miel de manuka

Le miel de manuka, trouvaille ou intox ? Notre avis.

Le miel de manuka, nouveau dada des médias, ne cesse de faire parler de lui. Ce miel issu d’une plante océanienne se voit prêter de folles vertus.

En boutique, il est tellement cher (42€ les 250g, soit 168€ le kilo pour celui de la marque Comptoirs et compagnie indice 18), que les pots entreposés en rayons sont souvent vides, par crainte des vols : l’acheteur ne se voit servi qu’en caisse (comme vu notamment dans la chaîne de magasins Botanic). A Vegactu, nous avons voulu mener une petite recherche sur le sujet.

Qu’en est-il réellement ?

Miel manuka

Qu’est-ce que le manuka ?

fleur manuka miel
Un arbrisseau manuka

Un arbrisseau qui pousse à l’état sauvage en Nouvelle-Zélande, Australie et Tasmanie. Ses fleurs sont blanches et parfumées.
La médecine maori utilisait le manuka pour ses propriétés supposées antiseptiques, antifongiques et décongestionnantes. De fait, quelques composés actifs ont été mis en évidence, du moins dans l’huile essentielle issue de cette plante : caryophyllene, géraniol, pinène, linalol, humulène, leptospermone. Les maoris tentaient ainsi de traiter l’asthme, la bronchite, la dysenterie…

Quelles vertus prête-t-on au miel de manuka ?

Les miels de toute sorte sont souvent dits bactériostatiques, tout comme la salive humaine, c’est-à-dire qu’ils ne tueraient pas les bactéries mais empêcheraient leur développement, par leur viscosité naturelle et par la présence de peroxyde d’hydrogène.  Le professeur néo-zélandais Peter Molan, de l’université de Wataiko, soutient quant à lui que le miel de manuka possède des propriétés antibactériennes qui ne seraient pas seulement liées au peroxyde d’hydrogène mais à une molécule, le Methylglyoxal (MGO).

Pour mesurer cette efficacité, les différents types de miel de manuka seraient testés en laboratoire sur une bactérie : le staphylocoque doré.

De l’action du peroxyde d’hydrogène dans le miel

Certes, le peroxyde d’hydrogène est un antiseptique. Mais le miel, quel qu’il soit, en contient-il assez pour être réellement efficace contre les bactéries ?

Pour répondre à ceci, n’oublions pas le nouveau règlement (n°432/2012) dont s’est dotée l’Union Européenne en 2012. Après 10 ans d’échanges entre experts, lobbies et scientifiques, la Commission Européenne vient en effet d’adopter une liste très sélective de produits naturels1 qui ont prouvé un réel effet santé. Par exemple, il est désormais impossible pour les fabricants d’apposer la mention « aide à maintenir une pression sanguine normale » sur des sachets de thé vert puisque cela n’a pas été démontré par des études scientifiques avérées. Aujourd’hui, toute allégation de l’industrie agro-alimentaire doit être prouvée scientifiquement.

Or, concernant le miel aucune allégation de santé n’a été retenue par la Commission Européenne ; depuis 2012 il est donc interdit de commercialiser du miel en y faisant figurer la mention d’une quelconque vertu.

De l’action du Methylglyoxal dans le miel de manuka

Représentation 3D du MGO
Représentation 3D du MGO

Pour ce qui est du miel de manuka plus précisément, en matière de preuves il est trop tôt pour s’enthousiasmer. En 2008, la Cochrane Library (une collecte de bases de données médicales) a constaté que ce miel peut aider à améliorer superficiellement certaines brûlures par rapport à un pansement standard (c’est-à-dire qui n’est pas destiné spécifiquement aux plaies profondes ou complexes). Elle a ajouté qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves dans les études portant sur ​​le miel de manuka pour qu’elles soient concluantes, et que l’utilisation de ce miel dans le traitement des ulcères de jambe n’apportait aucun bénéfice2 . 

L’examen des données de recherche n’a pas donné au miel de manuka un quelconque avantage dans le traitement d’autres types de plaies chroniques. En fait, « les données provenant de tests menés sur un miel [de manuka] de qualité supérieure ont montré qu’il n’a eu aucun effet significatif sur les taux de guérison, ou donnait même à constater des taux significativement plus lents de guérison ». 

Le problème, selon la Cochrane Library, serait aussi que toutes les données d’études favorables au miel de manuka proviennent pour l’heure d’un seul et même centre de recherche.

Une opération de communication très bien gérée

N’y aurait-il pas tout simplement beaucoup de croyances autour des supposées vertus du miel ? Et tout ce qui vient de loin ne profiterait-il pas d’une réputation exotique d’autant plus flatteuse, qui  ferait du miel néo-zélandais un sur-miel ?

Une réputation soigneusement entretenue, en tout les cas, par une industrie agro-alimentaire qui lorgne vers les préparations médicinales prisées du public. Les importateurs de miel de manuka orchestrent tout ceci avec talent, créant par exemple l’ « indice IAA » supposé mesurer son efficacité, à travers sa concentration en Methylglyoxal.

Le Methylglyoxal, un composant présent dans de nombreux produits

Faisons maintenant un petit tour sur le site de l’Unic Manuka Factor3 , marque déposée appartenant à la  Honey Association. L’Unic Manuka Factor commercialise et organise la promotion des produits liés au miel de manuka. Sur la page d’accueil, on y apprend que « le miel de manuka indice 5 présente la même activité antibactérienne qu’une solution de phénol 5% » . De leur propre aveu, une dilution de phénol au bon dosage remplirait alors le même office sur une lésion cutanée que notre miel à 168€ le kilo. Rappelons que le phénol est un fort antiseptique couramment utilisé en pharmacie.

cafe_MethylglyoxalPar ailleurs, le Methylglyoxal se retrouve à l’état naturel dans le café4 , voire même selon une étude japonaise plus ancienne5 dans le soja, le cola, le vin blanc, le jus de pomme, la root beer et diverses sources végétales ainsi que, pour l’anecdote, dans les excréments humains6 . Mais on ne vous conseille pas d’en consommer pour autant !

Pour donner un exemple concret, un café expresso, c’est 230,9 µg de Methylglyoxal4 , soit 0,23 mg de cette molécule. 10 g de miel de manuka indice IAA10 contiennent quant à eux 1 mg de Methylglyoxal. Mathématiquement, quatre cafés sont équivalents à 10 g de miel de manuka.

Un régime végétarien ou végétalien associant pommes, soja, café etc serait alors tout indiqué pour un bon apport quotidien en Methylglyoxal. Mais est-ce bien nécessaire ? Les pistes indiquant que cette molécule est bénéfique à l’organisme humain sont pour l’instant beaucoup trop minces.

Conclusion

Si vous n’êtes pas vegan et n’envisagez pas de vous passer de miel pour quelque raison, achetez plutôt un miel bio local, cela vous reviendra moins cher, financièrement comme en bilan carbone.

L'aloe vera, une alternative intéressante au miel.
L’aloe vera, une alternative intéressante au miel.

Si vous avez une blessure à soigner, les sprays ou pansements antiseptiques vendus en pharmacie ont fait la preuve de leur efficacité, optimisée par la recherche médicale.  Bien sûr, on peut être tenté de vouloir tendre vers les remèdes les plus naturels possibles ; il est alors utile de se rappeler que les supposées vertus antiseptiques du miel de manuka n’ont pas été réellement démontrées. Pensez alors à l’aloe vera7 qui est produit près de chez nous en Espagne, une taxe carbone beaucoup plus raisonnable8 . Pensez aussi comme le faisaient les amérindiens, à utiliser votre propre salive pour des plaies bénignes !

Enfin, si vous voulez utiliser les réelles propriétés médicinales de l’arbrisseau manuka, il serait plus logique de vous en procurer directement la feuille sous forme de décoctions ou d’huile essentielle de manuka9 plutôt que le produit chimiquement transformé par les abeilles…

Précisions :

  1. La liste européenne sur les arguments de santé (approuvés ou réfutés) relatif aux produits alimentaire est disponible ici : http://ec.europa.eu/nuhclaims/?event=search []
  2. Publications de la Cochrane Libraryhttp://bit.ly/12mb66G ; http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18843679 []
  3. Site de Unic Manuka Factor http://www.umf.org.nz/what-is-umf-honey []
  4. Le methyglyoxal dans le café : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1750-3841.2010.01658.x/abstract [] []
  5. Le Methyglyoxal dans les aliments et dans le café : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol51/mono51-13.pdf []
  6. Du Methylglyoxal dans les excréments humains : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2926792 []
  7. Vertus curatives de l’aloe vera : http://www.thehealersjournal.com/2012/06/22/the-amazing-healing-properties-of-aloe-vera/ []
  8. Aloe vera 100% espagnol et non testé sur animaux : http://seve-aloe.fr/ []
  9. Où acheter des huiles essentielles de manuka ? http://www.biover.be/fr/products/manuka-huile-essentielle ; http://www.dr.hauschka.com/fr_FR/la-qualite/savoir-des-plantes-medicinales/manuka/… []

A propos de Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je milite auprès d'Animal Amnistie, association toulousaine en faveur des droits des animaux.
  • Morgan Garnier

    Il faut savoir que le miel de thym a la même action antiseptique, revient moins cher et peut être local. Je ne reviens pas sur les vertus du miel de Manuka, qui restent tout de même assez incroyables!
    En revanche, il est déplorable que les miels soient contenus dans des bocaux en verre transparent, car les produits de la ruche sont photosensibles et perdent donc leurs propriétés à la lumière… le miel de Manuka, lui, bénéficie d’un packaging opaque, qui laisse penser qu’il est mieux préserver de la lumière… Merci pour cet article!

    • liligondawa

      Merci à toi de l’avoir lu.

  • Veggi Nours

    168€ le kg de vomis d’abeilles !!!! Encore un bon coup marketing qui fait grimper en flèche les prix pour un rien…

    • Mick

      « Le vomissement est le rejet actif par la bouche d’une partie du contenu de l’estomac. C’est une action protectrice de
      l’organisme qui a pour but de protéger ce dernier contre l’ingestion de
      substances toxiques. »On ne peut donc pas parler de vomi pour le
      miel, car les abeilles ne le transportent pas dans l’estomac mais dans
      le jabot. Et ce n’est pas un reflexe de protection puisque le jabot est
      simplement un organe de transport. Tu vas trouver que je joue sur les mot, mais si ça peut t’apprendre un peu le respect, ça sera déjà ça !

      • Veggi Nours

        Merci, franchement un grand merci à vous de m’apprendre l’anatomie des abeilles et… Le Respect.
        Moi qui n’ai eu à l’école que de longs et laborieux cours de morale où nous devions apprendre par coeur « La morale du jour » et où par respect nous ne pratiquions pas le tutoiement envers l’instituteur qui lui-même d’ailleurs, et par respect aussi, nous vouvoyait également…

        Veuillez recevoir Monsieur, etc.

        • Mick

          Et bien de rien, enchanté d’avoir enrichi ton vocabulaire et ta culture. Cela
          dit, tu peux me tutoyer. J’ai bien compris que tu n’avais pas choisi le
          mot « vomi » par hasard, mais parfois utiliser le mot juste peut changer bien des
          choses. Ne pas manger de miel par conviction est une chose (que je
          respecte totalement), se montrer insultant et réducteur dans ses propos en est une autre.

          • Veggi Nours

            Moi qui pensais que le jabot était uniquement une pièce de dentelle ou de mousseline que la cravate avait de nos jours remplacé.
            Quelle outrecuidance ! Merci encore d’enrichir mon vocabulaire et ma culture…

          • liligondawa

            Héhé :)

          • Mick

            Te voilà avec un homonyme supplémentaire, on en apprend chaque jour.

    • marco

      lamentable, rien de plus à dire sur votre intervention.

      • liligondawa

        Alors ne dites rien de plus.

  • François

    Intéressant cet article! Par contre je vis en Nouvelle Zélande depuis 10 mois et j’ai jamais entendu parler de ce miel de Manuka… bon peut être que je ne vais tout simplement pas dans le rayon miel aussi, mais je me renseignerais…

    Sinon comme antisceptique y’a tout simplement l’ail… qui lui a été prouvé scientifiquement.

    • liligondawa

      Le miel de manuka inconnu en Nouvelle Zélande… elle est bonne celle-là ! Voilà qui prouve une fois de plus que c’est l’exotisme qui fait vendre, et non les études scientifiques et les preuves avérées.
      Si le miel de manuka était si extraordinaire, tous les néo-zélandais en consommeraient,,,

      • François

        Alors en effet j’en ai trouvé en Nouvelle Zélande, Ca coute 25 dollars le pot d’environ 300 grammes (indice 25)… soit à peu près 15 euros … ca fait quand même une énorme marge pour les importateurs ^^

        • liligondawa

          Contre 42€ les 250g indice 18, ici… Le tien est-il bio ?
          Dans tous les cas, effectivement, c’est hors de prix.

          • François

            Même pas fait gaffe si c’était bio…en tout cas c’est local! Mais en Nouvelle Zélande de manière générale ils sont un peu à la ramasse en agriculture biologique, :s…

          • liligondawa

            Dans le monde anglo-saxon ils sont plus axés « fairtrade » qu’ « organic » non ? Du moins c’est l’impression que j’en ai. Et c’est déjà pas si mal !

          • marco

            Absolument faux. On en trouve en indice 18 à partir de 22-23€ les 250g. Vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté.

          • Jayden

            Bio? vous êtes une novice en la matière ou vous ne connaissez absolument rien à l’apiculture pour poser une telle question?
            Les abeilles peuvent parcourir plus de 5 km pour alimenter la ruche. Comment voulez-vous contrôler l’origine de chaque fleur que butine une abeille? c’est une vulgaire arnaque.

            Le label « bio » est une pure honte dans le domaine de l’apiculture. Seuls les bobos sont assez crédules pour se jeter sur le miel labellisé bio.

          • http://www.vegactu.com/ nicolaï

            Encore quelqu’un (Jayden) qui parle sans rien connaitre. Tu crois que le bio se limite aux cultures bio dans les 3km aux alentours de la ruche ? Je te conseille de rechercher ce qu’implique le label bio dans l’apiculture. Le clippage des abeilles y est par exemple interdit, etc….

      • Marco

        liligondawa,
        Inconnu de François, mais pas des boutiques ni de la population. Votre logique empreinte quelques raccourcis mal venus et cet élan manque concrètement de sérieux.
        Je suis allé 7 fois en Nouvelle Zélande en 12 ans et je peux affirmer sans sourciller que le moindre habitant tout comme la moindre boutique en possèdent et ce depuis des décennies. Ma grand-mère est de Wellington et elle me prépare depuis que je suis tout petit des spécialités à emporter à base de miel de manuka pour traiter mes angines.
        Je vous trouve vraiment « limite » pour accorder crédit à un unique témoignage dont l’auteur ne semble pas s’intéresser à la culture de mon île natale puisqu’il avoue lui même ne jamais s’être rendu au rayon miel.
        Votre intervention ressemble de près comme de loin à un procès d’intention.

        • liligondawa

          En quoi le fait que chaque habitant en possède, ou que votre mamie vous en donnait quand vous étiez petit, prouve que ce produit est efficient ?
          Vos anecdotes empreintes de nostalgie sont charmantes, mais guère scientifiques.

          • Jayden

            Ok, on va y aller tout doux.

            Pour commencer, il suffit de lire votre article pour comprendre, ne serait-ce que dans le titre, votre intention.
            Votre scepticisme se flaire les narines obstruées, vous brandissez des soi-disantes études scientifiques que l’on peut sans mal classer parmi les torchons et brèves de comptoir de la science européenne quand on sait que les laboratoires qui ont étudié le miel de manuka sont financés par l’industrie pharmaceutique qui, elle, n’a aucun intérêt à mettre en concurrence le miel avec des produits qu’elle commercialise.
            Toutes ces études sont clairement orientées et elles n’ont qu’un seul but, tuer tout concurrent par de la désinformation sommaire…relayée par des personnes comme vous.

            Je vous réponds ensuite sur l’activité peroxydique que vous évoquez et qui relève du savoir d’un autre âge si je puis me permettre. En somme, vous avez loupé quelques trains en marche. Voilà plus de 40 ans que le monde scientifique se tourne vers l’activité non-peroxydique du miel de manuka car on sait depuis le début les années 70 que le peroxyde d’hydrogène du miel est parfaitement inefficace sur les muqueuses et tissus internes. Les cellules présentes dans les muqueuses isolent le peroxyde d’hydrogène et annulent sont effet antiseptique. Hors, l’utilisation de miel de manuka sur les muqueuses permet de supprimer dans de très nombreux cas une infection ou un champignon du tissu contaminé. Il y a donc clairement une action antiseptique, antifongique et antibactérienne qui ne dépend ainsi pas de l’activité peroxydique du miel mais bien de son activité non-peroxydique.
            Toutes les études sérieuses et recherches sur ce miel, depuis les années 80, se sont ainsi concentrées sur l’action non peroxydique qui lui est propre. Alors, brandir des pseudo études qui traitent de l’activité peroxydique du miel de manuka et qui affirment bêtement que le peroxyde d’hydrogène n’est pas efficace sur l’infection d’un tissu interne est parfaitement risible puisque déjà démontré jadis. Je tire mon chapeau à vos scientifiques qui ont redécouvert 40 ans plus tard ce que l’on savait déjà et dont le fruit de leur travail est de vulgairement désinformer le grand public.

            Quand vous répondez, madame, à un parfait inconnu qui ne connait ni la Nouvelle Zélande ni sa culture ce que vous osez écrire à ce François, on peut sincèrement se demander comment on peut vouloir rédiger des articles sur un blog et manquer d’autant de discernement. Vous vous cramponnez au fait qu’un touriste ne connait pas le miel de manuka pour affirmer bêtement que la population ne l’utilise pas. Mais pour qui vous prenez-vous madame?

            L’intox dans cet article, c’est votre neutralité. Vous avez rédigé ces quelques âneries pour casser volontairement l’image d’un produit qui ne mérite pas votre acharnement.

          • liligondawa

            « brèves de comptoir de la science européenne […] financés par l’industrie pharmaceutique qui, elle, n’a aucun intérêt à mettre en concurrence le miel avec des produits qu’elle commercialise. » :

            Comment expliques-tu alors que les noix ont été approuvées par l’UE ?
            http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32012R0432:EN:NOT

            Tu crois que le lobby des noix est si puissant pour contrer l’industrie pharmaceutique ?

          • http://www.vegactu.com/ nicolaï

            Wow, il faut être sacrément doué pour remettre la Cochrane Library et ses méta-analyses. (Pour rappel, c’est juste une base de données médicales qui recense les dernières découvertes et études scientifiques)
            Encore quelqu’un qui se croit plus fort que la science et ses années de recherche.

            PS : C’est facile de parler de « toutes les études » sans en citer une.

          • http://www.vegactu.com/ nicolaï

            « Toutes ces études sont clairement orientées et elles n’ont qu’un seul but, tuer tout concurrent par de la désinformation sommaire… »

            Sans même connaitre les études vous les démontez, les méta-analyses de la Cochrane Library vous dérange ?

            Bizarrement, vous ne citez aucune étude et affirmez que « toutes les études » vont dans le sens du miel de Manuka.
            Bizarrement, depuis le temps, vous n’avez toujours rien à répondre.
            Votre seul argument « Ce que vous dites est faux, je le sais, les études que je n’ai jamais vu et jamais lu disent le contraire car je veux croire que le miel de manuka est parfait ».
            ça se passe de commentaire.

          • Laura

            Vous êtes de mauvaise foi. N’avez-vous pas écrit « Le miel de manuka inconnu en Nouvelle Zélande… (…) Si le miel de manuka était si extraordinaire, tous les néo-zélandais en consommeraient « .
            Encore un article qui manque de discernement, dommage…

  • Guy

    Vanté pour ses effets souverains sur les problèmes ORL (sinusite en particulier), j’ai cassé ma tirelire pour m’offrir ce produit miracle beaucoup trop cher pour moi ! Résultats ? Aucuns ! Une de mes pire déception en matière de produits naturels… Merci pour cet article qui me conforte dans mon opinion.

    • liligondawa

      Avec plaisir… Par curiosité, qui t’avait conseillé le miel de Manuka pour résoudre tes problèmes ORL ?

    • marco

      J’espère que vous n’avez pas cru qu’en le dégustant avec une cuillère à café il allait soulager vos problèmes ORL?
      Il agit en application locale, ce n’est pas un antibiotique.

  • Florian@Naturo-Passion

    Merci pour cet article intéressant.

    Le miel a effectivement des propriétés antiseptiques et cicatrisantes et n’induit aucun effet secondaire contrairement aux solutions médicamenteuses qui au passage coûtent trois fois plus cher.

    Certains hôpitaux comme le CHU de Limoges utilisent le miel médicinal dans des pansements post opératoires avec des résultats très satisfaisants (97% de réussite !) : http://www.youtube.com/watch?v=pH-czH7Tpmk

    A mon avis, le miel pourrait également être utilisé avantageusement dans les maisons de retraite pour soigner les escarres.

    Florian

    Voici quelques références scientifiques :

    Molan PC: Honey as an antimicrobial agent. In Mizrahi A,Lensky Y (eds): “Bee Products: Properties, Applications and Apitherapy.” New York: Plenum Press, pp 27–37, 1997.

    Yatsunami K, Echigo T: Antibacterial action of honey and royal jelly (Japanese). Honeybee Sci 5:125–130, 1984.

    Bogdanov S: Nature and origin of the antibacterial substances in honey. Lebensm.-Wiss-Technol 30:748–753, 1997.

    Florian

    • THOMAS

      Dans le genre désinformation, qui ne trahit au passage que la frustration de l’auteur de cet article à ne rien comprendre et ne rien avoir envie de contrôler, j’ai rarement vu mieux.

      Je souffre de sinusite aiguë chronique avec infections graves depuis plus de 10 ans.
      J’ai tout essayé, traitements antibio à large spectre, cures, inhalations en tout genre…etc. Ça revient tous les mois quoique je fasse.
      A force de recherche à ce sujet, je suis évidemment tombé sur des articles consacrés au miel de manuka. Après une cinquantaine d’heures de recherches diverses, j’ai fini par acheter du miel UMF 20+ sous licence en NZ (90% des autres miels de manuka sont de l’arnaque issue de miel de qualité très incertaine et au moins 75% d’entre eux proviennent de manuka « chinois » si vous voyez ce que je veux dire. La NZ ne produit que quelques tonnes de miel de manuka, loin des dizaine de tonnes vendues dans le monde entier…vous aurez vite compris d’où viennent les autres tonnes de miel…surtout que les indices IAA/NPA/MGO/AVTIVE n’existent pas en NZ, seul l’indice UMF est gage d’authenticité).

      Bref, j’ai reçu mon pot de 250g, que je n’ai pas payé 42€ mais seulement 18€ (encore faut-il savoir chercher et ne pas utiliser tel un mouton un vulgaire moteur de prix, n’est-ce pas…). Je me suis récupéré un pulvérisateur nasal que j’ai stérilisé puis rempli à 65% de sérum physiologique et 35% de miel de manuka. Une fois le tout mélangé énergiquement et à raison de 4 lavements de sinus par jour (environ 5 pulvérisations à chaque lavement), j’ai commencé un traitement sur une semaine, histoire de me faire une idée.

      Première action étonnante : dès le 4ème jour, je n’ai plus aucun saignements et aucunes traces de sang dans mes mouchoirs alors que ça fait fait plus de 3 ans que j’ai du sang tous les jours dans les sinus à cause des infections (scanner et IRM n’ont montré aucuns tumeurs/kystes/polypes).

      Au bout d’une semaine, je n’ai plus de côté bouché.
      Au bout de deux semaines, j’ai le sentiment de respirer comme quand j’étais jeune.
      Au bout d’un mois, toujours pas d’infection, pas de saignements, pas de côté bouché, pas de glaires dans la gorge la nuit…etc.
      Au bout de 6 mois, plus une seule sinusite avec un seul lavement par jour.

      Que dire de mieux?
      Même après avoir été hospitalisé dans le passé, le plus efficace des antibio administré n’a pas réussi à agir de la sorte. Mon toubib, sceptique au début de mon initiative, m’a posé pas mal de questions sur la manière dont j’ai pris ce traitement à base de miel de manuka.

      En bref, ne soyez pas bêtement sceptiques. Le CHU de Limoges cloue le bec à tous ces abrutis qui crachent sur le miel. Ils ont remplacés tous leurs traitements cicatrisants et antiseptiques par du miel de thym. Pourquoi d’après vous? Pourquoi 80% des hôpitaux NZ n’utilisent que du miel de manuka sur des bactéries multirésistantes? pourquoi de nombreux hôpitaux anglo-saxons s’y sont également mis?

      • http://www.vegactu.com/ nicolaï

        Je vous rassure, l’auteur de cet article n’est pas frustré.
        Même l’Europe n’a pas accrédité « toutes les vertus du miel » : http://ec.europa.eu/nuhclaims/?event=search

        Même les recherches n’approuvent pas le miel de Manuka (par rapport aux autres miels).
        Si vous lapprouvez vous-même, vous êtes plus fort que toute la communauté scientifique réunie (qui soit-dit en passant, a testé sur plus d’une personne contrairement à vous).

        Néanmoins, je suis content pour vous si vous allez mieux. Je ne souhaite à personne d’être malade.

        Personnellement j’ai des hémorroïdes, je le mets où le miel de manuka :) ?

        PS : au : « Tous ces abrutis qui démontent le miel », je vous conseillerai de lire nos sources, scientifiques elles, et d’attendre un peu avant qu’on publie sur Vegactu le dossier qu’on a réalisé sur le miel pour l’Association Végétarienne de France (oui végétarien, donc pas opposé au miel).

        • Mick

          « Personnellement j’ai des hémorroïdes, je le mets où le miel de manuka :) ? »
          Inutile de faire un dessin… Le miel adoucie les tissues, cela te feras sans doute le plus grand bien et nous promet de futurs articles beaucoup moins… coincés !

          • Gaston le bon remède

            ou encore devrait-il s’assoir cul nu sur une ruche un jour d’orage. A ce qu’on dit, trop de douleur tue la douleur.

        • Nath44

          L’Europe est loin d’être un exemple dans ses choix, la Commission Européenne subit de fortes pressions de nombreux lobbies dans de nombreux secteurs économiques et industriells, elle subventionne l’agriculture intensive et délaisse les agriculteurs qui font d’autres choix. Alors prendre son exemple alors qu’elle a autorisé pendant des années, et continue d’autoriser l’utilisation de pesticides tueurs d’abeilles ! …Le CHU de Limoges et les actions du Professeur Descottes, malheureusement décédé, dans ce domaine sont à prendre comme preuves irréfutables de l’action du miel sur les patients, et ce sont ces études là qui auraient dû être source de l’article initial qui est essentiellement à charge.

      • Marco

        Je me permet d’intervenir en vous demandant « juste » de faire l’effort d’imaginer les pertes pour l’industrie pharmaceutique s’il fallait confirmer qu’un simple miel permettait de chasser ce qu’un antibiotique ne sait pas/plus faire.
        Il convient de prendre toutes ces études scientifiques sur le miel de manuka avec de très larges pincettes. Il y a évidemment conflit d’intérêt pour certains groupes et il va de soit que ce petit monde n’a aucun gains à espérer de la vente de miel en place des classiques antibiotiques.
        Merci d’arrêter de brandir vos pseudos études dont les acteurs de la recherche sont inconnus du monde « scientifique ».
        Je connais bien le CHU de Limoges et je confirme ce que « THOMAS » affirme, le miel de thym y est utilisé massivement et il convient encore une fois de se pencher sur ce cas. Pensez-vous qu’un hôpital se risquerait à traiter des patients avec des produits moins efficaces que ceux déjà commercialisés?
        Si l’on pouvait débattre autour de réflexions et non à coup de liens http sans valeur, tout le monde en serait ravi.
        Bonne soirée

      • Marco

        (je m’adressais à Nicolaï)

      • Laetitia

        Bonjour Thomas,

        Je suis très intéressée par ce miel dont vous parlez au tarif bien plus attractif que celui que je me procure actuellement.

        Pourriez vous m indiquer le site internet où vous avez achetez votre miel ainsi que sa référence.

        En vous remerciant par avance,

        Cordialement,

        Laetitia

      • Eric84

        Vous dites: « A force de recherche à ce sujet, je suis évidemment tombé sur des articles consacrés au miel de manuka. Après une cinquantaine d’heures de recherches diverses, j’ai fini par acheter du miel UMF 20+ sous licence en NZ …..Bref, j’ai reçu mon pot de 250g, que je n’ai pas payé 42€ mais seulement 18€ « .

        Je suis diabétique insulino-dépendant depuis plus de 45 ans. J’ai des soucis avec des plaies qui ne cicatrisent pas aux bas des jambes car je souffre d’une cruralgie bi-latérale avec neuropathie diabétique (ce sont mes 48 ans de diabète qui expliquent cela car je suis très bien équilibré sous pompe à insuline).
        Je viens de me pencher sur le miel de manuka et ses « effets miraculeux » en cicatrisation.
        Je cherche du miel de manuka UMF 20+ pas cher, si possible.

        Pouvez-vous m’indiquer où vous avez trouvé votre pot de 250 gr à 18€ ?
        Cela m’intéresse vivement. Merci beaucoup. A bientôt. Cordialement.(vous pouvez me joindre par email à kibo96@hotmail.com)

      • Cristian Eugen Bulacu

        Pourrais tu me donner un link ou t’as acheté manuka facteur 20 à 18 euro. Merci !

    • laetitia

      Bonjour Thomas,

      Je suis très intéressée par ce miel dont vous parlez au tarif bien plus attractif que celui que je me procure actuellement.

      Pourriez vous m indiquer le site internet où vous avez achetez votre miel ainsi que sa référence.

      En vous remerciant par avance,

      Cordialement,
      Laetitia

  • IV

    Le nouvel attrape-couillon des apiculteurs!

  • sab

    Le miel est évidemment pas vegan, mais si on peut soigner une plaie inhabituelle avec du miel je vois pas pourquoi inciter à acheter un médicament qui a nécessité la torture de milliers de souris, tout en rapportant du flouze aux géants pharmaceutiques. Et je parle pas du miel de manuka, qui outre son bilan carbone et son prix doit contenir des phytosanitaires toxiques.

    Je pense pas à des petits bobos, mais de maladies chroniques de la peau etc où le miel a prouvé son efficacité alors que les médecins « modernes » étaient inefficaces.

    • liligondawa

      L’aloe vera aussi a prouvé son efficacité.

      • Cabane de Tellus

        L’aloes a bon être efficace, il n’a pas les même propriétés que certains miels. (par exemple il ne possède pas d’activité fongistatique ou bactériostatique), ils ne sont donc pas utilisés dans les même cas.

  • Cabane de Tellus

    Bien évidemment le commerce profite de la moindre découverte pour la transformer en argument publicitaire.. mais le miel a des vertus antibiotiques et antiseptiques réelles, et le miel de manuka est reconnu pour ça. Ce n’est pas de la faute des apiculteurs si le commerce exagère ces arguments. D’ailleurs vous ne semblez pas choqué lorsque l’on vous vante les mérites du sirop d’agave ou des produit à base de soja… pourtant leur vertus sont très exagérées aussi ! C’est le propre de la vente.
    Article sur les propriétés du miel :
    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-miel-solution-avenir-infections-bacteriennes-36455/

  • Franck-Louis

    Depuis peu décédé, le Professeur Descottes du CHU de Limoge à consacré 25 ans de recherche au Miel et à ses vertus. Les travaux de recherche sur différents Miels, lui ont permis de démontrer les qualités exceptionnelles du Miel de Thym et des protocoles de pansements au Miel sont disponibles sur demande au CHU. Suite à un accident de moto, j’en ai moi même bénéficié pour soigner un pied atteint de multiples fractures ouvertes avec d’importantes pertes de matières et une amputation partielle du gros orteil. Je ne peux que vous encourager à regarder le miel comme autre chose qu’une sucrerie parfumée à tartiner, le Miel de Thym est aussi un remède efficace et puissant, les résultats sont exceptionnels à tous les niveaux.
    Mon médecin de famille fut lui même surpris par l’efficacité de ce traitement, dès le moment où j’ai commencé à appliquer le Miel sur mes plaies, je n’ai plus eu de douleurs et j’ai donc cessé de prendre tous les autres remèdes sauf une injection quotidienne d’anticoagulant.. inévitable!

    Chez nous les abeilles meurent, décimées par les pesticides en tous genres, alors soyons éco-responsables et achetons du Miel pur, non chauffé de qualité Bio.. soutenons les vrais Apiculteurs et non pas l’industrie du Miel qui n’a jamais hésité à mélanger des miels de provenances douteuses, de les chauffer, d’y ajouter des sirops de sucres, de l’eau et autres pratiques malsaines, dénaturant ainsi ce merveilleux don de la nature.

    Vive le Miel, merci les abeilles !

  • neela

    Bonjour à tous :

    je suis actuellement en Tasmanie ou je travaille dans une ferme apicole où il produise du Manuka .

    À votre place je n’en consommerai pas du tout !

    Certains vont me dire que je fabule mais je travaille là-bas en ce moment même et voici la réalité :

    – certaines ruches sont plongées dans le cuivre . Sur les bidons de cuivre il y a marqué dangereux pour l’environnement et tue les abeilles

    -quand elles ne sont pas plongées dans le cuivre on doit leur mettre plus de 3 couches de peinture nocive que les abeilles mangent pour protéger leur couvain.

    -les abeilles sont nourries en permanence et en abondance aux antibiotiques . Si vous vous renseignez sur les normes européennes du miel vous verrez qu’il ne peut donc pas etre bio .

    -l’agriculture australienne utilise énormément de pesticide le bio n’existe pas vraiment vu qu’il n’y a pas vraiment de contrôle et qu’un champ bio peut être à côté d’un non bio geree par le même agriculteur .

    -en parlant à mon patron il m’a expliqué que ce soit en australien ou en Nouvelle-Zélande c’est la même il produise un miel de faussons industriel et ensuite le vende à prix d’or en vous faisant croire dans le monde entier qu’il est bon pour vous .

    Mon avis personnel et que plutôt que d’aller chercher un produit à l’autre bout du monde où vous ne savez pas ce qu’il y a dedans mieux vaux le prendre au producteur du coin qui poura vous montrait comment il le fabrique et ainsi vous serez garantie de ces bienfaits .

    • stephanie de manuka-matata

      Bonjour,

      Je me permets de vous répondre sur ce site également, après avoir déjà lu votre commentaire ailleurs sur le net essayant de rabaisser le miel de manuka

      En effet, il existe des régions du monde où le miel est mal exploité. Vous avez surement travaillé dans une de ces régions.

      A savoir que la Tasmanie n’est pas la Nouvelle-Zélande. J’y ai moi-même voyagé, et visité des installations qui étaient le contraire de ce que vous décrivez.

      Pour cette raison, il faut veiller à prendre des produits venant de Nouvelle-Zélande.

      Vous trouverez sur le marché des miels de mauvaise qualité, avec tous les pesticides et produits chimiques imaginables. Il faut savoir les repérer et chercher les labels. Par exemple pour le miel de manuka, vous pouvez vous fier à des labels type mgo ou encore umf. J’en parle d’ailleurs sur mon blog ici : http://www.manuka-matata.com/comment-comprendre-labels-umf-iaa-oma-mgo-actif

      Tout comme le miel de thym ou de lavande ou de sapin, vous pouvez vous retrouver avec de la qualité médiocre. C’est souvent le cas avec les miels venant de Chine, ou peut-être la Tasmanie comme vous l’avancez.

      Attention donc à ne pas faire d’amalgame, et à discerner le vrai du faux.

      A bon entendeur,
      Cordialement,
      Stéphanie

    • Manon

      Bonjour Neela, Est-ce possible de savoir dans quelle ferme as-tu travaillé en Tasmanie? Je souhaite travailler dans une ferme apicole en Février/Mars.
      Merci d’avance

      • http://www.miel-manuka.fr/ stephanie delarossase

        Bonjour Manon,

        Cette neela cherche des articles sur le miel de manuka pour le descendre et pour tenter de le décrédibiliser, depuis plusieurs mois maintenant.

        Vous n’aurez surement pas de réponse, et pas plus d’informations la concernant.

        En attendant si vous voulez de réelles renseignements sur le miel de manuka, je vous invite à lire mon blog miel-manuka.fr ou à me demander, j’essayerais de vous répondre au mieux !

        Cordialement,

        • manu

          oui je serais preneur d’info sur ce miel pour des pb de circulation sanguine (je prends des plantes actuellement mais étant intéressés par le miel … bon j’en prends qu’une fois par semaine en même temps ) , car on trouve tout et son contraire une fois de plus sur le net.

          • Stéphanie Delarosasse

            Bonjour Manu,

            Je me permets de vous donner l’adresse de mon blog sur le sujet (sans vouloir faire de la pub) : http://www.miel-manuka.fr

            Si vous ne trouvez pas l’information que vous recherchez, contactez moi directement !

  • Emma

    Bonjour,
    au gré de mes balades virtuelles, je clique sur lien qui me dirige vers cet article…
    Hallucinant! Bourré d’inepties, mal écrit et bourré de fautes d’orthographe!
    Auteur: professeur des écoles, adorant la littérature!
    Vous n’êtes absolument pas crédible et, pire encore, vous faites de la désinformation.
    Je trouve ça regrettable!

    • http://www.vegactu.com/ nicolaï

      Bonjour Emma,
      Désolé pour toi mais tout est vrai. Va vérifier par toi-même au lieu de chercher uniquement des articles qui vont dans ton sens.
      Tu as toutes les sources dans l’article. Je te laisse vérifier.

      • Emma

        Bonjour Nicolaï,
        Je n’ai pas attendu vos sources pour m’informer sur le miel et plus spécifiquement sur le miel de Manuka.
        Je ne cherche pas d’articles qui vont « dans mon sens »(?). Merci, je sais faire preuve de discernement.
        Nous l’utilisons avec satisfaction et le recommandons vivement.
        Votre ton et votre réponse abonde encore une fois vers un total manque de crédibilité.
        Dommage, je passe mon chemin!

        • http://www.vegactu.com/ nicolaï

          On n’est crédible que si on dit « vous avez raison » ? …
          Quiconque recherche sur le fameux Methylglyoxal du miel de manuka en fera les mêmes conclusions que nous, inutile de se voiler la face.

          • Anna

            Pourquoi être aussi désagréable dans vos réponses ? Je viens de parcourir la discussion sans être « pour » ou « contre ». Quelque soit votre point de vue vous n’est vraiment pas agréable à lire ! Ca fait très français ronchons tout ça …. Aller, passer donc à la confiture au lieu de vous écharper à coup de cuillerées pour le coup pas franchement mielleuses …

          • Anna

            ah et avant que vous me tombiez dessus, je corrige « passez donc à »

          • Julien B.

            Elle a entierement raison, c’est bourré d’erreurs et d’approximation.

            En voila une le miel n’a pas de vertus antiseptique ou cicatrisante. Une fois qu’on a écrit ca, on comprend que la personne qui écrit a 0 objectivité, recul ni intelligence. Pas étonnant que le niveau de l’éducation nationale et de nos enfants soient en baisse si les profs sont aussi peu éclairés.

          • Ixi Vega

            Bien vu

          • Gérard Suzuky

            Oh tiens, de l’attaque ad hominem, faut vraiment être quelqu’un de tout petit pour n’avoir que ça comme recours.

  • AFTER78

    TOUT CE QUE JE ME SOUVIENS C’EST QU’UN JOUR 60 MILLIONS DE CONSO A DENONCER LE FAIT DE FALSIFIER DES MIELS TOUTES FLEURS AROMATISER AUX H.E DE THYM, LAVANDE,… ETC ET VENDU POUR DES MIELS AYANT DES CARACTERISTIQUE SPECIFIQUE, ALORS QU’IL N’EN NON PAS EN FAISANT DES MARGES ASTRONOMIQUE.
    TOUT CECI POUR DENONCER QUE LE MIEL DE MANUKA POURRAIT ËTRE UN MIEL STANDARD FALSIFIER AUX H.E DE NANUKA ET VENDU POUR DU MANUKA SANS CONTRÖLE DE UMF MAIS POUR LE PROUVER JE NE SUIS PAS SCIENTIFIQUE CAR UNE PRODUCTION DE FLEUR DUR 6 SEMAINES ET JE DOUTE FORT QUE L’ON PRODUISE UNE PRODUCTION MONDIALE AVEC SI PEU DE RENDEMENT !

  • la cigale ou la fourmi

    Merci pour cet article très complet, je commençais à y croire à la magie de ce miel!

    • mimi

      mimi
      Un peu déçue par tout ces propos et chamaillerie,j’ai une amie agée de plus de 80ans,il y a 3 ans on lui a trouvé une béance a l’estomac sur hernie hiatale elle prend ce miel plus un autre miel bio aujurd’hui elle n’a pratiquement plus rien,comment expliquez vous cela?

  • manukapa

    le miel de manuka n’a en effet pas beaucoup plus de résultats sur un psoriasis ou un éczéma quant à une cicatrisation rapide et ..durable. sur les miels les plus chers à la vente et censés être le(s) plus dosé(s) on peut constater dans le cas de certaines maladies type par exemple fibromyalgie ou maladies associées un effet secondaire non-négligeable sans doute lié à la plante butinée d’origine qui est neuro-toxique. sur la zone d’application se produit très rapidement une réaction forte et douloureuse durable d’une intensité telle parfois que le sommeil de l’utilisateur est perturbé. cette réaction disparait lorsque l’on arrête le produit et reparait dès qu’on l’applique de nouveau.

  • Julien B.

    Marrant cet
    article ne reprend pas en compte les nombreux articles lies aux experimentation à Limoges (CHU) du miel en cicatrisant qui ont démontré :

    1) L’efficacité du miel

    2) La difference entre les miels pour lefficacité (notamment sur la cicatrisation)

    3) Ceci dit ils nuancent en effet le miel de Manuka en disant qu’il est certes efficace, mais pas forcement plus qu’un miel de thym (relativement cher aussi toutefois)

    Les vegans n’ont aucune objectivité. C’est bien triste le dogmatisme aveugle.

    • Gérard Suzuky

      et vous avez a peu près 2 ans de retard. Par article, vous pensez a des articles comme celui-là ? http://link.springer.com/article/10.1007/s10298-009-0378-7

      Cependant, ce que vous dites n’est pas incompatible avec le fait que la commission européenne ne l’a pas retenu, comme il est dit dans l’article. Ca fait pas plaisir, mais c’est pas la faute des végans, débrouillez vous avec la commission européenne là-dessus.

      ça marche, peut-être mais pas mieux et/ou moins cher qu’autre chose. a coté, les noix ont-elles été retenues. comme quoi « le lobby des noix » a dû être plus convaincant ?

      Et vous vous plaignez d’un manque d’objectivité, mais quand l’article dit « Si vous n’êtes pas vegan et n’envisagez pas de vous passer de miel pour quelque raison, achetez plutôt un miel bio local, cela vous reviendra moins cher, financièrement comme en bilan carbone. » Là vous aviez vos yeux où ?

      • Julien B.

        Mais la commission européenne ne fait pas autorité en matière de médecine. Je m’en fou du lobby des noix ou de la commission européenne. Je note juste que de nombreuses études et experimentation ont conclus sur le coté positif du miel pour la cicatrisation (sans trouver de meilleurs produits). Je trouve dommage que cet article ne le mentionne pas,

        Par ailleurs l’article conclus en disant que les vertus antiseptique du miel n’ont pas été démontré, ca me semble très fort de café, justement en raison du lien que vous postez et de nombreux autres. Les vertus antiseptiques du miel en général ont été démontrer, du miel de manuka entre autre et de thym par exemple. Par ailleurs je vous conseille d’essayer, juste empiriquement un jour le miel sur une plaie et vous verrez par vous même l’efficacité.

        PAr ailleurs conclure un article en indiquant qu’il vaut mieux utiliser un spray produit par des labos pharmaceutiques qui pour le coup font un tas d’experimentation sur des animaux, produisent en masses et rejette un tas de saloperie dans la nature plutôt que du miel dont la production chez nous chez les petits producteurs est de grande qualité, ca me laisse songeur quand au recul des gens qui écrivent ici.

        Il est vrai que je tombe sur cet article en retard. Néanmoins je suis toujours choqué, à chaque fois qu’un article de vegan parle du miel il dit que ce nest que du sucre et de l’eau. Là à la limite on ajoute une solution cicatrisante.

        En conclusion, je suis d’accord avec l’analyse: mieux vaut un miel local (mais pas évident à trouver pour la cicatrisation il n’y a guère que le thym et il est assez rare) que celui de manuka bien qu’il ait quelques vertus intéressantes.

        • Gérard Suzuky

          Pourtant, c’est eux qui font autorité sur ce qu’on peut dire ou pas en publicité, et non ils n’ont pas retenu ça, et c’est la seule chose que dit l’article. ce n’est ni faux ni manquant d’objectivité, ils ont dit ce qui est, c’est tout.

          Comme s’il n’y avais que des végans qui prenaient des produits pharmaceutiques. L’article est beaucoup plus généraliste ici que spécialement pro-végan. (je reviens encore au « si vous n’êtes pas végan, préférez le local » on peut pas faire mieux comme concession là hein).

          Quand on a le même effet avec notre propre salive qu’avec le miel, oui ça n’est vraiment pas quelque chose de révolutionnaire ni magique, sauf que le médecin qui crachera sur les plaies n’est pas encore là.

          Du coup, si vous êtes d’accord avec l’analyse, c’est quoi votre souci ? et les « vertus intéressantes » du manuka, le méthylglyoxal, se retrouvant également ailleurs dans le café, sans qu’on aie nécessairement l’idée de son efficacité, quel est l’interêt ?

          • Julien B.

            Quel mauvaise foi, j’ai dit ok il vaut mieux un miel local pas sur le reste, je suis ok avec 1% de l’article.

            ll y a une tonne d’étude (scientifique menées par des medecins) qui montre les vertus médicinales du miel et cet article est clairement en train de dire que le miel ne sert à rien, que la salive est aussi efficace (très amusant). Quand on voit les réussite du miel sur la cicatrisation dans les hopitaux je me gausse doucement.

            L’article aurait dit: la réputation du miel de manuka est un peu surfaite, le miel de thym fait d’après différentes études tout aussi bien, j’aurais trouvé ca intéressant.

            Là ca dérive sur du le miel c’est nul, prenez de la salive, c’est louvoyant, pas structuré, manipulateur et mal écrit.

            Un peu de rigueur quand on écrit, d’objectivité.

          • Julien B.

            Derniere remarque, ils ont autorités, donc c’est eux qui considèrent que le lait est bon pour la santé et les os? On est d’accord? Donc c’est vrai? J’ai hate d’avoir la vision vegan sur ce sujet 😉 Ahah on use des arguments d’autorités quand ils nous arrangent hein?

          • Gérard Suzuky

            le lait n’est pas écrit une seule fois dans cet article, ça vous dirait
            de rester dans le sujet ? Si je dit ça, c’est pour vous rendre service hein.

            Car si vous réfléchissiez deux secondes à vos arguments, vous verriez que vos mentions sur le lait n’en font pas partie non plus, tous les arguments étant notés comme « non-autorisés » dans la base de données (à part « améliore la digestion du lactose », WOOHOO). De la même façon que la vieille pub des bifidus pour les produits laitiers n’existe plus non plus. Pour quelle raison a votre avis ? Parce que le bénéfice pour la santé n’a pas non plus été démontré scientifiquement, et pas retenu par la commission européenne (ref 1). Au fait, lait ça se dit milk en anglais.

            Allez je donne la réponse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Activia#Suppression_des_all.C3.A9gations_sant.C3.A9
            Entre danacol qui est enrichi … en phytostérol de plantes, oui de plantes,
            Densia (même pas vendu en france) qui est supplémenté en calcium et vitamine D –> voilà la solution rajoutez artificiellement un antibiotique dans le miel, là vous l’aurez.
            et petit gervais … qui rentre dans les clou du « permet a votre mioche de digérer le lactose » dit plus haut,

            la fine équipe que voilà, un qui a des bénéfices a cause des végétaux, l’autre parce qu’il est bourré en complément, et le 3e pour enfants.
            En attendant, Activia, ses os et sa digestion, a la trappe.

            Mais c’est bien d’essayer, à trop croire la publicité et a pas vérifier soit-même, voilà ce qu’on gagne…. à part vous couvrir de ridicule je ne sais pas ce que vous avez essayé de faire. La commission européenne, c’est pas le PNNS hein, on parle de gens un peu plus compétents là.

            Et ça n’est pas comme si des dossiers gros de 400 études comme le dossier White Lies ne finissaient pas par se savoir. 400 études qui relient le lait à des maladies hein. Par contre attention ça pique, c’est en anglais cette fois-ci, ça va un peu plus loin : http://www.whitelies.org.uk/sites/default/files/milkmyths/White%20Lies%20report%202014.pdf

            Donc c’est quoi votre souci au final ? Vous aimez juste polémiquer pour polémiquer ou vous avez un semblant de compétences en fait ?

          • Julien B.

            Ahah je disais juste que la commission européenne n’a pas universellement raison. C’est mignon de s’enflammer comme ça… En plus vous n’avez rien compris à mon propos, je disais simplement que les publicités pour les produits laitiers mettent en avant les bienfaits pour les os donc si on suit votre arguments c’est vrai puisque vous dites que puisque il est interdit de faire de la pub pour le miel c’est que c’est faux… C’est un raisonnement absurde évidemment pour démontrer que votre propos est faux mais la je pense que c’était trop compliqué pour vous.

            Au final pas de réponse sur mes arguments pour le miel et la connerie de cet article…

            Une simple conclusion : oui cet article est partial, biaisé et ne prends pas en compte l’ensemble des études scientifiques m’aurait suffit mais à défendre des erreurs et à s’entêter face à des arguments de qualité c’est impossible…

            Ps j’ai adoré : c’est en anglais ça pique lol l’anglais ne pique pas… L’allemande à la rigueur

          • Gérard Suzuky

            Justement, vérifiez la base de données.
            Vous utilisez des pubs qui n’ont plus lieu d’être pour justifier vos propos.

            Et « m’enflammer », vous mêle prêtez des intentions, j’ai vérifié mes propos, au contraire de vous.

            Bon, la garderie a assez duré, tout ce que vous avez cherché, c’est à polémiquer pour polémiquer.

            Quant au miel, encore une fois vu que vous allez l’air aveugle, quand la salive fait le même travail, ça ne sert à rien de payer un produit cher pour un truc allant de rien a pas grand chose.

            Si être partial et biaisé c’est remettre les choses a leur juste réalité sans faire croire à des boniments de publicitaires, bah, comment vous dire ? Démerdez vous avec votre quasi-placebo ?

            Encore une fois, ça n’est pas la faute des végans si le miel ne sert à rien que ce qui ne se fasse pas ailleurs. Ca vous fait vraiment pas plaisir, mais si vous pouvez pas l’accepter c’est pas mon problème.

          • Julien B.

            C’est marrant j’ai au moins 5 ou 6 études scientifiques (sans recherche particulière) qui montre les bienfait du miel et sa supériorité sur la plupart des médicaments et autres alternatives. Vous ne voulez pas l’accpetez alors utilisez votre salive si ca vous chantes, c’est juste que bizarrement la salive contient des microbes et le miel est antibactérien mais c’est sur c’est sensiblement la même chose…

            Je n’ai cité aucun boniment publicitaire, simplement quelques études médicales et scientifique qui montre les bienfaits du miel sur la santé (cicatrisation notamment), vous me parlez de salive sans aucune source montrant la même efficacité… Je vous invite d’ailleurs à cracher sur une nécrose plutôt que d’essayer le miel, ca fera exactement la meme chose… 😉

            J’accepterai parfaitement inefficacité du miel dans un processus de cicatrisation, le jour où vous me sortirez une étude scientifique qui montre que les miennes sont fausses… J’attends mais je suis sur que vous n’en trouverez pas…

          • Gérard Suzuky

            Bah alors donnez les « vos 5-6 articles » que tout le monde puissent les lire, parce que vous n’avez rien donné, j’ai été le seul à poster un article scientifique là.
            Vous n’avez rien cité vous avez juste donné un gus,

            Vous avez des problèmes de français ou c’est fait exprès ?

          • Julien B.

            Il y a une énorme différence entre vous et moi. C’est que quand j’affirme quelque chose, je suis capable d’y apporter des sources. Je ne vous parlerais pas de l’initiative de l’hopital de Limoges qui soigne depuis longtemps de nombreuses plaies avec du miel car vous seriez capable de mettre ca aussi en doute…

            Donc maintenant j’attends votre étude qui démontre que le miel n’est pas mieux que de la salive… 😉 Mais bizarrement je suis sur que vous vous en sortirez par une pirouette et n’en trouverez aucune (a noter qu’une étude démontrant inefficacité du miel dans la cicatrisation / vertus me conviendra également).

            Un article passionnant sur les vertus du miel brut (peu connu en france) pour la dermatite sebhoreique :
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11485891

            Vous voulez un article sur les vertus cicatrisantes du miel :
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3609166/
            Article positif sur le miel de manuka:

            http://europepmc.org/abstract/med/15125017

            Une autre menée en inde :
            http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0305417997001137
            Et encore d’autres
            http://www.medicalnewstoday.com/articles/264667.php

            http://www.sciencedaily.com/releases/2011/04/11

            http://www.eurekalert.org/pub_releases/2011-04/sfgm-hcr040811.php0412201713.htm

          • Gérard Suzuky

            Vous vous prenez pour qui ? C’est moi qui ai posté un article de Limoges dans le premier commentaire pour vous répondre. Alors vous la jouez pas trop non plus.

            Cela dit, vous faites mieux que la plupart des neuneus qui viennent ici, vous avez fait mieux que poster du marie claire, c’est déjà ca. J’apprécie, réellement.

            La première il me faudra un full-text, car le journal est un peu trop exotique (pour ne pas dire confidentiel). Cela dit, pourquoi le miel brut n’est pas vendu/ peu connu ? Pas autorisé ou une autre raison ? Et je présume que les apiculteurs le connaissent.

            Votre « étude positive » sur l’hanuka, si jamais je bossait pas dans les sciences, ça pourrait passer, mais c’est tellement écrit façon « on veut plus de sous » que c’en est pas discret (cf conclusion « on doit étudier tous les miels locaux).
            La petite perle, c’est la phrase suivante « But, in some cases, the peroxide activity in honey can be destroyed easily by heat or the presence of catalase. » elle est BRILLANTISSIME de discrétion, mais terriblement importante

            -> En gros, plus de peroxyde, donc plus d’activité antibactérienne FACILEMENT … quand on le mange (dénaturation dans l’estomac par l’acide gastrique) ou si on le fait chauffer, GLORIEUX. Parce qu’on s’en branle de l’activité in vitro si y a plus d’activité in vivo.

            Genre en fait, aucuns grog ne fonctionne. bonjour placebo.

            – Votre « autre étude menée en inde » est super rigolote, elle ne compare qu’au silver sulfadiazine. Quand on se renseigne dessus « A 2012 review found that topical silver worsens healing time compared to controls and showed no evidence of effectiveness in preventing wound infection ». C’est pas un peu pitoyable de comparer un truc qui marche peu avec un truc qui marche pas ?

            J’ai hâte de voir une étude comparant la mortalité du miel et du cyanure tant qu’on y est. Aucun doute que le miel sera un produit formidable.
            Soit dit en passant ET C’EST VOUS QUI PARLEZ D’OBJECTIVITE ?

            Même avec un bête doctorat, j’arrive à voir que vos études sont à chier, pas étonnant que la commission européenne n’ait pas été convaincu. Mais ça doit être « la différence entre vous et moi » (et hautain avec ça). Vous savez, quand on lit une étude, faut se demander si on veut voir ce que ce qu’on veut voir, surtout en effet positifs.

            – Vos « encore d’autres » portent a rire, les deux derniers donnent des erreurs 404, on peut pas en dire grand chose.

            et le premier : « However, it should be stressed that there is a lack of evidence to fully support this claim. In fact, a study published in The Lancet Infectious Diseases concluded that applying medical grade honey to wounds of patients has no advantage over normal antibiotic among patients undergoing dialysis. »

            Mais écrivez leur à medicalnews, ils sont probablement végans pour dire encore qu’il manque de preuves scientifiques sur le miel…. C’est pas ça que dit l’article de vegactu ? OH BEN ….

            Vous faites tellement n’importe quoi que vous postez des liens qui vous contredisent vous-même. Au lieu d’accuser « les végans » d’un manque d’objectivité, révisez vos propres sources.
            Arrêtez de prendre les gens pour des cons, accessoirement, surtout quand vous n’avez pas de quoi la ramener.

            Si vous en avez d’autres, je suis preneur, mais n’abusez pas de ma patience.

          • Julien B.

            Très intéressant votre analyse.

            Vous êtes la mauvaise foi incarnée, je vous montre article à l’appui que de nombreuses études ont prouvé les vertus cicatrisantes du miel et vous trouverez toujours à redire. Article trop court, trop long, trop ceci trop cela.

            Sur l’expérience de Limoges par exemple, qu’avez vous à lui reprocher?

            Pour l’article sur l’Inde, il compare avec un cicatrisant antibiotique bien connu et courant http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfadiazine_argentique

            Vous le trouverez dans la liste des médicament essentiel de l’OMS :
            http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/93142/1/EML_18_eng.pdf?ua=1

            Alors, toujours aussi mauvaise cette comparaison? Vous traitez ce médicamment classé comme un des principaux pour la cicatrisation par l’OMS comme du Cyanure… et vous vous étonnz que le miel y soit comparé? Et c’est moi qui manque d’objectivité et de recul. C’est vrai que c’est stupide pour un médecin de comparer un cicatrisant avec le cicatrisant recommandé par l’OMS… il ne devait pas avoir son doctorat celui là, il aurait du prendre du crachat comme point de comparaison 😉

            Vous êtes absolument bornés et incapable de recul, c’est pour ca que vos idées ne peuvent pas percer, car elles sont toujours biaisés.

            Je ne reviendrais pas sur chaque article, ma démonstration sur le pourquoi votre raisonnement sur le SSD pour l’inde est stupide. Vous me trouvez arrogant? Ce n’est pas moi qui ait répété : l’anglais ca pique : sous entendu moi je le comprends je suis intelligent.. Je n’ai pas besoin de placer mon niveau d’étude pour donner force à mon propos comme vous le faites, je me contente de démontrer des faits en m’appuyant sur des études scientifique.

            En voila une autre :
            http://www.sciencedaily.com/releases/2010/06/100630111037.htm
            http://www.eurekalert.org/pub_releases/2010-06/foas-haa063010.php

            Vous en revanche, j’attends toujours votre étude qui montre que le miel n’a pas de vertus cicatrisante, antiseptique ou antibactérienne? Mais bizarrement elle n’est toujours pas arrivée… Et elle n’arrivera jamais. N’oubliez pas en meme temps celle qui compare le crachat et le miel…

            Mais là aussi j’attendrais, encore et toujours…

            Mon point de départ a toujours été: cet article est nul car il nie les vertus cicatrisantes et antiseptique du miel en dépit de nombreuses études qui le montre (dans le monde entier d’ailleurs). Article manquant d’objectivité, et là dessus vous échouez sur toutes la ligne.

            Pour le miel brut, j’en parlais avec mon apiculteur de sologne bio (et oui, j’achete mon miel bio local et je connais mon apiculteur), et figurez vous qu’il ne vends pas de miel brut car il m’a expliqué que non filtré les gens n’en voudrait pas, ca ne se vends pas. Il suffit qu’il reste une bille de propolis dans un pot de miel pour que les gesn refusent le pot… Allez savoir le marketing.

            Dernier point, vous etes vous demandé pourquoi l’UE avait refusé de classé le miel dans votre catégorie? Plutôt que de conclure que forcément c’était parce qu’il ne l’était pas?

            L’explication la plus probable est que le miel pour garder ses vertus doit ne jamais avoir dépassé les 40c° (température de la ruche max), malheureusemtn les miel sont bien trop souvent chauffés pour faciliter leur extraction, leur chauffage etc. Ce qui rends la possibilité d’avoir un miel inefficace courante (malheureusement le marketing, la volonté d’avoir du miel liquide etc.) très élevé. De plus la composition du miel est très varialbe en fonction des abeilles, des fleurs qu’elles butinent et de la saison. Ce qui rends a mon avis complexe la possibilité d’attribuer des vertus au miel en général. Comme dit plus haut le miel de thym a démontrer plus de vertus cicatrisantes que le miel d’acacia (mais là encore la définition varie).

            Allez pour finir si vous n’aimez pas les études (c’est pas faute de vous en mettre une ou deux à chaque post) un peu d’empirisme des gens qui ont réussi à traiter correctement leur dermite sebhoreique grace au miel, en dépit de nombreux traitements : médicamenteux et naturel inneficace, on aura du mal à les taxer de placebo vu len ombre d’echec qu’ils ont connus :

            http://www.rosaceagroup.org/The_Rosacea_Forum/showthread.php?20789-Seb-derm-Treating-seborrheic-dermatitis-with-raw-honey-and-virgin-coconut-oil

            http://www.rosaceagroup.org/The_Rosacea_Forum/showthread.php?20789-Seb-derm-Treating-seborrheic-dermatitis-with-raw-honey-and-virgin-coconut-oil

            Vous me direz, l’emprisime ne remplace pas une étude et vous aurez raison, mais les études sont au dessus !

          • Gérard Suzuky

            Vous êtes une belle tête de bite quand même.
            Cet article se borne a reprendre les conclusions de la commission européenne, foutez vous le dans le crâne. Ce site n’a pas a faire la promotion du miel, c’était même pas le sujet de l’article. Il fait même une belle concession en disant de prendre un miel local, un miel de thym.
            Quand on vous voit on dirait un pédophile dans une crèche qui s’étonne de pas pouvoir toucher.

            La seule vertu du miel est de faire de l’eau oxygénée a l’aide d’une enzyme qu’on bousille dès qu’elle prend un coup de chaud, bonjour l’exploit mais on a vu mieux.

            Quand prendre de l’eau oxygénée a le même effet, l’exploit est où ? Vous la donnez vous même votre « explication la plus probable » merci de confirmer que le miel ne sert a rien. A partir de là, pourquoi vous revenez a la charge ?

            Donc si le miel brut est si génial et que les gens n’en veulent pas, bah que voulez vous qu’on vous dise ? Que c’est la faute des végans, non, on est pas tant que ça ? Démerdez vous avec « les gens qui veulent pas acheter » ?

            Quant à ma « mauvaise foi », ça s’appelle l’honnêteté intellectuelle, vous en avez aucune vous lisez a peine les liens que vous postez. C’est pas moi qui poste des liens de merde (oui c’est pratique de demander de chercher des choses qui n’existent pas).

            Vous polémiquez pour polémiquer sur un article vieux de 2 ans que vous venez de découvrir et vous êtes pas ravi qu’on vous accueille pas comme le messie.

            Pour la suite allez vous faire foutre avec vos recettes de grand-mère, j’en ai rien à branler, il est temps de reprendre une activité normale :).

          • Julien B.

            😉 merci d’avoir valider mon propos. Quand il n’y a pas d’arguments ni d’intelligence, il ne reste plus que l’insulte et l’injure. L’arme des petits esprits.

            Ma mauvaise foi? L’article ici présent n’est que mauvaise foi, il post une source nulle qui n’est qu’un lien de vente pour justifier l’aloe vera et 0 sources sur le miel alors qu’il y en a des dizaines (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit l’Aloe Vera a surement des vertus cicatrisantes).

            Le miel brut est très bien mais la conception du miel en france et aux US est assez différente donc ca ne fait pas sens, globalement notre extraction à froid donne à peu près la même chose.

            Et je ne polémique pas pour polémiquer, j’ai simplement indiquer toutes les failles de cet article et pourquoi il est mauvais, vous voulez le défendre très bien, vous êtes à court d’argument vous tombez dans l’insulte. Est ce ma faute? Non, une fois que je vous demande des sources appuyant vos dire, vous fuyez, le débat n’est pas possible car vos arguments ne sont que du vent.

            Il eut été tellement plus simple de reconnaitre que le miel avait en effet des vertus cicatrisantes qui sont clairement niés par l’article.

            Je suis bien plus ouvert que vous, je ne nie pas les bienfaits de l’Aloe Vera pour le pure principe de le nier ou pour mieux vendre le miel. Je dis juste que le miel a des vertus cicatrisantes, utilisé en médecine, dans les hopitaux et que le niais est un mensonge et de la désinformations. Vous venez me dire : vive le crachat.

            Pour appuyer un raisonnement vous faites de la désinformation, ce genre de site est dangereux. Mentir pour arriver à ses fins c’est un scandale. Rien à faire que l’article ait deux ans, je tombe dessus, il est plein d’inepties, je le dit et je le redirais encore, que cela vous plaise ou non, vous n’avez pas le monopole de l’exactitude en dépit de vos doctorats et de votre anglais si brillant. si vous dites n’importe quoi je le dirais et ca m’amuse beaucoup !

            Et vous préconisez l’Aloe Vera, si ca n’est pas une recette de grand mère ;). Nos grands mères soignait beaucoup avec beaucoup moins, mais vous etes surement dans cette génération qui préfère des produits venant de labo pharmaceutiques qui font moins bien, pour plus cher et tester sur des animaux avec des effets secondaires… J’adore vos contradictions pour essayer d’avoir raison.

            Et sinon votre étude sur le crachat vs le miel? 😉 J’attendrais…

          • Gérard Suzuky

            Oui donc c’est bien ça, vous adorez faire chier pour faire chier, vous êtes maltraité par des végans dans la vraie vie ? vous en profitez pour faire de la végéphobie parce que c’est légal ?

            Que vous prétendiez « plus ouvert », où, je ne sais pas, je m’en fout.
            Vous postez vous-même des liens qui indiquent qu’il y a un manque de preuve et vous êtes tout vexé que je me foute de votre gueule, c’est un peu normal.

            Il n’y a aucun raisonnement, juste la présentation d’une loi, quand on ne vend pas votre merde on est « contre », sauf qu’on s’en branle, que les gens lambda s’en branle aussi vu que personne ne l’achète votre miel.

            Si vous essayez de le vendre comme ça, tu m’étonne que personne n’en veuille, gardez la donc votre merde. Les gens n’ont pas à faire les VRP de ce qu’ils ne consomment pas si ? Non, c’est bien ce qu’il me semblait.
            Que voulez vous qu’on vous dise ? Il y a vraiment de ces fêlés dans le monde du miel c’est pas croyable, faut arrêter le glucose, ça rend con mais à un point.

            Quand à vos tentatives de me prêter des intentions, vous l’espèce de naturaliste a placebo qui se sent bien parce qu’il croit que ça marche, vous pouvez vous carrer les intentions que vous me prêtez dans le rectum.

            Quand a essayer de réclamer des études sur un produit où tout le monde dit « ça manque de preuves scientifiques », vous pouvez aller vous faire foutre :).

            Encore une fois, on s’en fout que vous consommiez du miel, vous faites ce que vous voulez, C’EST MEME ECRIT DANS L’ARTICLE (neuneu). Si les gens essayaient de faire comme vous a chaque connerie ou fausse information dite sur le véganisme, ce serait tout un travail à plein temps :).

          • Julien B.

            Et on enchaine les insultes… Difficile de s’exprimer avec calme. On fait une pause on reprend sa respiration et on essaye de montrer que l’on est un tout petit peu intelligent.

            Là les arguments sont perdus dans un flots d’injures, d’insultes de références anales… (au moins 3 là, vous avez des problématiques freudiennes dont vous souhaiteriez discuter avec moi?)

            Personnellement je préfère les miels plutôt fructosés aux miels plutôt glucosés mais c’est purement une questions de goûts (accessoirement le pouvoir sucrant est meilleur mais bon on pinaille là).

            Sortons du pipi caca (surtout caca avec vous certes) pour éléver le débat.

            Si on conclut rapidement cette histoire qui n’a que trop duré et je pense que cela sera notre seul point d’accord (il en faut bien un…).

            Vous avez un doctorat, l’anglais pique, vous aimez l’analité (je pensais avoir créé un néologisme et en fait le mot existe mince alors), vous considerez que le miel c’est nul pour la cicatrisation et que de l’eau et du sucre (de glucose soyons précis mais je suis sur que j’arriverais à vous convaincre d’y mettre du fructose) ca fait pareil et que mieux vaut se cracher dessus. Scatophile & Crachophile j’ignore si cela existe comme déviance…

            J’adore le miel, je hais les vegans car mon ex vegan m’a plaqué pour un éleveur de brebis, je deteste l’obscurantisme et j’adore les remèdes de grand mère.

            Vous n’avez apporté aucune étude soutenant vos propos, j’en ai apporté des dizaines (ok je ne viens pas loin de Marseille), vous ne comprenez pas que l’on compare le miel au produit recommandé pour la cicatrisation par l’OMS… Là je suis pantois. (toutefois si je suis votre raisonnement : l’UE dit quelque chose donc c’est vrai, donc l’OMS dit quelque chose c’est encore plus vrai – ok il y aurait débat là dessus mais avouez que l’on manque de temps).

            Au final, vous pensez avoir raison, je suis sur que vous avez tort…

          • Gérard Suzuky

            A partir du moment où l’existence des végans est une offense à votre personne, vous pouvez être sûr de ce que vous voulez. Heureusement pour les végans qu’on est dans un état de droit et que les gens comme vous n’ont pas le pouvoir.

            Appeler ca obscurantisme, c’est pas les végans qui gazent les animaux pour les bouffer. Je ne sais pas quel âge vous avez (et je m’en branle sévère), mais la dyslexie et alzheimer ne sont plus très loin.

            Encore une fois : http://www.burnsjournal.com/article/S0305-4179(11)00306-8/abstract
            Oui c’est pitoyable de comparer à un truc qui ne marche plus (vive la -bio-résistance).

            Si on doit faire les sous-journaux scientifiques on peut y aller.

          • Julien B.

            Bon là vos propos n’ont plus ni queue ni tête. Je vous laisse dans vos contradictions.
            L’UE a raison, l’OMS a tort. En fait chaque autorité a raison ou tort quand ca vous arrange 😉

            Il y a une différence folle entre dire que quelque chose est faux ou dire qu’il est vrai. Je vous invite en tant que scientifique à vous référer aux nombreux problèmes de mathématiques non démontré pourtant juste comme longtemps les théroème de fermat (et surtout vos basiques de mathématiques Q=>P Non P => non Q, mais Q ? P n’est pas la meme chose que P => non Q enfin on reparle de Q vous allez adorer ).

            Bref quand l’UE ne dit pas que le miel est un cicatrisant, c’est qu’il ne l’est pas, quand l’OMS dit qu’un produit est un cicatrisant c’est qu’il ne l’est pas non plus. Ceci étant si on admettait que nos deux études sont justes : la mienne montre que le miel cicatrise bien plus vite que votre produit dont votre étude montre qu’il ne sert à rien. Donc logiquement cela veut dire que le miel cicatrise mieux que de ne rien mettre cqfd mais là vous allez me reparler de caca sans doute…

            J’adore tout le monde moi, les végés, les vegans (souvent des jolies petites meufs), les scatos, les omnivores, les herbivores… Je suis juste pour la vérité et à nouveau il y a des erreurs dans cet article, on en revient toujours au meme, ce n’est pas parce qu’on est végé qu’on a le droit d’écrire des choses fausses parce que la vérité nous dégoutte.

            L’honneteté intellectuelle est à la base de tout raisonnement.

            Que vous soyez moralement contre le miel why not, mais que le fait d’être moralement contre vous fait nier ses vertus ca c’est une abération intellectuelle et montre une grosse défaillance dans le raisonnement (la logique et l’intelligence, je sais vous avez fait un doctorat vous etes bac +7/8 donc supérieur aux pauvres mortels qui ne parlent meme pas un anglais piquant chez nous).

            L’article aurait dit : Oui le miel est un cicatrisant, mais le miel de manuka (et en plus il est loin etc.) n’est pas forcément meilleur que le miel de thym pour cet usage : cf étude de limoge en dépit de son prix plus élevé. En outre moralement c’est un scandale d’exploiter les abeilles et certaines production sont totalement scandaleuses (moins chez les producteurs locaux mais tout de même).
            D’ailleurs il existe des alternatives végétales en cicatrisant au miel telle que l’Aloe Vera (enfin faudrait regarder l’empreinte carbone du produit mais bon… pas l’air de trop préoccuper la fille qui écrit ici).

            Mais oui quand on confond éthique personnelle et effet réel on n’arrive plus à argumenter correctement. ce serait comme démontrer que la fourrure n’est pas un vêtement chaud… oui je suis sur que vous le feriez. etc.

          • https://scholar.google.com Gérard Suzuky

            Pas étonnant que vous ne pigiez rien vu que je n’ai pas dit ça, mais c’est pas grave, apprenez donc a lire.

            Les nuances et vous ça fait deux visiblement.

          • Julien B.

            Je n’aime que les nuances de gris en effet.

            J’avoue qu’au milieu de vos contradictions, il est devenu impossible de vous comprendre, je retourne passer quelques doctorats (voire PhD histoire de parler un peu l’anglais qui picote) et je reviendrais discuter avec vous quand on sera sur un pied d’égalité intellectuelle…

          • Julien B.

            Ahah, je comptais m’arreter là mais je suis allé sur votre site de l’UE et c’est amusant, pas plus tard qu’il y a une journée (ou ce matin) je vous disais que la raison probable sur la non attribution de vertus au miel est que le miel n’est pas unique et bien trop de composition différente et non pas parce que l’UE pensait que c’était inefficace.

            Et voyez par vous même la raison avancée par l’UE :

            « this food is not sufficiently characterised »

            bref, c’est bien ce que je disais. Ils n’ont donc pas dis que ca ne marchait pas, juste qu’il fallait préciser le miel pour pouvoir attribuer un bienfait. (ce serait toutefois compliqué en raison de l’individualité de chaque miel mais bon)
            Quel raisonnement de qualité vous menez… décidément c’est pathétique.

          • https://scholar.google.com Gérard Suzuky

            Conclusion, ce que je dit depuis 10 posts et me cantonne a ça : Allez voir la commission européenne ? Adieu.

          • Julien B.

            Quand le néant se contemple

        • MYM

          Perso que ce soit miel de thym ou miel de Manuka… il y a un truc qui me choque en terme de mauvais traitements des abeilles : Quand ces plantes sont plus en fleurs : elles se nourrissent comment ? Elles meurent ou elles sont encore stressées par une transhumance ?

          Un miel « d’une seule plante » ne peut pas être éthique finalement peut importe qu’il soit produit près ou de loin, comme un médicament finalement cela engendre souffrance animale inutile…
          A titre perso j’ai essayé miel, diverses décoctions de plantes, aloé vera, argile, le lin… et le miel n’a pas emporté ma préférence … les autres ont les mêmes vertus (à voir suivant la plaie) mais attire les insectes en moins et colle pas partout …

          • Julien B.

            ??? Heu vous savez comment on fait du miel d’une fleur n’est ce pas? Ont met les ruches dans un champs de thym, mais les abeilles ne sont pas téléguidés pour butiner uniquement du thym. D’ailleurs pour avoir la dénomination miel de thym il doit y avoir un % suffisant de miel provenant de thym.

            C’est pour cela qu’ils coutent généralement plus cher.

            Si vous voulez vous assurez de la manière dont sont traités les abeilles, je vous recommanderez de passer par un apiculteur bio proche de chez vous.

            quel miel avez vous utilisé (lieu d’achat notamment)? dans quel but? Quel usage?

            Parce que là on compare des choux et des carottes sinon. Et le miel dans un pansement n’attire pas les insectes…

          • MYM

            D’ou les guillemets autour du mot « qu’une plante » 😉
            Le miel (des fleurs du coin enfin pas de plantes particulièrement prédominante) venait effectivement d’un apiculteur « bio » (guillement encore car pas l’appellation officielle) : mon voisin et oncle.
            L’utilisation (de tous mes essais) a été sur diverses plaies humaines et animales … mais laisser une plaie sans pansement est quand même bien mieux de façon générale d’où la référence aux insectes 😉

          • Julien B.

            Les recommandations sont généralement miel, plus pansement au dessus. Et je l’ai déjà fait c’est très efficace. Essayez réellement…

          • MYM

            Enfermer une plaie dans un pansement (quand c’est pas trop trop grave bien sur) n’est pas le plus efficace voir même un contre sens biologique …
            C’est bien pour ca que le miel n’est pas le plus efficace … l’argile (à renouveller souvent) par exemple fait une croute qui empêche les saletés tout en laissant respirer … Pour avoir essayer je vous assure que c’est plus efficace par contre le changement régulier de l’argile est plus contraignant c’est certain …

          • Julien B.

            L’avantage du miel et pansement pour moi sont : cicatrisation rapide tout en permettant le mouvement et l’usage du membre où il y a la plaie.

            Et là dessus je vois mal l’argile être mieux. Ceci étant à tester si possibilité d’être immobile longtemps.

            Par contre il faut vraiment que la plaie soit petite à mon avis pour l’argiel…

          • MYM

            Je pense qu’on parle pas de la même « argile » – je l’utilise en cataplasme (avec eau de source, on peut rajouter de l’huile essentielle ou autre d’ailleurs comme un peu d’aloé vera) à le même effet de cicatrisation sans pansement (donc la plaie respire mieux) et sans rester immobile (allez faire tenir immobile un cheval blessé à la cuisse sur 20 cm, là où un pansement est impossible ?).
            Au dela de la taille de la plaie, je dirais que c’est la profondeur la limite et le risque d’écartement des bords (pour des raisons esthétiques).
            Après c’est sans fin … a part faire la même plaie à deux individus qui ont un organisme qui réagit exactement pareil, dans le même environnement … on n’aura pas de réponse !!

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Et recevez chaque semaine les meilleurs articles de Vegactu.
N'oubliez pas de nous suivre sur Facebook ou Twitter.

Merci de vérifier votre boîte mail pour valider votre inscription (si vous ne voyez pas d'email, vérifiez le dossier spam).