Vegan, naturellement.
Accueil » Actualité vegan » Enfin ! L’Europe bannit les tests sur animaux dans la cosmétique !

Enfin ! L’Europe bannit les tests sur animaux dans la cosmétique !

Le 11 mars 2013 sera le début d’une nouvelle ère dans la lutte contre les tests sur animaux. En effet l‘importation et la vente de produits cosmétiques testés sur animaux sera strictement interdite en Europe.

Rétrospective du bannissement des tests sur animaux dans la cosmétique en Europe

Il y a 9 ans, en 2004, les produits finis cosmétiques testés sur les animaux sont interdits en Europe, cela ne prend pas en compte les tests sur les ingrédients mais uniquement le produit fini.

Il y a 4 ans, le 11 mars 2009, les tests sur les ingrédients et produits finis dans les cosmétiques sont interdits, sauf pour les tests mesurant les effets de la toxicité à long terme : ces derniers sont temporairement dispensés et ne seront supprimés qu’au 11 mars 2013.

11 mars 2013 : une grande victoire pour la défense des animaux

L’Europe, au 11 mars 2013, bannira donc tout produit cosmétique le produit fini et les ingrédients ont été testés sur les animaux.

Des cultures de cellules de peau en train de croître dans ces fioles en plastique peuvent être employées pour évaluer la corrosivité de substances testées sur la peau.  Source : Doctors Against Animal Experiments

Des cultures de cellules de peau en train de croître dans ces fioles en plastique peuvent être employées pour évaluer la corrosivité de substances.
Source : Doctors Against Animal Experiments

Si par exemple une entreprise américaine veut vendre un produit cosmétique mais qui a été testé sur animaux, elle ne pourra pas accéder au marché européen et trouvera porte close.

L’influence de cette nouvelle loi va donc bien plus loin que les frontières de l’Europe, c’est le monde qui est touché, car n’importe quel entreprise de cosmétique qui ne veut pas se priver du marché européen devra obligatoirement ne pas tester ses produits sur animaux.

Quels produits sont concernés?

Cela concerne tous les produits cosmétiques. On entend par là les produits d’hygiène quotidienne comme le dentifrice ou le savon, jusqu’aux cosmétiques plus élaborés (maquillage…)

Un petit bémol?

Un gros plutôt mais qui ne concerne pas l’Europe directement. Si toutes les entreprises européennes fabriqueront des cosmétiques sans cruauté, malheureusement pour elle, le fait d’accéder au marché chinois leur impose de tester indirectement leurs cosmétiques sur animaux. Car le gouvernement chinois teste les cosmétiques étrangers sur animaux à l’entrée sur le territoire…

Vous avez aim ? Alors rejoignez-nous sur Facebook :

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Diplômé d'une licence en web-marketing et actuellement étudiant en géographie à Toulouse, je suis aussi un passionné de sport. Je pratique le triathlon et j'ai une grande préférence pour le trail et le minimalisme.
  • Pingback: L’Europe bannit les tests sur animaux dans les produits cosmétiques importés aussi. « Bottle & Cream

  • CoraRoZ

    Voilà ce que dit Lush :
    « Cela serait largement vrai s’il n’y avait pas un nouveau dispositif législatif européen dénommé REACH (enregistrement, évaluation et autorisation de substances chimiques). [...] la sûreté des produits chimiques sera déterminée à partir de données récoltées sur les animaux, et si un produit chimique n’a jamais été testé sur les animaux, alors de tels tests devront être menés.
    La grande majorité des 8000 et quelques ingrédients utilisés par les fabricants de cosmétiques vont donc être concernés par REACH. Concrètement, c’est le cas de tout ingrédient ayant subi le moindre « traitement chimique » et l’on trouve actuellement 143000 substances sur la liste. Par exemple, la lavande est exemptée de test mais pas l’huile essentielle de lavande. Et ce sont précisément les ingrédients les plus naturels, généralement ceux que préfèrent utiliser les entreprises opposées aux tests sur les animaux, qui sont le plus susceptibles d’être testés sur les animaux maintenant alors qu’ils ne l’étaient pas auparavant. »
    http://fr.lush.eu/shop/info/9/animal-testing
    Alors qu’en penser ? En ce qui me concerne, je crois qu’on ne peut pas se permettre de dire que c’est fini (pour ce qui est des produits cosmétiques et d’entretien). Ce qui me dégoûte avec cette nouvelle loi couplée à REACH, c’est que ça induit les consommateurs en erreur. Et l’information court à grande vitesse… Malheureusement, je considère qu’il s’agit de désinformation, même si elle est involontaire (ce dont je ne doute pas pour ce qui est de votre site).

    • http://www.vegactu.com/ nicocas

      Oulala, il y a confusion ! REACH a été mise en place en 2007, d’où le gros problème quand on disait « les produits cosmétiques ne sont plus testés » en fait on parlait que des produits finis et non des ingrédients…

      En 2013, tous les tests sur animaux dans les cosmétiques sont interdits. Cf le site européen : http://europa.eu/legislation_summaries/consumers/product_labelling_and_packaging/co0013_fr.htm

      on y lit d’ailleurs : Une dérogation à l’interdiction de mise sur le marché est accordée jusqu’au 11 mars 2013 pour tester la toxicité des substances prises à des doses répétées, les effets de certaines substances sur la reproduction et pour étudier la toxicocinétique * des produits.

      Comme quoi au 11 mars 2013 REACH c’est terminé.

      • CoraRoZ

        Donc REACH est annulé par la nouvelle loi qui prendra place le 11 juillet 2013 ? Si c’est le cas, c’est ce que j’ai dit plus haut qui est de la désinformation. Et ça circule…

        • http://www.vegactu.com/ nicocas

          Que veux-tu dire? Le problème de date, le 11 juillet et non le 11 mars ?
          Dans tous les cas plus de tests sur animaux dans les cosmétiques en 2013. (fin des tests sur animaux pour tester la toxicité des substances prises à des doses répétées le 11 mars et application totale dans la nouvelle directive le 11 juillet)

      • Prise de Conscience
  • Josette
  • Pingback: Enfin, l’Europe bannit les tests sur les animaux pour la cosmétique | EELV Paris 13

  • Prise de Conscience

    Il y aura toujours des méthodes alternatives autorisées qui comportent des tests sur tissus animaux…

  • Pingback: Shiseido, la méga firme cosmétique japonaise limite les tests sur animaux

  • Pingback: Tests sur les animaux en Europe | marc_Dan

  • Maly

    Ah c’est chinois, font jamais comme tout le monde! Je me demande s’ils testaient leurs cosmétiques à base de condamnés à mort (article réactualisé depuis qq jours) sur ces pauvres animaux… http://www.courrierinternational.com/breve/2005/09/13/les-cadavres-de-condamnes-a-mort-chinois-recycles-en-produits-de-beaute

  • coosemans

    UNE REGLEMENTATION QUI CACHE UNE AUGMENTATION MASSIVE DES TESTS SUR ANIMAUX

    by Je boycotte les produits testés sur les animaux (Articles) on jeudi 31 janvier 2013, 12:21

    MISE A JOUR DE L’ARTICLE, GAIA CONFIRME ! voir à la fin de l’article leur courriel de réponse…

    Hier, 30 janiver 2013, je vous ai annoncé la mise en application, à partir du 11 mars 2013, de la réglementation européenne visant à interdire la revente de produits testés sur les animaux (produit fini et ingrédients) en Europe…

    Ne nous laissons pas berner et il est plus important que jamais de n’acheter QUE des marques certifiées non testées sur les animaux !

    Extrait d’un article concernant cette réglemenation…

    Une réglementation qui n’a pas de sens compte tenu du nouveau programme REACH !

    Je cite :

    « L’interdiction des tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques cache une augmentation massive des tests sur les animaux en Europe.

    Le 15 janvier 2003, la Directive européenne sur les cosmétiques a été modifiée dans le but d’interdire les tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques.Pour les entreprises, groupes d’action et individus qui s’étaient battus contre les tests sur les animaux, ce fut une victoire significative, célébrée comme telle.

    Cette interdiction a été rendue possible car le public européen a été sensibilisé au contenu des tests endurés par les animaux pour leur maquillage et leurs produits d’hygiène, et ce sont ces consommateurs qui ont exigé que les animaux ne souffrent pas et ne meurent pas pour eux. Il est désormais considéré comme acquis que les tests sur les animaux pour les produits cosmétiques appartiennent au passé, qu’aucune entreprise ne s’y prête plus et qu’ils sont interdits de fait.

    Cela serait largement vrai s’il n’y avait pas un nouveau dispositif législatif européen dénommé REACH (enregistrement, évaluation et autorisation de substances chimiques). Les buts de REACH sont louables : s’assurer que les produits chimiques soient mieux réglementés de manière à ce que ceux qui sont dangereux pour notre santé ou l’environnement soient restreints dans leur usage. Néanmoins, la sûreté des produits chimiques sera déterminée à partir de données récoltées sur les animaux, et si un produit chimique n’a jamais été testé sur les animaux, alors de tels tests devront être menés.

    La grande majorité des 8000 et quelques ingrédients utilisés par les fabricants de cosmétiques vont donc être concernés par REACH. Concrètement, c’est le cas de tout ingrédient ayant subi le moindre « traitement chimique » et l’on trouve actuellement 143000 substances sur la liste. Par exemple, la lavande est exemptée de test mais pas l’huile essentielle de lavande. Et ce sont précisément les ingrédients les plus naturels, généralement ceux que préfèrent utiliser les entreprises opposées aux tests sur les animaux, qui sont le plus susceptibles d’être testés sur les animaux maintenant alors qu’ils ne l’étaient pas auparavant.

    Les tests sur les animaux sont un indicateur peu fiable de la manière dont une substance va réagir sur le corps humain ou l’environnement. En effet, bien souvent les autorités réglementaires qui compilent des données récoltées sur les animaux concluent à l’absence de certitude quant aux résultats obtenus pour une substance étudiée, et demandent à ce que d’autres tests sur animaux soient conduits pour se prononcer. Nous craignons que cela soit le cas avec REACH ; non seulement cela marquera la fin de tous les cosmétiques sans cruauté et la fin du libre choix des consommateurs qui préfèrent ces produits, mais en plus, ces tests étant inappropriés, cela ne conduira pas à mettre sur le marché des produits plus sûrs ni à l’interdiction des substances dangereuses. »

    Source de l’article : http://fr.lush.eu/shop/info/9/animal-testing

    Découvert grâce à Magalie Kuhn-Barbey

    LA REPONSE DE L’ASSOCIATION EUROPEENNE GAIA SUITE A CET ARTICLE

    Je cite :

    « Merci pour votre courriel.

    Les informations fournies sont exactes, dans la mesure où l’interdiction européenne de la vente de produits cosmétiques testés sur animaux – qui entre bien en application le 11 mars prochain – n’empêchera pas totalement les tests sur animaux imposés par la directive REACH.

    Cette interdiction du 11 mars reste une énorme avancée mais il faut néanmoins tenir compte de la nuance suivante, précisée dans le texte de loi : c’est la finalité principale de l’ingrédient qui détermine s’il « peut » être testé sur des animaux. En clair, si l’ingrédient en question est produit principalement à des fins cosmétiques, il ne pourra pas être testé sur des animaux. Si en revanche son utilité première est de fournir d’autres industries (produits de peinture, par exemple), mais que secondairement il peut également être utilisé en cosmétologie, alors ces tests seront malheureusement toujours autorisés.

    Le consommateur attentif devra donc continuer à se référer à la liste des produits cosmétiques non testés sur animaux s’il désire être certain d’acheter éthique.

    Par ailleurs, la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale, dont GAIA est membre, continue d’oeuvrer pour empêcher, dès que cela est légalement possible, l’utilisation d’animaux dans le cadre de la directive REACH.

    Cordialement,

  • Pingback: Mon shampoing bio et non testé préféré : Shampooing des familles de Douce Nature | Vegactu

  • Pingback: La Chine ne va plus obliger à tester les cosmétiques sur animaux | Vegactu

  • Pingback: BONNE NOUVELLE: La Chine ne testera plus les cosmétiques sur les animaux | The Vegan Freak