Alternative pour tester le botox : jusqu’à 500 000 souris sauvées

On vous parlait toute à l’heure de deux chercheurs suisses qui ont été récompensé pour leurs recherches sur les alternatives à la vivisection.
souris test animaux alternatives
Cette fois ci il s’agit de chercheurs suisses et allemands qui ont mis au point le premier brevet pour tester la toxicité du botox sans à avoir recours à des souris de laboratoire.

Cette nouvelle méthode de test en laboratoire a été mise au point par des chercheurs de l’école polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), et pourrait sauver la vie de 500 000 souris chaque année. Il s’agit de tester la concentration de la toxine botulique sur des liposomes plutôt que sur des rongeurs.

Le botox est un produit naturel, et sa toxicité n’est pas constante, explique l’EPFZ lundi. C’est pourquoi les autorités d’homologation exigent que tout médicament contenant de la toxine botulique soit testé sur des souris pour connaître sa concentration.

Pour homologuer les préparations contenant du botox, les sociétés pharmaceutiques doivent les soumettre à un test sur les souris nommé «LD-50»

Le test “LD-50 ” qui tuent chaque année environ 500 000 rongeurs ne sera plus la norme grâce la nouvelle méthode développée par l’équipe d’Oliver Weingart.

Ce brevet est la première méthode qui existe pour tester le botox sans utiliser aucun animal de laboratoire et aucune cellule vivante. Elle mesure la toxicité du poison à l’aide de liposomes, en d’autres termes de petites capsules formées de lipides (graisses). Ces capsules ou vésicules contiennent des récepteurs de cellules nerveuses. Le procédé aboutit à la production d’une molécule qui émet de la lumière par fluorescence. L’intensité lumineuse est alors proportionnelle à la concentration en poison.

Autres bonnes nouvelles?

  • Ce test dure seulement 24h contre 24h à 96h pour le test “LD-50 ” .
  • Les chercheurs prévoyent déjà à la mise au point de ce protocole pour tester l’eau potable ou pour des denrées alimentaires.

 

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer