Le scarabée bousier s’oriente grâce aux lumières de la Voie lactée

On dirait une fable de La Fontaine : « Le bousier et la Voie lactée ». Surtout si, comme nous allons le voir, le bousier est coiffé d’un petit chapeau…
Mais ce sont les résultats d’une nouvelle et passionnante étude parue dans la rue Current Biology.

bousier voie lacteePour éviter de se faire voler sa boule d’excréments par ses congénères, le bousier s’écarte d’eux en parcourant des lignes droites, moyen le plus rapide de s’éloigner. Le sens de l’orientation est indispensable dans cette entreprise : comment fait-il pour garder le cap ? Jusqu’ici, les chercheurs s’interrogeaient.

Il y a dix ans, une chercheuse suédoise a montré que les bousiers parvenaient à avancer droit en utilisant les repères du Soleil ou de la lumière réfléchie par la Lune.
Toutefois, la manière dont ces insectes s’orientent durant les nuits sans lune, était restée jusqu’à présent un mystère.

En étudiant de plus près le parcours des scarabées, les scientifiques se sont rendus compte qu’ils étaient particulièrement désorientés en octobre, à savoir la saison où la Voie lactée est proche de l’horizon, donc hors du champ de vision de l’animal.

Pour confirmer ou non l’hypothèse selon laquelle les bousiers se fient aux lueurs de la Voie lactée, les chercheurs ont mené une série d’expérience : les spécimens ont été placés avec une boulette d’excrément au centre d’une arène de sable, entourée d’un mur pour masquer l’horizon.

Les résultats indiquent que les soirs de Lune, les bousiers sortent rapidement de l’enceinte en parcourant une ligne droite. Ce temps de parcours est à peine plus long lorsque les scarabées effectuent le même exercice une nuit sans Lune mais où le ciel est clair et parsemé d’étoiles.
Toutefois, si la même nuit, le ciel est nuageux, ou si les bousiers sont munis d’un petit chapeau les empêchant de voir le ciel, ceux-ci mettent trois fois plus de temps à sortir de l’arène et leur parcours est beaucoup plus tortueux.

Les expériences ont été répétées au sein d’un planétarium équipée d’une voûte artificielle. Lorsqu’un ciel avec la Voie lactée ou sa forme approximative était projetée, les bousiers se déplaçaient sans difficulté en ligne droite.

L’étude souligne ainsi que ces insectes ne s’orientent non pas grâce aux étoiles mais selon la bande de lumière qu’emprunte la Voie lactée. D’autres espèces animales comme certains oiseaux ou les phoques utilisent les étoiles pour garder le cap, toutefois c’est la première fois que cette faculté est observée chez un insecte !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer