Accueil » Actualité » Thomas Menant de « L’amour est dans le pré » : enfin jugé pour cruauté envers un animal
Thomas Menant de « L’amour est dans le pré » : enfin jugé pour cruauté envers un animal

Thomas Menant de « L’amour est dans le pré » : enfin jugé pour cruauté envers un animal

Nous vous avions parlé de ce candidat de « L’amour est dans le pré » suspecté d’avoir laissé l’un de ses poulains, malade, agoniser sans soin en mars dernier.

Son procès a enfin eu lieu ; il était poursuivi pour « actes de cruauté ». Pas moins de sept associations de défense des animaux (SPA, fondation Brigitte Bardot, 30 millions d’amis…) s’étaient constituées parties civiles, et réclamaient des dommages et intérêts.

La substitut du procureur a requalifié les faits en « abandon volontaire d’animal », et a estimé qu’ « il serait excessif de prononcer une peine qui aurait un impact majeur » sur l’activité d’élevage et de pensions pour chevaux (Thomas Menant gère chez lui une soixantaine de chevaux, depuis 10 ans, en plus de son emploi de technico-commercial dans l’agroalimentaire). Elle a requis 6 mois de prison avec sursis.

Au contraire, les avocats des associations réclamaient la confiscation des animaux et l’interdiction d’exercer des activités en lien avec les animaux, voire l’interdiction définitive de détenir des animaux.

Le tribunal d'Amien,s où Thomas Menant a été jugé

Le tribunal d’Amien,s où Thomas Menant a été jugé

L’avocat de Thomas Menant a parlé qualifié l’affaire de « disproportionnée », estimant par ces mots que la mort du poulain abandonné n’était pas si grave. Il a ajouté qu‘ « il y a des intégristes », désignant probablement par là les représentants des associations de défense animale présents.

La décision a ensuite été rendue le 4 octobre : la justice l’a condamné à 3000 euros d’amende pour « abandon d’animal » et Thomas Menant a écopé de l’obligation de payer 300 euros à chacune des parties civiles (les sept associations de défense des animaux).

Sources http://www.courrier-picard.fr/region/thomas-menant-une-erreur-pas-de-la-cruaute-ia0b0n177749
http://www.news-republic.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=14719155
http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/thomas_l_eleveur_de_m6_condamne_par_la_justice_300231

 

Vous avez aimé ? Alors rejoignez-nous sur Facebook :

A propos de Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je milite auprès d'Animal Amnistie, association toulousaine en faveur des droits des animaux.
  • Mag

    « la mort du poulain abandonné n’était pas si grave »??? Ah, bien sûr, si on compare à la mort de milliers de cochons chaque jour pour le jambon, de millions de poulets pour les nuggets… c’est sûr. Mais laisser crever un animal, sans lever le petit doigt pour abréger ses souffrances (ou lui éviter des souffrances inutiles)… et ce type a une « pension » pour chevaux??

  • April

    Le problème c’est qu’il risque de recommencer … je ne pense pas que ces bêtes soient en sécurité … mais déjà cette peinte c’est quand même une bonne chose même si ce n’est que de l’argent, c’est symbolique, il est puni !

X
Suivez Vegactu
Recevez notre newsletter