Au Yellowstone, une truite entraîne le déclin des wapitis

Il était une fois le Yellowstone, le plus ancien parc national du monde, dans le Wyoming, aux Etats-Unis. Avec ses geysers, son climat montagnard, ses loups et ses lichens.

L’homme y introduisit la truite grise. La truite grise mangea alors la truite fardée, espèce autochtone mais aussi nourriture des grizzly. Faute de truite fardée, les ours se rabattirent sur les wapitis. Voilà comment, aujourd’hui dans le Wyoming, le wapiti est en déclin…

Ce jeu de dominos est la conclusion d’une vaste étude publiée ce mois-ci dans la revue scientifique britannique Proceedings of the Royal Society B. Le Wyoming s’interrogeait sur le rapide déclin, au cours des vingt dernières années, de ses troupeaux de cervidés sauvages. Il a maintenant sa réponse : en cause, l’intrusion humaine.

Cela pourrait devenir un cas d’école de l’impact humain dans la chaîne alimentaire et ses répercussions insoupçonnées sur les écosystèmes.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Veggi Nours

    Il me semble qu’un proverbe dit :« Errare humanum est, perseverare diabolicum »
    Et décidément l’homme ne prend aucunement en compte ses erreurs passées : ex.
    La perche du Nil, introduite dans des lacs où elle cause moult dégâts…
    Voir http://droitdanslemur.blogspot.fr/2005/03/le-dsastre-cologique-de-la-perche-du.html

    L’être humain serait-il diabolique ?

  • Tuxedo

    Mais n’y a t-il rien à faire pour arranger la situation ? N’ont-ils pas des pistes ?

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer