La triste vérité sur le renard Zouzou

Le Procureur de la République de Bergerac a répondu à une lettre de demande d’autorisation de détention du renard Zouzou.

Le Procureur rappelle tout d’abord la loi et pourquoi il y a un procès. En effet l’arrêté du 10 août 2004 relatif aux élevages d’agréments d’animaux d’espèces non domestiques précise que la seule détention d’un animal sauvage constitue un élevage d’agrément. Pour se soumettre à cette loi, il faut selon l’espèce de l’animal détenu, qu’il ait une puce (transpondeur à radiofréquence), un tatouage, une bague ou une boucle auriculaire.

Seul le préfet peut donner un certificat d’aptitude d’élevage d’agrément pour se conformer à la loi.

Comment le renard Zouzou a-t-il été recueilli ?

La famille prétend avoir trouvé le renardeau aux côtés de sa mère morte. Le procureur utilise ici des pincettes, car aucune preuve ne peut affirmer le contraire quant à l’entrée en possession de Zouzou. Mais je cite : « J’ai obtenu des renseignements contraires indiquant que la mère avait été volontairement abattue en action de chasse par une personne très proche de M DELANES« . Il y a aussi une chose que cache la famille Delanes, c’est que Didier Delanes est un chasseur, ce qui relativise grandement la portée généreuse de son geste envers Zouzou.

La famille Delanes a par ailleurs porté plainte pour le vol de Zouzou en 2011, puis elle avait reconnu que « l’animal est en lieu sûr ».

Voici la lettre du procureur de Bergerac, concernant l'histoire de Zouzou (format PDF 3 pages)
Voici la lettre du procureur de Bergerac, concernant l’histoire de Zouzou (format PDF 3 pages)

La profiteuse famille Delanes

Par la suite le procureur mentionne que la famille DELANES aurait pu se mettre simplement en conformité avec les normes, mais ne l’a pas fait, ce qui a entrainé le verdict qu’on connait : la confiscation de Zouzou à plusieurs reprises.

« L’emploi des sommes récoltées par la très profiteuse famille DELANES qui aurait pu sans difficulté régulariser sa situation en mesure alternative sans appel à la générosité publique pour sa « défense »  » .

Le procureur prend pour exemple en 2011 plusieurs sangliers, tortues de Floride et serpents qui étaient à la base illégalement détenus mais ont été par la suite régularisés sans difficulté.

 

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • estelle

    Encore une fois c’est un pauvre innocent qui est la victime, merci en tout cas pour ces infos que je ne connaissais sur les Delanes. J’espère que Zouzou va retrouver la liberté et vivre encore très longtemps!!!

  • Rose

    Une famille de sales chasseurs de merde en plus !!! On devrait leur prendre le renard tout de suite sans qu’il ait de procès !!

  • Pingback: Des renards domestiqués mis en vente par un laboratoire russe()

  • dornier

    s,il est heureux ce petit renard alors laissez le vivre chez ces parents adoptif,la justice,n,a rien à foutre d,autre que d,emmerder des honnétes citoyens,qu’ils s,occupent des cités qui volent les gens,et les passants,au moins ils bosseront cette bande d,incapable,de la justice de merde du pays.

  • Liliane

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer