4 raisons de boycotter l’huile de palme ; ces marques françaises qui en abusent…

A la suite de notre article sur les biscuits vegans de la grande distribution, vous avez été nombreux à nous écrire pour nous signaler qu’un produit qui contient de l’huile de palme reste à éviter le plus possible.
Et ce n’est pas chose facile. Les mentions “huile végétale”, « matières grasses végétales en l’état ou hydrogénées » sont systématiquement à traduire par “huile de palme”.

Mais pourquoi l’huile de palme est-elle partout ? Tout simplement car elle est un rêve d’industriel : peu onéreuse, produite en grandes quantités, aisément transformable et très stable face aux variations climatiques (pratique pour les produits en attente dans les ports, les parkings, par temps de neige ou de canicule).

En dehors de ceci, l’huile de palme est une calamité.

CoeurUn problème de santé pour les consommateurs

L’huile de palme est en effet très riche en acides gras saturés, qui ont tendance à favoriser les dépôts de cholestérol dans les artères et à augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

*

OuvriersUn problème de qualité de vie pour les producteurs

Les trois quarts de la production mondiale sont assurés par des ouvriers agricoles indonésiens et malais, qui sont soumis à des conditions de travail déplorables.

*

Orang-outanUn problème de survie pour les grands singes

Les orangs-outans, ont le sait, sont délogés de leur habitat naturel (la forêt tropicale) par les compagnies productrices d’huile de palme, et sont en danger d’extinction.

*

GESUn problème de pollution pour la planète

« La déforestation en Asie du Sud-Est dégage 2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Selon certaines estimations, la déforestation pour la seule Indonésie représente 4% des émissions globales annuelles, ce qui la place en troisième position des émetteurs, derrière les Etats-Unis et la Chine », d’après le groupe Unilever lui-même.
Unilever s’est récemment engagé à cesser d’utiliser de l’huile de palme non certifiée d’ici 2015. Greenpeace a salué cette initiative.

SustainabilityA la surprise générale, Findus vient de prendre un engagement environnemental et nutritionnel très important en s’engageant dans la lutte contre l’huile de palme. Que ce soit probablement pour redorer une image bien écornée par le scandale de la viande de cheval ne doit pas nous empêcher d’apprécier les mesures prises.

Le groupe anglais promet de n’utiliser que de l’huile de palme certifiée durable d’ici 2015. Et de la remplacer totalement, d’ici 2020, par de l’huile de colza ou de tournesol pour ses poissons et ses pommes de terre surgelés.

Il était temps. Le WWF vient d’établir un classement des 59 principaux acheteurs européens d’huile de palme, et Findus se retrouve à la troisième place. Unilever, dont nous vous parlions à l’instant, obtient la 5e place.

En France, les marques les plus consommatrices d’huile de palme sont : les supermarchés U, les Mousquetaires, Géant Casino, Auchan, Brioche Pasquier, mais surtout Leclerc, qui en achète à tire-larigot.

D’autres marques françaises font un peu mieux : L’Oréal, les bougies La Française et Carrefour s’en sortent assez honorablement.

 

DanoneQuant à Danone, qui “joue les premiers de la classe de nutrition et de politique sociale, avec ses yaourt bio, ses probiotiques qui vous transforment en super héros du quotidien, sa branche biscuits Lu cédée à Kraft parce que les biscuits-ça-fait-grossir-on-va-se-recentrer-sur-des-produits-qui-font-du-bien-aux-gens” (d’après Rue89), le groupe se montre tout simplement lamentable. Et n’évoque même pas la question dans son dernier Rapport Technique sur le Développement Durable ! De la poudre aux yeux…

Sources :

http://blogs.rue89.com/dessous-assiette/2009/11/05/les-groupes-alimentaires-francais-boudent-lhuile-de-palme-durable
http://www.eurekasante.fr/nutrition/corps-aliments/lipides-energie.html?pb=acides-gras-satures-insatures-trans

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !