A Los Angeles, une école végétalienne et écolo tenue par une française

Aujourd’hui, nous recevons Céline Chouteau, une française qui a ouvert en Californie une école maternelle trilingue et très innovante dans sa philosophie résolument écologique. On y mange bio et végétalien, on y apprend à s’intéresser aux enjeux de la planète…
Pour ceux qui ont un compte facebook, vous pouvez en avoir un bon aperçu sur la page de l’école : https://www.facebook.com/pages/Phoenix-Global-Green-School/286113944827237

*

Phoenix''Végactu : Bonjour Céline ! A combien d’enfants enseignes-tu au total ?

Céline Chouteau : 6 enfants : oui une classe pour démarrer! C’est presque un enseignement personnalisé ! Mais si on veut de la qualité… Une assistante qui fait du bénévolat vient m’aider quelques heures.

Vegactu : Combien y a-t-il d’adultes, avec quels rôles ?

Céline : Une prof de français et d’anglais (moi-même), un prof de mandarin, une assistante française.

Vegactu : Combien paient les parents pour une année ?

Céline : Je propose différents programmes pour le moment (matinées, 2 ou 3 jours..). Les tarifs vont de 325$ à 1.149$ par mois pour la journée complète de 8h à 17h30 (tous les repas sont inclus dans le prix !)

Vegactu : Pour les menus, essayez-vous de tendre vers le végétalisme, si oui quelles sont les difficultés à le mettre en place à la cantine ?

Céline : Nous sommes végétaliens à présent. C’est moi qui cuisine donc j’équilibre les repas en accompagnant les céréales de beaucoup de légumes, lentilles et haricots, ainsi que de laitages végétaliens chaque jour et à chaque repas de la journée (petit déjeuner, deux goûters, déjeuner à la demande). Notre eau est filtrée également et je n’utilise que des bonbonnes plastiques que je re-remplis à volonté (pas de gaspillage de plastique !)

1er Mars 2013 012 (2)Vegactu : T’es-tu inspirée d’une philosophie, d’une pédagogie, d’écoles déjà existantes ? Quels ont été tes modèles si tu en as ?

Céline : Je m’inspire surtout bien sûr des programmes maternelles de l’Education Nationale (vivre ensemble, mathématiques, sciences, art & crafts, musique, cuisine, chansons) mais avec une optique différente puisque j’y ajoute ma touche personnelle en ciblant la plupart des activités sur notre environnement et sa sauvegarde (les insectes, les oiseaux, les animaux de la ferme, art floral, activités d’art avec du recyclage, classes d’écologie, jardinage…)

Vegactu : Quand as-tu ouvert cette école ? Quel a été ton parcours depuis que tu as obtenu le diplôme de professeur des école en France ?

Céline : Ma licence pour ouvrir l’école a été obtenue en septembre 2012 et mon premier élève a démarré mi-novembre. Je vivais à Venice, West L.A., avant, alors je ne connaissais PERSONNE à l’est de Downtown : c’était un véritable challenge car j’ai dû arpenter les rues de mon quartier et de la ville avoisinante (South Pasadena) pour y déposer ma carte professionnelle sur les pas des portes ! Et oui, à pied ! Je ne conduis pas et je suis l’une des rares personnes à ne prendre que des transports en commun ! C’est un énorme challenge ici ! Mais il faut être cohérent si on veut prôner une école verte qui respecte l’environnement et notre planète. Il faut tout faire pour minimiser notre empreinte écologique! Notre mission ne s’arrête pas aux portes de l’école !

PhoenixVegactu : Les élèves sont-ils tous issus de familles végétariennes ? Y a-t-il des végétaliens ?

Céline : Il y a un végétarien et une végétalienne, les autres non. Mais les parents sont super contents de mes repas car ils sont faits maison, bio, et surtout variés. Les repas servis dans les écoles en général sont catastrophiques (chips, pizzas, sandwiches, sodas…) y compris les écoles françaises de L.A. ou les repas ne sont parfois même pas fournis de toute façon ou très peu variés, non végétariens.

*

Merci à Céline pour ce témoignage. Nous publierons un récit plus complet de son histoire dès demain sur Vegactu !

Voici quelques photos de la Phenix Global Green School, ainsi que deux exemples de menus. Les fromages (cheese) indiqués dessus sont bien sûr des fromages végétaux !

Pour lire le récit que fait Céline de son aventure californienne, voir notre second article !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Muriel

    Quels chanceux ces enfants californiens !

    • liligondawa

      Ils partent bien dans la vie, hein…

  • Cynthia

    ah oui quelle chance… si je pouvais revenir 18 ans en arrière et demander à mes parents de m’y emmener !

    • liligondawa

      Oui… Rien que le fait d’avoir classe dehors dans le jardin dès qu’il fait soleil… Quel rêve !

  • Pingback: Ecole végétalienne, écolo et bio de L.A. : le récit de sa fondatrice()

  • Pingback: A Los Angeles, une école végétalienne BIO et écolo tenue par une française, a quand la même chose en France | Tu dois nourrir ta vie!!()

  • Quelle chance en effet ! Et dire qu’en France des parents vegan sont suivis par les services sociaux pour “maltraitance alimentaire”… Par contre rien pour les parents qui emmène leurs gamins 2 fois ou 3 fois par semaine manger MacDo ou QuicK ou KFC, cherchez l’erreur… No comment !

    • liligondawa

      C’est vrai ? Tu as connu des cas de parents végans suivis par les services sociaux ?
      Je connais un végétarien à qui c’était arrivé mais c’était il y a une bonne vingtaine d’années. Si tu as connaissance de cas plus récents, tu peux nous en faire part ?

  • Bubu

    Ces enfants sont bien chanceux d’avoir une éducation proche de l’idéal. Néanmoins, je me demande, quels parents peuvent bien mettre 700€/enfant/mois dans une école maternelle ? Peut-on être exigeant sur le bien-vivre de ses enfants sans gagner des milles et des cents ?

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer