Accueil » Actualité » Célébrités » Richard Gere : portrait d’un flexitarien contradictoire qui milite pour le végétarisme
Richard Gere : portrait d’un flexitarien contradictoire qui milite pour le végétarisme

Richard Gere : portrait d’un flexitarien contradictoire qui milite pour le végétarisme

Richard Gere est né en 1949 à Philadelphie, de parents producteurs laitiers.

À la fin des années 1970, il voyage en Asie et prend conscience de la mainmise brutale de la Chine sur le Tibet1. En 1982, il abandonne ses racines méthodistes et se convertit au bouddhisme tibétain.

Le 16 Novembre, dans un TV show, Richard Gere a précisé franchement qu’il n’était pas encore végétarien à 100%, mais a indiqué qu’il n’avait pas mangé de viande rouge depuis 30 ans2.
Hélas, le restaurant qui lui appartient, The Farmhouse Bedford Post, servirait non seulement de la viande, mais aussi du foie gras3

Depuis 2010, Richard Gere milite pourtant pour que la ville sainte du bouddhisme Bodh Gaya, en Inde, soit une zone végétarienne de par la loi4.
L’idée de transformer Bodh Gaya en une zone végétarien est le projet d’un groupe appelé « les Tibétains pour une société végétarienne », pour qui une telle mesure permettrait de diffuser un message de paix.  Le fondateur du groupe a déclaré que la participation de Richard Gere avait formidablement boosté le moral des militants5.

Richard_Gere_295

Terminons sur une citation de Richard Gere :

En tant que gardiens de la planète, il est de notre responsabilité de traiter toutes les espèces avec bonté, amour et compassion. Voir tant d’animaux souffrir à cause de la cruauté humaine dépasse l’entendement. S’il vous plaît, aidez-nous à arrêter cette folie6.

… et en VO :

richard_gere_citation

Précisions :

  1. http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Gere []
  2. http://www.imdb.com/name/nm0000152/bio []
  3. http://www.forbes.com/sites/garywalther/2012/11/17/richard-geres-bedford-post-inn-great-manhattan-weekend-getaway/ ;   []
  4. http://religion.info/english/articles/article_464.shtml []
  5. http://www.independent.co.uk/news/world/asia/gere-serves-up-a-haven-for-vegetarians-1862395.html []
  6. http://www.whyculturedmeat.org/nonvegans/Richard_Gere.php []

Vous avez aimé ? Alors rejoignez-nous sur Facebook :

A propos de Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je milite auprès d'Animal Amnistie, association toulousaine en faveur des droits des animaux.
  • Twiggo

    Sois le changement que tu veux voir dans le monde…

  • Le Chat

    Au moins il ne fait pas rien. :)

  • raphalzachariedeizarra

    LES VRAIS PORCS DES ABATTOIRS DE GAD NE SONT PAS CEUX QU’ON CROIT

    Les prolétaires licenciés des abattoirs GAD sont tellement abrutis,
    conditionnés, aveuglés par leur ignoble atavisme que je renonce à tenter de les
    éduquer. Ils ont absolument submergés par leur criminelle pensée prolétarienne
    primaire et déshumanisée. Comment dans ces conditions tenter de leur faire
    comprendre l’ignominie de leur existence de tueurs et dépeceurs d’animaux?

    Gagner sa vie à assassiner des mammifères est une indignité extrême dont il
    sont incapables de prendre conscience dans l’état passionnel et culturel où ils
    se trouvent actuellement.

    Mais leur présenter ainsi la chose (en leur disant ces mots vrais qui sont
    à des années-lumière de leurs préoccupations purement matérialistes) leur
    paraîtrait tellement risible, au niveau de conscience de brutes où il en sont,
    que le mieux est de laisser cette humanité misérable évoluer à son rythme au
    lieu de vouloir stérilement l’aider.

    Que ces arriérés pataugent dans leur merde jusqu’à leur mort car tel est
    leur destin d’animaux humains incapables de concevoir la vie autrement qu’à
    travers leur salaire de tueurs professionnels.

    Ces esclaves consentants n’ont pas d’autre religion que leur salaire et au
    nom de ce culte inepte ils sont capables du pire.

    La preuve : ils travaillent dans des abattoirs.

    Ils me font songer à ces braves travailleurs et bon pères de familles qui
    gagnent leur vie en fabriquant des armes à destination des pays en guerre.

    En ce cas la meilleure des choses que l’on puisse espérer pour le bien de
    l’Humanité c’est que cette catégorie de travailleurs se retrouve au chômage.
    Mais ces gens, et voilà bien le comble de l’abomination, ne veulent pas que les
    hommes vivent en paix sur cette planète si c’est au prix du sacrifice de leur
    emploi !

    Il en est de même en ce qui concerne les employés de GAD. La meilleure
    chose qui puisse arriver sur cette Terre, c’est que leurs habitants deviennent
    végétariens, que l’on cesse le quotidien holocauste animal.

    Raphaël Zacharie de IZARRA

  • Veggi Nours

    Pour ceux qui ne connaitraient pas un livre à lire et à partager « Un éternel Treblinka » http://veggie-biquette.info/index.php/protection-animale/161-shoah-des-abattoirs-aux-camps-de-concentration

X
Suivez Vegactu
Recevez notre newsletter