Un chasseur, par Insolente Veggie

Accidents de chasse en hausse : l’Office Nationale de la Chasse veut faire croire le contraire

Il est toujours étonnant de tomber sur un mensonge aussi flagrant. L’Office national de la chasse et de la faune sauvage, établissement public français (budget : 120 millions d’euros, effectifs : 1700 personnes), n’a peur de rien, et surtout pas d’affirmer ce qui l’arrange au mépris de la vérité.

Très démagogiquement, l’ONCFS possède une section « Sécurité à la chasse »… qui publie chaque année le bilan des accidents de la saison précédente, toujours plus d’une centaine, même selon leurs chiffres. Peut-être faudrait-il envisager de la renommer “Danger à la chasse” !

Pour la saison 2015-2016, le nombre total d’accidents de chasse relevés (selon l’ONCFS) est de 146.
En 2014-2015, toujours selon l’ONCFS, il y avait eu 122 accidents.1
Ce qui n’empêche pas l’ONCFS de titrer sans sourciller : “La formation des chasseurs à la sécurité continue de porter ses fruits”.

Leur argument : il y a eu moins d’accidents mortels en 2015-16. Mais peut-on parler de sécurité accrue lorsqu’il y a eu davantage d’accidents en général ?
Si les victimes ont moins souvent succombé à leurs blessures, c’est probablement à mettre sur le compte du hasard. Sauf à considérer qu’il faut féliciter le chasseur qui a blessé à l’épaule le cueilleur de champignon ou la joggeuse, en lui disant “bravo : l’an passé vous l’auriez tué(e)” !

Par ailleurs, combien de victimes garderont des séquelles, des cicatrices, le mauvais usage d’un membre ? L’ONCFS ne publie pas ces chiffres.

Un décès dû à la chasse, c’est un décès de trop ! Qu’on ne peut pas accepter dans une société dite civilisée comme la nôtre…

Sans même parler du carnage animal qui blesse, mutile et vide de leur sang quantité de victimes à poils et à plumes chaque année.

>> Rejoignez le Rassemblement Anti-Chasse !

>> Lisez “Le livre noir de la chasse. Massacres et abus de pouvoir” !

Accident de chasse

  1. ONCFS – accidents de chasse []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !