Vegan, naturellement.
Accueil » Actualité vegan » Rich Roll, triathlète végétalien quadragénaire, répond aux questions du journal « Post and Courier »

Rich Roll, triathlète végétalien quadragénaire, répond aux questions du journal « Post and Courier »

On vous avait parlé de Rich Roll, qui a 40 ans s’est repris en main pour devenir un grand triathlète et terminer 5 ironmans en 5 jours.

Aujourd’hui on vous retranscrit une interview qu’il a accordé au journal Post And Courier (Charleston CC).

Post and Courier : Avec Scott Jurek, vous êtes devenu l’un des principaux porte-paroles du régime végétalien pour les sportifs d’endurance. Comment cela est-il arrivé ?

Rich Roll : Je n’ai pas été exactement végétalien du jour au lendemain. J’ai commencé en ne consommant pendant quelques jours que du jus de fruit pour me purifier, et… je me suis senti incroyablement bien. Je ne pouvais pas croire à quel point je me sentais beaucoup mieux. Ma femme travaille dans la santé et fait du yoga, elle a un style de vie et des méthodes plus progressistes.

C’était assez radical pour moi d’avoir essayé quelque chose comme ça. Je ne pensais pas que cela aurait eu autant d’impact sur moi.

Rich RollQuand j’ai fini cette phase le temps est venu pour moi de recommencer à manger, c’est ainsi que j’ai commencé à manger végétarien, mais je ne l’ai vraiment pas fait comme il fallait. Vous savez, je mangeais beaucoup de produits laitiers, d’aliments transformés, et j’ai compris que je pourrais toujours manger des frites et être végétarien. Alors ce fut comme un choc quand mon énergie a commencé à décliner.

Après environ six mois de végétarisme de cette façon, j’étais prêt à jeter l’éponge et à oublier toute l’expérience. Mais … Je me suis demandé ce qui se passerait si j’enlevais le lait et les aliments transformés de mon régime. Je l’ai fait pour prouver que ça ne marcherait pas et ne pas regretter. Mais environ sept jours plus tard, je me suis senti aussi en forme qu’à la fin de la cure de jus de fruits. Donc, il m’a fallu 6 mois d’apprentissage pour savoir quel régime je devais adopter.

Post and Courier : Je suis sûr que des athlètes d’endurance vous demandent comment vous faites. Les gens pensent que vous devez manger du boeuf et des protéines de lactosérum pour réparer votre corps. Comment réagissez-vous?

Rich Roll : Je pense que la première chose que je dis toujours, c’est que je ne suis pas ici pour vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire, mais je suis ici pour vous montrer ce que j’ai fait, dire que je me sens bien et que j’ai continué à devenir plus fort et plus rapide.

En fin de compte, l’idée c’est que vous n’avez pas besoin de manger de la façon dont vous avez toujours mangé.

En outre, vous devez regarder tout le marketing derrière l’opinion selon laquelle vous devriez manger de la viande rouge pour être fort. Qui est derrière ce message ? C’est le lobby de la viande et les lobbies laitiers.

Mais je dis que ce n’est pas nécessairement le cas. Je pense que beaucoup de gens me regardent, et regardent aussi peut-être Scott (Jurek), et d’autres, nous qui faisons tout ce sport grâce à notre régime végétalien.

Je n’aurais même pas tenté de faire toutes ces choses si je n’avais pas changé mon alimentation. Je crois que mon régime végétalien me permet de m’entraîner plus longtemps et plus intensément.

Vous avez aim ? Alors rejoignez-nous sur Facebook :

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Diplômé d'une licence en web-marketing et actuellement étudiant en géographie à Toulouse, je suis aussi un passionné de sport. Je pratique le triathlon et j'ai une grande préférence pour le trail et le minimalisme.
  • Manu

    Bravo à lui mais en voilà un qui a la chance de pas souffrir de maladie auto-immune comme l’arthrose et toute ces merdes !!

  • Pingback: Rich Roll, triathlète végé...