A la vôtre ! Le vin Chianti sera végane dès ce printemps

Amoureux des bons produits sans cruauté, nous avons une bonne nouvelle pour vous. Le fameux vin italien Chianti (Appelation d’Origine Protégée) sera désormais végane, c’est-à-dire qu’il ne comportera plus aucun produit animal1 , tout du moins pour le domaine de Fattoria Casabianca.

Du poisson dans le vin

Là vous vous dites, comment ça, du vin peut contenir des produits d’origine animale ? On sait tous que pour faire du vin il faut du raisin, ce qu’on sait moins c’est que la plupart des producteurs filtrent leur vin avec de la gélatine de poisson2 , ah sacré gastronomie française !

Un producteur de vin de Toscane, Alberto Cenni, vient de produire dans son domaine Fattoria Casabianca le tout premier Chianti sans utiliser un seul produit d’origine animale :

Le raisin est suivi à chaque étape de production, de nos vignobles bio à la bouteille

Cela signifie que tous les produits d’origine animale ont été éliminés du champ à la cave, en passant par la colle des étiquettes jusqu’au ruban d’emballage. Pour répondre à toutes ces exigences, Giacomo Sensi qui est végétarien supervise chaque année la production de 400 000 bouteilles dans ce domaine.

Satisfaire les marchés étrangers

Le directeur commercial de Fattoria Casabiance, Lorenzo Laschetti, a déclaré à The Independent avoir lancé la production de vin véganes suite à la demande croissance pour des vins sans cruauté et biologiques, en particuliers pour les marchés anglais, états-uniens, et allemands.  Lorenzo évoque la philosophie de la maison et rassure les consommateurs quand à la qualité du vin :

Passer de produits d’origine animale à des végétaux pour filtrer le vin fait partie de notre philosophie environnementale. La qualité du vin ne changera pas de toute façon.

  1. Chianti wines go vegan this spring to satisfy growing demand in export markets []
  2. Exemple de gélatine de poisson dans le vin []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !