Ingrédients : Jambon frais de porc, sel, bouillon : eau, couenne de porc, oignons, os de porc, carottes, sel, persil, ail, clou de girofle, poivre, laurier, dextrose, arômes naturels, conservateur : nitrite de sodium, antioxygène : isoascorbate de sodium.

Du jambon sans couenne, vendu avec couenne et bien plus encore

Mes parents ne sont pas végétariens, et comme j’aime bien lire les étiquettes (déformation de presque tous les végés), j’en ai profité pour scruter les ingrédients dans leur super bon jambon Herta.

Ils ont acheté du jambon Herta sans couenne (sûrement pour faire attention au gras), et quelle surprise de voir dans les ingrédients principaux : couenne de porc !

Si si, vous ne rêvez pas, un jambon sans couenne avec encore plus de couenne qu’un jambon normal… Voilà comment l’industrie agro-alimentaire s’amuse à mentir aux consommateurs.

Ingrédients : Jambon frais de porc, sel, bouillon : eau, couenne de porc, oignons, os de porc, carottes, sel, persil, ail, clou de girofle, poivre, laurier, dextrose, arômes naturels, conservateur : nitrite de sodium, antioxygène : isoascorbate de sodium.
Ingrédients :
Jambon frais de porc, sel, bouillon : eau, couenne de porc, oignons, os de porc, carottes, sel, persil, ail, clou de girofle, poivre, laurier, dextrose, arômes naturels, conservateur : nitrite de sodium, antioxygène : isoascorbate de sodium.

La couenne n’apparaît pas visuellement sur les contours du jambon, mais a été mixée avec les os de porc et les autres ingrédients pour l’incorporer dans le bouillon et saturer d’eau votre jambon. Oui c’est ça qu’on appelle Qualité Supérieure.

Au moins quand on est végétarien ou végétalien, on n’a pas la surprise de manger des os.

De l’eau pour baisser le coût de fabrication du jambon

Rappelons que le jambon, grande spécialité de la célèbre gastronomie à la française, consiste à mixer toutes les parties immangeables d’un animal (os, gras, etc…) et à y ajouter beaucoup d’eau. Voilà un des secrets pour rendre le coût de fabrication du jambon très faible.

Pourquoi de l’eau ? Car ça ne coûte rien, et ça augmente considérablement le poids du jambon.

Pourquoi des os ? Ils sont l’ingrédient principal de la gélatine, et permettent donc d’épaissir le jambon, qui en a bien besoin vu la grande quantité de liquide. Le tout sans écrire « gélatine » (peu aimée du consommateur) dans les ingrédients.

Ensuite on met ça en forme (il est important de garder le diamètre d’un cochon pour faire croire au consommateur que son produit est « naturel », taillé à même la bête), et on vend ça à 13€ le kilo.

13€ le kilo pour beaucoup d’eau, de l’os et du gras, imbattable n’est-ce pas?

Miam, du nitrite de sodium

Dans les ingrédients, Herta cite un conservateur : nitrite de sodium. Un conservateur ? vraiment ? Selon wikipédia : « Le nitrite de sodium est un additif alimentaire certainement cancérigène1. Il continue pourtant à être utilisé comme fixateur de la couleur et agent conservateur (E250). »

Selon le Guide des additifs alimentaires :

Chez l’homme, les nitrites entravent le transport de l’oxygène sanguin.
Réagissent facilement avec les amines présentes dans l’alimentation, pour former des nitrosamines, fortement toxiques et cancérigènes.
Autorisé en France uniquement pour salaisons, charcuterie et viande en conserve, foie gras et bacon traité en salaison. Éviter une ingestion fréquente.

Afin d’éviter d’écrire E250, Herta ne se gène pas pour écrire tout simplement nitrite de sodium et pas E250. Les consommateurs prendraient peur de voir un additif alimentaire dans leur bon jambon, et le fait de voir écrit nitrite de sodium doit les rassurer.

Du bon isoascorbate de sodium

Il en est de même pour l’antioxygène : isoascorbate de sodium. Il s’agit d’un additif alimentaire connu sous le nom E316.

Le E316 réduirait l’absorption des vitamines2, un pur bonheur, car c’est bien connu, on est toujours en surdosage de vitamines.

Précisions :

  1. http://www.artac.info/fr/prevention/additifs_000227.html []
  2. http://myadditives.co.uk/archives/25123 []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • Sccweb

    Dire qu’il y a 6 mois j’en mangeais régulièrement à midi le fameux « jambon-beurre » … et je passais mon après-midi à boire de l’eau tellement c’était salé.
    D’après le lien, le E250 c’est le nitrate de sodium et le E251 c’est le nitrite (Ok c’est pareil, ils sont cancérigènes)

  • AF

    du jambon blanc c’est de la chair de porc bouillit, je ne vois pas comment le faire sans eau….
    Pour le reste no comment mais si vous arrivez à faire cuire du riz ou des pates sans eau je veux bien avoir l’astuce, pour le jambon blanc c’est la même!!!
    Je siais bien qu’on mange de la merde mais j’en ai aussi marre des gens qui critiquent juste pour critiquer!
    si vous êtes pas content ne consommez plus et il n’y aura plus de souci…

    • vegan95

      @ AF : ce que Niko explique c’est que justement, l’eau du jambon intègre de la couenne, et que par conséquent, il est inévitable de manger de la couenne en ce qui concerne ce jambon « sans couenne » mais gorgé d’eau à la couenne. Cette critique de Niko est juste et objective, indépendamment du fait qu’il soit vg.
      Mais surtout, tu « sais bien qu’on mange de la merde », mais tu ne veux pas voir de critique sur cette « merde »? Penses-tu que cette « merde » est une fatalité tombée du ciel et que tu es obligé de bouffer de la « merde » parce que tu n’as pas le choix?

      • JUNE

        Exactement.
        Écrire « sans couenne' », c’est enlever la couenne de la composition du produit. C’est plus que clair.
        Tout comme l’on écrira sans gluten, sans lactose, sans arômes artificiels, sans conservateur, sans croûte, sans morceaux…Bref, en quoi cet article est-il gênant?
        Ici, il est montré que l’on nous vend un jambon sans couenne alors qu’elle est tout de même présente dans la composition.
        Alors soit on joue sur les mots, en disant que la couenne n’est que dans le bouillon et non dans le jambon ( et donc ici, la réflexion est un peu stupide puisque le jambon est cuisiné avec) soit on accepte juste de constater que le titre est mensonger.
        Alors oui, la couenne est enlevée autour du jambon, mais elle est quand même présente dans le jambon, ce que relève cet article.

    • Anna

      Je trouve ça très bien que certaines personnes « osent » dire que ce qu’on nous fait ingurgiter est nocif… par contre je comprends aussi que peu de gens sont près à entendre ça… Je pense qu’il est très important que les gens sachent ce qu’ils mangent… même si c’est « mauvais » (voir dangereux pour la santé et l’environnement).

      Pour ma part, je ne fréquente plus les supermarchés depuis quelques temps, j’achète uniquement des produits « bruts », bio, locaux et non-transformés. Pour en arriver là, il m’a fallu presque 10 ans… et je comprends bien aisément que mon « mode de vie » rebute et parait très contraignant…
      Et puis c’est bien connu, les gens ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas…

  • alex

    Ingrédients :
    Jambon frais de porc, sel, bouillon : eau, couenne de porc, oignons, os de porc, carottes, sel, persil, ail, clou de girofle, poivre, laurier, dextrose, arômes naturels, conservateur : nitrite de sodium, antioxygène : isoascorbate de sodium

    tous ce qui est cité et critiqué ci dessus rentre dans la composition DU BOUILLON et non du jambon !!!!! (la couenne donne du gout au jambon et a beaucoup de plats cuisinée et charcuterie !)
    idéalement êtres végète n empêche pas de SAVOIR LIRE !!!
    bonne soirée

    • Bravo tu t’es fait avoir. Les additifs sont là pour augmenter la rétention d’eau du jambon. Apprend à lire notre article, ou va te renseigner ailleurs, tu verras que ça se passe comme ça.
      PS: Végé et pas Végète…

      • alex

        Rappelons que le jambon, grande spécialité de la célèbre gastronomie à la française, consiste à mixer toutes les parties immangeables d’un animal (os, gras, etc…) et à y ajouter beaucoup d’eau. Voilà un des secrets pour rendre le coût de fabrication du jambon très faible
        et la ….. désolé mais je cuisine MOI et on met toujours des aditif qui donne du gout a la viande !
        suffit d êtres un tout petit peut intelligent et savoir lire une fiche d ingrédient !!
        l épaule de port est désossé et reconstitué …… PAS LE JAMBON !
        LOL ! pffffffffffffffffff

        • LOL ! pffffffffffffffffff.

          • Micha

            Et sinon un débat constructif c’est possible ou vous avez 2 ans tous les deux? Arrêtez vos « pfff » et vos insultes et construisez vos arguments.
            Je lis plus les commentaires que les articles et ce genre de « mini débat à deux balles » niveau « c’est celui qui dit qui est » me fait poser des question sur l’auteur et sur sa crédibilité.
            Où sont tes sources Nicolaï? Et me dit pas « cherche », c’est ton devoir de ne pas dire des anneries et de pouvoir le prouver

          • mister piggy

            Si vous (re)lisez l’article vous verrez que Nicolaï critique moins le fait que le jambon soit imbibé de liquide que la composition du liquide en question. En l’occurrence le fait qu’il y entre l’ingrédient même que les fabricants prétendent nous épargner (la couenne) et surtout la présence de deux addictifs toxiques et cancérigènes. J’ai du mal à comprendre ce que certains ont du mal à comprendre là-dedans…

          • Hexalyse

            Ils ne disent pas nous en épargner, ils disent que le jambon ne « porte » pas de couenne : c’est dur, c’est chiant, et on le dégage à tous les coups.

            Après, je suis comme vous, je supporte pas qu’il y ai toutes ces merdes dans les produits industriels (nitrites, additifs en tout genre, trop de sel et cie.) et qu’on essaye de nous le cacher plus ou moins.
            Mais pour le coup de la couenne, vous abusez : la couenne est présente DANS LE BOUILLON. De plus, qui a dit qu’elle y était broyée ? Idem pour les os.A ce que je sache, quand on fait un pot au feu, on y laisse aussi les os, et pourtant personne ne s’est jamais alarmé (on les mange pas, mais ils servent donner du gout… enfin je sais pas, je suis plus ou moins végétarien maintenant. Mais certains aiment bien manger la moêlle…). Bref, le fait qu’il y ai de la couenne et des os dans le bouillon ne me dérange pas. On peut très bien les mettre dans l’eau du bouillon, faire cuire le jambon dedans, et c’est pas pour ça qu’il y en aura des bouts – mixés ou pas – DANS le jambon.

            Pour les nitrites et autres joyeusetés chimiques, là c’est une autre histoire. Ca devrait pas être là.

            Bref, en conclusion : justifions le végétarisme avec de vrais arguments. Pas avec des arguments bidons d’insurgés du dimanche matin, qui interprêtent une liste d’ingrédients à l’envers.
            C’est à cause d’accusations comme ça qu’on passe pour des abrutis auprès des détracteurs anti-végétariens. Et, parfois, ils ont malheureusement pas tort, vu les gens à qui ils ont à faire.

            Merci 🙂

          • Vassili Zaïstev

            Bonjour,

            Quand je consommais du jambon je me serais fait votre réflexion sur le fait que  » sans couenne  » voulait dire POUR MOI, que je ne devais pas l’enlever. Aujourd’hui, vu que j’achète des produits avec la mention  » sans gluten  » ou  » sans lactose « , je vois que normalement, la mention  » sans quelque chose  » devrait dire que le quelque chose n’entre pas dans la composition, du produit en lui-même et de ce qui a pu contribuer à sa fabrication.
            Même si avant je le voyais comme  » sans couenne autour que je devais enlever  » j’imagine que d’autres peuvent le percevoir autrement, surtout quand une même mention, la mention  » sans  » peut dire deux choses bien différente. Donc ce n’est pas très clair tout de même.

          • Hexalyse

            C’est très juste ! De toute façon, on se doute bien qu’ils font ça pour jouer sur le mot.
            C’est le principe même du marketing, et de la publicité : faire subtilement crorie des choses au client, des choses « plus jolies que la réalité », sans trop se mouiller non plus pour ne pas avoir de problème de « publicité mensongère ».

            Bref, de toute façon ça fait longtemps que j’ai arrêté de lire et de croire à ces super messages subliminaux, à ces petits « tampons » rajoutés sur les produits, affichant de jolis slogans qui attrapent l’oeil… ainsi que les naïfs.

        • Vegan95

          @ Alex:
          « et la ….. désolé mais je cuisine MOI et on met toujours des aditif qui donne du gout a la viande !
          suffit d êtres un tout petit peut intelligent et savoir lire une fiche d ingrédient !! »

          es-tu content qu’il y ait toujours des additifs de chimie synthétique plus ou moins cancérigènes dans ce que tu manges? Tu trouves que ça donne du « bon goût » et tu appelles ça gastronomie?

        • Julot

          Si vous étiez si intelligent que ca vous arrêteriez de manger de la viande si vous avez besoin de rajouter des additifs divers dessus pour lui donner du gout selon vos termes…aliments non physiologique a moins que vous vos forcez pour l’apport énorme en protéines non nécessaire peut être? lol…

          Quand je mange un fruit mur je ne pense aucunement a rajouter quelques choses dessus pour « lui donner du gout… », aliment physiologique par excellence~

          Se poser la question de la stupidité de la situation serait un bon début~

          • Gryffondor

            C’est vrai, c’est bien connu que le tofu est succulent par nature et que l’on ajoute rien pour lui donner du goût!

          • Julot

            La raison pour laquelle je ne consomme pas de tofu en plus d’être mauvais a la santé car bourré de protéines, lipides, amidon, anti-nutriments(acide pythique etc) et presque totalement déshydraté, le mythe et la peur de la carence en protéines a encore la vie dure même chez la plupart des veget/vegans, le soja, légumineuses, céréales ne sont pas physiologiques, sont acidifiants, et pas nécessaire pour un apport suffisant en protéines, les fruits/noix et légumes/verdures suffisent amplement en plus d’être les deux classe d’aliments de loin les plus riches en nutriments, spécialement si consommés crus idéalement~

          • TZ

            Les sauces ont été créées pour renforcer, adoucir un goût, ou même pour utiliser le goût de l’aliment pour en créer un nouveau.

            Cela marche pour la viande, les légumes, les fruits et toutes sortes d’autres produits.

            J’ai beau être végétarien, je ne vois pas ce qu’il y a de critiquable à mettre de la sauce sur ses aliments, à partir du moment où la sauce elle-même n’est pas animale…

          • Julot

            C’était juste pour faire remarquer que la chaire animale a l’état naturel(crue et sanguinolente sans assaisonnement aucun) est toujours déguisée par l’être humain pour pouvoir être un minimum appréciée, et même cuite souvent il faut du sel et autres substances toxiques « pour lui donner du gout »(ce qui sous entend clairement que ca n’en avait pas ou quasiment pas). ;D

            De simples réflexions comme cela que peu de gens pratiquent amène a plus de compréhension sur notre véritable nature de frugivore, voila~

            http://guidealimentairefrugivore.com/wp-content/uploads/2013/07/Guide-Alimentaire-Frugivore.pdf

          • Charal O O

            N’importe quoi ! whouaa j’aimerais pas être à votre place …
            je doute que bcp de monde mangent de la salade comme ça « crue »

  • Pingback: Herta, sans couenne mais avec couenne… | Tu dois nourrir ta vie!!()

  • Mick

    Après les gens qui te jugent sur ta couleur de peau, sur ta, religions, ton orientation sexuelle… voici des gens qui te jugent sur ta façon de manger. Décidément je ne sais pas si être végan c’est bon pour la santé, mais ça n’a pas l’être très bon pour la tolérance.

    • Gryffondor

      Totalement d’accord, communication 0, quand t’es omnivore içi t’es qualifié vite de crétin, d’assassin etc… C’est pas comme ça qu’on fait passer un message…

  • allantoine

    Achète donc du jambon à l’os chez ton charcutier, non reconstitué, et tu verra la différence !

  • Tambouille et délices

    Le consommateur est trompé régulièrement que ce soit avec de la viande, du poisson, des céréales, des légumes etc… mais lorsque l’on parle d’un légumes pleins de pesticides, ou de biscuits avec des additifs cancérigène, la les commentaires sont bien moins virulent ! et pourtant c’est tout aussi grave !!! Il est inutile d’être agressif parce qu’on est pas végétarien ou végétalien, après on parle de tolérance ?. En attendant les industriels nous vendent de la merde et TOUT LE MONDE LE SAIT ! c’est la course au pognon au détriment du consommateur qu’on mange de la viande ou pas, ils nous empoisonne ! Moi je ne mange pas de viande par choix, il m’arrive de manger du poisson mais je respecte le choix des autres …

  • Lya

    Bonsoir !!

    Pardonnez moi de déterrer l’article, mais juste pour informer l’auteur : « Qualité supérieure » ne veut pas dire « de meilleure qualité », mais simplement que ce jambon (quoique, j’en doute fortement), est issu de la partie supérieure du cuissot de l’animal, la partie basse, le jarret, étant considérée comme moins « noble ».
    J’ai longtemps été trompée…jusqu’à lire un arrêt de la Cour de Cassation (!) : http://www.juritravail.com/jurisprudence/JURITEXT000007069952.html

    Voila !
    Cordialement, une carniste qui entame doucement son trajet en vue de rejoindre le côté vert de la force.

    • Vassili Zaïstev

      Bonjour,

      J’ai toujours trouvé bizarre de même une sorte de comparatif sans dire à quoi on le compare. En tout cas je prenais ça comme ça à la base. Je pense que c’est plus complexe comme vous l’expliquez.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer