Grande-Bretagne : bientôt une loi punissant la végéphobie ?

Les punks et les gothiques reconnus comme des victimes par la police de Manchester…

Celle-ci vient d’annoncer sa décision d‘enregistrer les plaintes pour agression contre les punks et gothiques au titre de « crimes motivés par la haine », dénomination auparavant réservée à la haine raciale, la xénophobie, la religion, le handicap ou l’homophobie.

Cette déclaration arrive cinq ans après que Sophie Lancaster, 20 ans, ait été battue à mort à Manchester par une bande d’ados, en raison de son look gothique.

« Les gens qui souhaitent exprimer librement l’identité culturelle de leur sous-culture ne devraient pas être la cible de crimes motivés par la haine », a relevé l’adjoint au chef de la police de Manchester.

« A compter du mois d’avril 2013, la Greater Manchester Police enregistrera comme « crimes motivés par la haine » les plaintes relatives à des sous-cultures alternatives », a ajouté un porte-parole de la force de police régionale.

punk2La prise en compte des punks et gothiques n’a cependant pas encore trouvé sa traduction dans la loi.

Cependant, la secrétaire d’Etat à l’Egalité a estimé l’an dernier que le registre national des crimes motivés par la haine, avec ses cinq catégories, constituait « une liste incomplète ».

Tout laisse donc présager qu’en Grande-Bretagne, dans un futur proche, les atteintes portées aux « sous-cultures alternatives » seront punies par la loi au même titre que les abus commis en raison des différences sexuelles, raciales, corporelles ou religieuses.

Ce qui est intéressant, c’est la relecture de cette avancée d’un point de vue de végétarien, végétalien ou végan. Combien de fois n’avons-nous pas regretté que les insultes ou moqueries ciblant les végés ne puisse faire l’objet d’un dépôt de plainte ? Ce genre de publicité, par exemple, ne peut actuellement être attaqué en justice par un regroupement de végétariens, bien qu’elle soit ostensiblement méprisante. Il y aurait, hélas, bien d’autres exemples dans les médias.

Si la loi protégeant les « sous-cultures alternatives » de la haine  se met en place en Grande-Bretagne, on peut légitimement espérer qu’insulter un végéta*ien sera également passible d’une punition… Ne sommes-nous pas, nous aussi, végétariens, végétaliens et végans, une sous-culture, voire une culture alternative ?

Post-scriptum humoristique : pour voir un punk ami des animaux, cliquez ici !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Et quand on ne pourra plus dire « viande = meurtre » dans les manifs’ parce que les mangeurs de viande nous feront un procès pour insulte, on sera vachement avancés …

    • liligondawa

      Non, là ce serait différent. En disant ça tu n’attaques pas une sous-culture.
      Ou alors, si un mangeur de viande faisait un procès pour ça, ça aurait le mérite de porter en place publique le débat : la viande relève de la torture ou de la culture ? Ce serait bon pour nous aussi !

    • avey

      Il faudra prouver que l’animal est mort de vieillesse ?

  • Faut dire que tout dépend de qui ces couards-rageux ont en face. Je n’ai personnellement jamais subi d’insultes de ce genre de visu et encore moins de violences. Peut-être parce mon surnom d’ours est quelque part calqué sur mon physique…

    Pour ma part toutes ces lois ne servent à rien, un crime de haine est un crime de haine point barre. Peu importe qui le subit. Pas la peine de créer de nouvelles lois pour sanctionner sévèrement les haineux.

    Par contre faire reconnaitre le droit à pouvoir manger VG* dans les cantines, les hôpitaux, les restaurations collectives, etc. ça se serait une réelle avancée bien utile et c’est pour cela que devenir membre de l’Association Végétariens de France (AVF) est important.

    • liligondawa

      Ben… Si, justement. Le problème c’est que dans ce cas précis il faut créer une nouvelle loi (plus précisément : amender la précédente) pour sanctionner les haineux envers les punks, les gothiques et les végés. En l’état actuel des choses, la haine envers ces 3 catégories n’est pas passible de sanction !
      Je te rejoins sur l’importance capitale de faire reconnaître le droit à s’alimenter de façon végé.
      Les deux ne vont-ils pas ensemble pour améliorer les droits des végés ? Diminuer le négatif (insultes et moqueries), augmenter le positif (accès à des repas végés en restauration collective) ?

      • Si je suis d’accord sur le fond, je ne le suis pas sur la forme. Car dans ce cas prenons par exemple un albino victime d’un haineux anti-albino, il ne pourrait pas porter plainte pour cela. Un crime de haine est un crime de haine quel qu’en soit la cible. Pas besoin de préciser envers qui; que ce soit les punk, les gothic les homos ou je ne sais quoi. C’est au juge de trancher si c’est la haine qui a poussé l’individu à l’acte criminel, peu importe donc la cible de cette haine. Et puis les juges, les procureurs, les avocats sont des hommes ayant un cerveau pas besoin de tant de lois pour faire la part des choses.

        • Je partage l’avis de Veggi Nours, une seule loi devrait exister pour crime de haine et non une loi pour chaque catégorie de personne pouvant être victime: gothiques, punks, végés, mais en effet aussi pourquoi pas les albinos, les roux, et autres minorités.

          • Audrey

            La seule présence d’une loi est primordiale, pas seulement par son contenu, mais pour tout ce qu’elle implique. Elle touche la population par de multiples aspects:
            Si une telle violence est interdite, cela signifie que la minorité en question à des DROITS pour se défendre! C’est extrêmement positif! Ainsi, l’injustice sera réparée grâce à cette loi! La minorité sera officiellement protégée par le pays.
            Aussi, si une loi est faite pour une minorité, cela signifie que le gouvernement, l’état, et par extension: toute la population du pays, reconnait la présence et l’importance non négligeable de cette minorité. Cela signifie que si les vegans sont reconnus par la loi, plus aucun organisme/lobby/multinationale ne pourra nier l’existence des végés (comme ça été trop longtemps le cas pour le PNNS). La reconnaissance est un moyens sûr de combattre le mépris.
            Pour reconnaître et donner des droits aux femmes, aux populations noires, etc, il a fallut des lois. Les lois sont indispensables car nous devrions être tous égaux devant la justice, et pas seulement certaines catégories.

  • Mónica Ge Van

    À mon avis nous ne sommes pas une sous-culture bien au contraire c´est une
    culture alternative, une culture éthique. ^_^

  • Rose

    Moi si je croise un végéphobe il va regretter d’être né c’est moi qui vous le dis !!!
    Surtout s’il m’insulte, me cherche des noises ou essaie d’être violent avec moi, il va pas m’emmerder longtemps !!

  • Coralie F

    Je suis la première à vouloir dénoncer la végéphobie, mais attention à ne pas tout mélanger, une moquerie ou une insulte n’est pas un crime…En tous cas, très bien cette dénomination de « crimes motivés par la haine » pour ce type d’agressions sur les personnes liées à des cultures alternatives.

  • Audrey

    Je suis gothique moi aussi, et vegan. Quand j’ai appris le décès de Sophie, j’ai été touchée car ça aurait pu être moi (en plus nous avons le même âge), comme ça aurait pu être chacun d’entre nous. C’était une innocente qui a été assassinée de manière horrible et lâche uniquement parce qu’elle a été stigmatisée. C’est très dur de penser que dans notre monde hautement intolérant, nous sommes susceptibles de mourir pour notre différence (homosexuel, noir, juif, goth, pour les exemples les plus connus). C’est très triste. Et pourtant, nous gardons la tête haute, car nos idées sont notre liberté!
    Devenir vegan a été la meilleure chose que j’ai fait dans ma vie et j’en serai toujours fière, même si cela me fait me sentir seule, car je ne suis pas entourée de végés, mais j’ai trouvé une solutions: militer sur le terrain avec des associations (L214, Gaïa) pour me sentir moins seule et plus utile! =)

    Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment hâte que la loi reconnaisse et protège les vegan, et qu’elle n’attendra pas, comme pour les homosexuels et les goth/punck, les premiers meurtres sanglants pour réagir…
    Du coup, cela me donne envie d’envoyer des baisers à tout le monde, donc bisous à tous <3

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer