Accueil » Actualité vegan » Des cochons vivent seuls sur une île aux Bahamas
Des cochons vivent seuls sur une île aux Bahamas

Des cochons vivent seuls sur une île aux Bahamas

C’est une histoire assez extraordinaire et qui donne de merveilleuses photos.

L’île aux cochons ou Big Major Cay (nom officiel), est dotée d’une source d’eau naturelle et est abritée par un chapelet d’îles voisines qui la protège des vagues provoquées par les tempêtes tropicales. Sur cette île, des cochons ont été introduits par des marins de passage qui pensaient qu’ils feraient une bonne source de nourriture.

Cependant, les marins ne sont jamais revenus et maintenant tous les porcs vivent par et pour eux-mêmes avec l’aide des plaisanciers. Les porcs sont intelligents et nagent pour récupérer en partie l’excès de nourriture des yachts qui passent au large.

Alors qui a dit que les cochons étaient bêtes et sales?

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Diplômé d'une licence en web-marketing et actuellement étudiant en géographie à Toulouse, je suis aussi un passionné de sport. Je pratique le triathlon et j'ai une grande préférence pour le trail et le minimalisme.
  • Veggi Nours

    Salut,
    Excellent les cochons ! Sait-on depuis combien de temps sont-ils livrés à eux même ?

    • http://www.vegactu.com/ nicolaï

      Non malheureusement on ne sait pas (le dailymail qui a écrit sur cette histoire ne précise pas de dates)

    • Alain.jpg

      Je viens de lire que 5 cochons ont été introduits sur cette île par un certain Wayne Nixon en 1990 comme « réserve alimentaire d’urgence » (sic) car il avait peur d’un embargo du fait de la guerre du Golfe. Ils seraient aujourd’hui une quarantaine.

      Ce capitaine n’est d’ailleurs parti nulle part car il propose aujourd’hui encore des excursions où il invite notamment les touristes à nager avec ces cochons.

      http://www.thestar.com/life/travel/caribbean/2011/01/21/bahamas_a_perfect_tonic_for_weary_lovers.html

      Remarque personnelle : je ne serais pas étonné que certains de ces animaux finissent de temps à autre dans son assiette…

      • liligondawa

        Merci en tout cas pour ce complément d’informations !

  • http://www.facebook.com/odilelaure.fournis Odile Laure Fournis

    Déjà que la vie aux Bahamas ça fait rêver mais alors que des cochons en profitent c’est doublement fabuleux !!! Et si seulement les pauvres cochons d’élevage pouvaient avoir un tout petit bout de cette liberté, ça feraient des millions d’heureux… pas vrai !!!

  • Pingback: http://www.vegactu.com/actualite/des-cochons-vivent-seuls-sur-une-ile-aux-bahamas-4879/#prettyPhoto | Le fil de leo

  • Mick

    Franchement c’est mignon certes, mais à mon avis c’est une catastrophe pour l’écosystème local !

    • IV

      Çaa quand même l’air plus clean que la Bretagne et ses élevages…

    • liligondawa

      Au moins c’est une île, donc un écosystème cloisonné… Même s’il est chamboulé, ce déséquilibre ne se propagera pas aux alentours!

      • Cat Kate

        Ne doit-on pas se demander d’où vient cette idée de nature « pure » et de wilderness ? « Notre désir de faire reculer l’horloge écologique et de recréer un paysage qui existait avant l’introduction des espèces européennes est discutable ». Voyez les réflexions de William Cronon (1996, p. 24) plaidant pour une réévaluation critique de nos idées sur la nature et la wilderness

    • vegan95

      @Mik: comme il s’agit de cochons, c’est sûrement moins catastrophique pour l’écosystème local de cette île, en comparaison de l’exploitation sordide de 8.3 millions de cochons en Bretagne qui produisent chacun 16 kg de lizier par jour, empoisonnent les sols, l’air, le littoral, les nappes phréatiques; sans parler des tonnes de pesticides et du gaspillage de terre nourricière pour cultiver les fourrages qu’ils mangent, et de la forêt amazonienne qu’ils ravagent malgré eux, avant leur exécution en abattoir; et pour ne citer que la Bretagne. ( D’ailleurs, les cochons eux-même sont empoisonnés par des overdoses d’antibiotiques, vaccins, produits chimiques dopants, résidus de pesticides etc… et ils empoisonnent ainsi les humaines qui les mangent).
      Une vraie catastrophe.

      Donc, pour ma part si je vois des cochons libres et de surcroît sous les palmiers d’un paradis fiscal, ma première pensée n’est pas à la « catastrophe » écologique qu’ils provoquent (??), mais plutôt à me réjouir un minimum de la chance qu’ils ont eue, et aussi que les touristes qui les croisent sur cette île apprendront que les cochons ne sont pas sales tant que les hommes ne les obligent pas à vivre dans leurs excréments.

      • VGCédric

        C’est le commentaire le plus intelligent qu’il m’a été donné de lire sur Vegactu ! Grand coup de chapeau à toi vegan95 et à ta lucidité !

    • skalpa

      Franchement, je ne sais pas sur quoi tu te bases pour dire une telle chose. Les catastrophes pour les écosystèmes sont générées par les être humains et non par des animaux, ils entassent des milliers de cochons sur de petits espaces et les bourre de protéines (Soja, Activia par exemple ^^) et de médoc . Les êtres humains forcent les cochons à vivre dans leurs excréments, car le cochon est très propre d’habitude.
      Je pense que si les touristes viennent c’est que ça doit être bien propre. Un cochon qui n’est pas engraissé ne va pas générer autant d’excréments que les cochons en batterie.

      • Tzitzimitl

        Le problème n’est pas dans les excréments, c’est juste qu’à chaque fois que l’homme introduit une nouvelle espèce dans un écosystème, l’espèce entre en concurrence avec les espèces locales, sur la nourriture, sur les territoires, etc… Et elle peut aussi décimer des espèces locales n’étant pas préparées à l’introduction d’un nouveau prédateur.

        Or les cochons sont omnivores. Ils peuvent donc potentiellement être dangereux à la fois pour les plantes et les petits animaux et insectes qu’ils mangent et pour les herbivores et carnivores qui se nourrissaient de la même chose qu’eux avant leur arrivée.

  • Myriam

    Cela fait plaisir à voir… j’espère qu’ils resteront libres et heureux!

    Les cochons sont très sensibles et intelligents, ce sont des animaux magnifiques!

    Ce qu’on leur fait subir dans les fermes industrielles est abominable et c’est véritablement scandaleux!

    Quand cela prendra t’il fin ???

    • KBL

      Même dans les fermes « bio » ils sont élevé dans le seul but d’être froidement abattu pour notre plaisir gustatif et ce bien avant leur mort naturel, et restent tout de même enfermés mais dans de plus grandes cages… attention à ne pas donner trop de crédit au camp des gens qui ne critiquent que les élevages industriels en oubliant que le plus grave c’est la captivité et le non sens donné à la courte vies de ces être vivants et sensibles, la torture restant une couche d’horreur rajouté par dessus cette ignominie contre nature.

      • Emma

        Les cochons « bio » doivent avoir accès à un parcours extérieur, ils ne sont pas enfermés dans de plus grandes cages ! Par contre il est permis de mettre les mères en « stabulation » le temps d’allaiter les petits

  • Lapin qui sautille

    c est la preuve que ce ne sont pas des animaux stupides! ils survivent sans notre aide :)

    • mira

      Ils reçoivent quand même un peu d’aide: « les marins ne sont jamais revenus et maintenant tous les porcs vivent par et pour eux-mêmes avec l’aide des plaisanciers. Les porcs sont intelligents et nagent pour récupérer en partie l’excès de nourriture des yachts qui passent au large. »

      Mais sinon je suis d’accord avec le fait qu’ils ne sont pas stupides.

  • http://www.facebook.com/celine.siyan Céline Siyan

    Maintenant on peux dire « Comme un cochon dans l’eau » :)

  • Rose

    c’est vraiment très bien qu’ils vivent seuls au moins ils échappent à la tyrannie des êtres humains ce sera encore meilleur si ce Wayne Nixon n’était pas là !!!

  • Lisbeth

    c’est magnifique de voir cela … ces cochons ont l’air tellement heureux ! Loin de cette vie et cette mort cruelle qu’on leur réserve par chez nous …

  • Paul Pichot

    Dans le roman sa Majesté des mouches, une fable sociale, les cochons étaient la faune d’une île, avant que n’y arrivent une société de jeunes garçons, seuls rescapés d’un naufrage.

  • Mick

    Vous n’êtes pas très logiques : D’un coté vous accusez l’abeille mellifère de nuire à la biodiversité alors que c’est un animal spontané (http://www.vegactu.com/debat/pourquoi-arreter-le-miel-largument-ecologique-1465/), de l’autre vous vous réjouissez de ces cochons qui sont introduits dans un milieu insulaire (donc très fragile, voir l’exemple des chèvre des galapagos). Soit vous êtes de mauvaise foi, soit votre raisonnement est à revoir.

  • Raphael Colucci

    Cool, comme ça si tu échoues sur cette ile, en plus des palmiers et de l’eau bleu turquoise, tu auras de quoi manger gratis pour quelques jours!

  • Pingback: Kama, le cochon qui fait du surf (vidéo) | Vegactu