Le guitariste de Queen défend 5000 blaireaux menacés de mort

Nous vous avions déjà parlé de Brian May, l’un des membres fondateurs du groupe Queen, qui lutte activement contre la chasse.

Cette fois Brian May a pris la tête d’une manifestation de protestation, à Londres, contre un projet des pouvoirs publics : ce projet suppose d’abattre froidement un nombre très important de blaireaux, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la tuberculose bovine.

Environ 5.000 blaireaux doivent être abattus à partir de samedi par des tireurs d’élite et pendant six semaines dans deux régions du sud-ouest de l’Angleterre.

Cette décision inique fait suite à une étude qui a montré que l’extermination de 70% des blaireaux dans une région réduirait de 16% la tuberculose bovine, une maladie qui a entraîné l’abattage de quelque 28.000 têtes de bétail en 2012 en Angleterre.

Les pouvoirs publics affirment avec cynisme que cette opération a été préparée et menée « de manière scientifique » et avec le plus grand soin.

Lundi 1er juin, 5.000 manifestants, certains habillés en noir et blanc tels des blaireaux, ont défilé dans les rues du centre de Londres avec Brian May à leur tête.

« Des milliers de blaireaux vont être tués dans le cadre d’une opération qui ne rendra pas la vie plus facile aux agriculteurs », a déclaré le musicien à la BBC. « Nous ne pensons pas que cela marchera, nous pensons que ce n’est pas humain. La vaccination serait une bien meilleure solution ».

Brian May a ensuite remis au 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre, une pétition demandant l’arrêt de cette opération d’abattage des blaireaux.

Blaireau

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer