité à leur façade écologique tout en détruisant les forêts
    tropicales en toute impunité.

    Parmi ses membres figurent
    des noms très connus qui sont généralement associés aux impacts sociaux
    et environnementaux négatifs (Cargill, Unilever, Cognis, International
    Finance Corporation, BP, Syngenta, Bayer…).

    Les membres ne respectent pas leurs engagements.

    Le seul fait d’être memebres de la RSPO n’est pas une preuve suffisante du respect de l’environnement par une entreprise.

    Actuellement, les critères
    de la RSPO ne donnent que des lignes directrices vagues pour éviter
    l’assèchement des terrains marécageux. Il n’y a pas non plus de critères
    sur les émissions de gaz à effet de serre causées par la production
    d’huile de palme.

    Aussi, même si une
    production d’huile de palme écologique (RSPO) existe et est disponible,
    seuls 10 des 59 entreprises membres de la RSPO l’achètent et
    l’utilisent.

    L’exmple de Sinar Mas, « un membre actif de la RSPO ».

    Sinar Mas est la plus grosse société de plantation de palmiers à huile en Indonésie.

    En décembre 2009, Unilever,
    le plus gros utilisateur d’huile de palme au monde, a annoncé la
    suspension de ses contrats avec Sinar Mas à la lumière d’études
    réalisées par Greenpeace notamment. Cependant, les grandes marques dont
    Nestlé, Kraft et Procter and Gamble continuent d’acheter de l’huile de
    palme produite par Sinar Mas.

    Bien que Sinar Mas soit un
    membre de la RSPO, il est toujours possible de trouver des bulldozers
    lui appartenant, détruisant d’immenses domaines en Papouasie notamment.
    Il y a évidemment quelque qui cloche quelque part !

    Aucune restriction ni pénalité de la part de la RSPO.

    Telle que la RSPO existe
    actuellement, ses normes et ses principes sont beaucoup trop timides
    pour être réellement efficaces. La principale cause de ce problème est
    qu’une entreprise n’a aucun risque d’être pénalisée par la RSPO en cas
    de non respect des règles de celle-ci.
    Quelle crédibilité peut avoir la RSPO si elle ferme les yeux lorsque ses membres sont eux mêmes acteurs de la déforestation ?

    Scénario futur pour la RSPO.

    Si la RSPO veut vraiment
    être prise au sérieux sur ses critères écologiques, elle doit prendre
    des mesures immédiates pour interdire à ses membres toute conversion de
    forêts (primaires ou dégradées) et tout assèchement de terres
    marécageuses.

    Sans une telle démarche, il
    ne peut y avoir une production écologique d’huile de palme en Asie du
    Sud-Est. Et la RSPO continuera à créer une illusion de « respect de
    l’environnement » tout en continuant aussi l’expansion des plantations  »
    pour répondre à la demande des pays qui fixent des objectifs
    obligatoires sur les biocarburants. »http://stophuiledepalme.doomby.com

  • Pingback: Une vidéo émouvante contre l’huile de palme | Vegactu()

  • Pingback: Comment remplacer les produits laitiers ?! | Vegan Freestyle()

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer