Serj Tankian, musicien, végétarien, activiste…

Serj Tankian ça vous dit quelque chose? Si non, peut-être que System Of A Down (SOAD pour les intimes) ? Serj Tankian est le chanteur de SOAD, mais aussi l’auteur-compositeur, interprète de son propre projet solo Serj Tankian.

En 2002, Tankian et le guitariste de Rage Against the Machine et Audioslave Tom Morello (lui aussi végétarien) ont fondé une association engagée dans l’activisme politique, Axis of Justice. Serj Tankian a aussi fondé son propre label musical Serjical Strike (jeu de mot avec Frappe chirurgicale).

Pourquoi est-il devenu végétarien ?

Serj Tankian illustré par Tavington
Serj Tankian illustré par Tavington

Avant tout car il déteste l’industrie des abattoirs. Dans une interview qu’il a donné à PETA, il explique être devenu végétarien  « pour éviter de manger cette merde comestible, » et qu’il ressentait ça de façon instinctive. De plus il se sent dans le besoin irrépressible de respecter mère nature.

En Juillet 2009, il a signé la pétition de PETA contre les méthodes d’abattage des poulets des les abattoirs KFC.

Un activiste influent

Il est très impliqué pour la lutte des droits de l’homme, la reconnaissance des génocides et la justice sociale. Serj Tankian en parle dans ses chansons, mais a aussi organisé plusieurs manifestations pour réclamer la reconnaissance du génocide arménien avec son association Axis of Justice.

Pour récompenser son travail et ses efforts, Serj Tankian a reçu le 12 août 2011 une médaille de la part du Premier Ministre arménien Tigran Sargsyan pour ses contributions à la reconnaissance du génocide arménien mais aussi pour son travail musical.

La musique au service de l’activisme

Dans son groupe System of A Down ou dans son projet solo, plusieurs chansons parlent de la terreur de la guerre, de la surpopulation, du génocide, de l’écologie, de l’environnement, ou encore du système carcéral américain.

Nous sommes responsables de la mauvaise direction que prend le monde. La civilisation est terminée. Élisez les morts!
Nous sommes responsables de la mauvaise direction que prend le monde. La civilisation est terminée. Élisez les morts!

Serj et les membres de System Of A Down sont apparus dans le documentaire Screamers. Ce long métrage couvre ainsi la lutte pour la reconnaissance du génocide arménien de 1915 perpétré par la Turquie en suivant Serj et ses musciens. Prenant ce génocide pour point de départ (le premier génocide du XXe siècle), le documentaire explore les causes de tous les génocides récentssurvenus (comme le génocide Kurde, ou celui du Rwanda) . Il dénonce en particulier la neutralité des Etats-Unis face à ces atrocités. A chaque génocide, un président, un homme d’état déclare face aux caméras « never again » (plus jamais), et pourtant, les génocides se produisent encore et toujours … Dans ce film Serj interview son grand-père qui est un survivant du génocide arménien. Il y décrit les horreurs commises desquelles il a été témoin.

Harikiri, une chanson et un album de lutte

Tankian est très impliqué dans la protection animal et pour la défense de l’environnement. Dans le clip Harakiri on peut y voir des scènes de guerre, des morts, un tag Capitalism Vs Mother Nature, le danger des centrales nucléaires, etc… Ce clip a pour but de nous faire réfléchir dans le monde dans lequel nous vivons. Cette chanson est tout simplement une métaphore sur le monde que nous sommes en train de détruire, d’où le terme Harikiri.

C’est pour cela qu’il chante :

The drum fish, They beached themselves in Harakiri,
The blackbirds, They fell in thousands from the sky,
Their red wings, Streaming down from the higher seas,
Deflected by the ground, They crowned the sun

qu’on pourrait traduire par :

Les poissons se font hara kiri sur la plage
Les moineaux tombent du ciel par centaines
Leurs ailes rouges ruissellent de l’eau des mers lointaines
Reniés par la terre, ils couronnent le soleil

Le clip de Harakiri commence par une citation de Ralph Waldo Emerson que l’on pourrait traduire par « La fin de la race humaine sera probablement engendrée par la civilisation » et se termine par l’image d’un bébé. Car si les grands de ce monde le mènent droit à sa perte, on peut garder l’espoir pour les générations futures.

En espérant vous avoir fait connaitre ce grand artiste, de par ses chansons toutes plus belles les unes que les autres, et d’autre part pour sa personnalité qui en fait un homme très impliqué pour essayer de changer ce monde. Car à quoi sert la notoriété si l’on n’en fait rien d’utile ?

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.
  • Lorelei

    We’re going down, in a spiral to the ground
    No one, no one is gonna save us Now, not even God…

    • Belle tentative 😀 et ça résume très bien le personnage.

  • Veggi Nours

    Et dire que dans les années 70 les hippies désirant un retour au naturel et dénonçant déjà l’industrialisation étaient traités au mieux de fous… Qui est fou ?
    L’être humain rejette ou pire massacre toujours ceux ou celles qui sont en avance sur leur temps.

  • ARHZ

    You and me, we’ll all go down with history
    With a sad statue of liberty
    And a generation that didn’t agree

  • Pingback: Tag Liebster Award | Sans Farine()

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer