Pierce Brosnan, végétarien et militant écologiste

James Bond accomplit des prouesses parfois inutiles, souvent difficiles à croire. Pierce Brosnan, lui, oeuvre à sa façon et avec bien plus d’efficacité à l’avènement d’un monde meilleur.

L’engagement environnemental

Brosnan commence à s’intéresser au désarmement nucléaire à l’âge de 9 ans. Dans les années 90, il participe à des conférences de presse pour aider Greenpeace à attirer l’attention sur ce problème.
De 1997 à 2000, Brosnan et sa femme travaillent avec deux associations de défense environnementale pour s’opposer à la construction d’une usine de production de sel en Californie. Le couple s’est aussi opposé à une installation de gaz naturel en projet près de la côte de Malibu.

Pierce Brosnan, conférence

Pierce Brosnan est végétarien. Il supporte l’organisation « In Defense of Animals« , qui se bat pour les droits des animaux. Il a fait la couverture de leur magazine, lors d’un numéro consacré à une réflexion sur le statut des animaux apprivoisés : il y prône une tutelle bienveillante, et non la propriété de ces animaux.

Il a coordonné des évènements de collectes de fonds pour la primatologue Jane Goodall (dont nous avons déjà parlé sur Vegactu).

La volonté de préserver les océans

Comme Sam Simon (voir notre article), il soutient la Sea Shepherd Conservation Society, une ONG bien connue dédiée à la conservation des océans. Il appelle en ce moment sur son site à soutenir son fondateur, Paul Watson, sous le coup d’un mandat d’arrêt et réfugié dans les eaux internationales.

Pierce Brosnan est en partenariat avec l’IFAW (International Fund for Animal Welfare) qui oeuvre pour la protection mondiale des animaux.Baleine, Pierce Brosnan

Sa voix se fait entendre avec vigueur dans la polémique actuelle sur la possible levée de l’interdiction de la chasse à la baleine.  L’interdiction est en vigueur depuis 1986, mais la Commission Baleinière Internationale (CBI) envisage de l’abolir si les trois pays qui pratiquent toujours ce type de chasse (Japon, Norvège, Islande) promettent de réduire le nombre de baleines qu’ils tuent chaque année. Tout se passe comme si la CBI entendait récompenser ces pays pour leur continuelle infraction du moratoire depuis bientôt 30 ans !
Brosnan se bat pour que l’interdiction de la chasse à la baleine demeure… Il a fait savoir au gouvernement Obama sa totale opposition à le voir agir autrement : « please, listen and act. The time is now ! »

Selon Fred O’Regan, président de l’IFAW :

L’engagement personnel de Pierce envers la protection baleinière est une source d’inspiration pour nous tous. Nous vivions une époque critique pour les baleines du monde entier. La chasse à la baleine est sur le point de devenir une entreprise internationale. Elle doit être stoppée, dès aujourd’hui. Nous savons que l’appel à la mobilisation lancé par Pierce va ouvrir la voie à une campagne mondiale que rien n’arrêtera plus.

Vous pouvez lire ici, sur le site On Earth, un article écrit par Pierce Brosnan en 2011 pour demander la mobilisation de tous et obtenir des sanctions contre l’Islande lorsqu’elle ne respecte pas la loi internationale de protection des baleines.

Un film à découvrirGrey Owl, Pierce Brosnan, 1999

Voici un film méconnu mais emblématique des valeurs chères à Pierce Brosnan : Grey Owl (1999). Il y joue un trappeur mi-apache mi-écossais, élevé dans l’Angleterre traditionnelle, qui a poursuivi son rêve d’enfant en allant vivre auprès des indiens au point de se faire passer pour l’un d’entre eux.  Son amour naissant pour une jeune femme indienne lui fera prendre conscience du rôle de chaque espèce dans l’équilibre écologique. Grey Owl abandonne alors la chasse, devient gardien d’une réserve canadienne où les castors en particulier sont menacés d’extinction. Il finit par parcourir le monde entier et donner des séries de conférence pour la défense du castor et de l’environnement. Son secret, sa demi-nature d’homme blanc, ne sera révélée qu’après sa mort.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer