Après végane, c’est au tour d’antispéciste d’entrer dans le Petit Robert

Comment dénoncer un comportement s’il n’existe aucun mot pour le caractériser ?

C’est l’un des secrets de la continuité et de la non remise en cause de la consommation de viande qui vient en partie de disparaître. En effet les gens qui mangent des animaux ont l’impression que cela est tout à fait normal, nécessaire et même naturel. On appelle cela une norme invisible, tout comme l’était l’esclavage à une autre époque.

Spécisme, spéciste, antispéciste… et même viandard

 

 

Spécisme, Spéciste, Antispécisme, Antispéciste et même viandard font donc leur entrée dans le dictionnaire Robert. Nul doute que l’ouvrage d’Aymeric Caron, Antispéciste, a grandement médiatisé ce terme encore totalement inconnu pour le grand public il y a tout juste quelques mois.

Pour aller plus loin nous ne pouvons que vous conseiller les excellents Cahiers antispécistes (page Facebook) qui depuis plus de 20 ans questionnent la société sur le traitement qu’elle réserve aux animaux.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !