Aux États-Unis, la viande bientôt étiquetée comme cancérigène ?

Une illustration de l'étiquette proposée par le CSPI sur les risques cancérigènes des viandes. Crédit : Vegactu

Aux États-Unis le Centre pour la Science dans l’Intérêt Public (CSPI) a demandé une étiquette d’avertissement1 sur les paquets de bacon, de jambon, de hot-dogs et d’autres produits transformés de viande et volaille pour informer les consommateurs sur les risques accrus de cancer colorectal2 .

En 2015, l’Agence Internationale de Recherche sur  le Cancer (IARC) avait conclu que la viande rouge et les produits transformés de viande étaient «cancérogènes pour l’homme», ce qui oblige, selon le ministère de l’Agriculture (USDA) des États-Unis, les producteurs à informer les consommateurs des risques encourus. Les recherches estiment que pour chaque 50g de viande rouge ou transformée consommée par jour, c’est 18% de probabilité en plus d’avoir un cancer colorectal.

Donner le choix

«Les consommateurs méritent ces étiquettes d’avertissement pour les aider à faire des choix éclairés au sujet des aliments qu’ils consomment», a déclaré le directeur exécutif du CSPI, Michael F Jacobson. Il ajoute  :

Les consommateurs qui veulent réduire leur risque de cancer peuvent éviter les viandes transformées ou les consommer beaucoup moins souvent ; d’autres personnes peuvent tout simplement ignorer l’étiquette. Mais sans aucun doute, l’USDA devrait donner aux gens ce choix.

Ainsi le CSPI demande un étiquetage sur tous les produits de viande et de volaille transformées ou conservés par fumage, salaison, maturation ou avec ajout de conservateurs chimiques.

Impossible sous Trump ?

Le directeur du CSPI explique que cependant, les chances pour un tel avertissement de voir le jour risquent d’être limitées sous le mandat de Trump :

Nous reconnaissons que les chances sont minces pour que l’administration Trump profite de cette occasion de protéger la santé publique. Mais au CSPI nous sommes habitués à penser sur le long terme. Nous continuerons de faire pression pour des mesures réglementaires qui protégeront la santé des démocrates, des républicains et de tous les autres.

D’autres avantages pour la santé

Réduire le risque de cancer colorectal n’est pas le seul avantage lié à la réduction voire à la suppression des produits carnés. Walter Willett, président du département de nutrition à l’école de santé publique de Harvard, a déclaré à la Nutrition Action Healthletter :

Ne manger que quelques fois par an ces produits [carnés] permet non seulement de réduire votre risque de cancer colorectal, mais aussi celui de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Précisions :

  1. Cancer Warning Label Urged for Processed Meat & Poultry []
  2. Should processed meat carry a cancer warning? []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade

Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d’images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

  • Amélie

    C’est une super démarche, qui mériterait amplement d’être initiée en France ! Il n’y a pas que les paquets de cigarette qui sont dangereux pour la santé 😉

    • Oui… En France Marisol Touraine avait même osé déclarer que “les vrais combats dans la lutte contre le cancer sont le tabac et l’alcool”… Relayé par pourquoidocteur.fr. Ces médecins qui réfutent la science, faudrait juste qu’ils soient radiés…

      • pui

        Nicolai = médecin?

        • pui

          Non. C’est impossible quand je lis ses posts.

  • Pingback: Aux États-Unis, la viande bientôt ...()

  • Pingback: Aux États-Unis, la viande bientôt étiquetée comme cancérigène ? | Fmdc()

  • pui

    Faudrait aussi mettre une étiquette sur le soleil : Danger cancérigène.

    • Joël

      Faudrait aussi mettre une étiquette sur certains commentaires : Danger mauvaise foi.
      Pour paraphraser Esope, le soleil (mais aussi le feu, l’eau, etc.) peut être la pire comme la meilleure des choses. Les éléments de la nature sont nourriciers et bénéfiques tant qu’on ne les détourne pas et qu’on n’abuse pas de leurs fonctions.
      En tant que tels, ce sont eux qui font naître et croître tous les êtres vivants.
      La consommation de viande, quant à elle, est un choix fait par notre société. Elle n’est nullement indispensable à notre survie et à notre bien-être, même si, dans l’histoire (et encore aujourd’hui chez certains peuples), elle a aidé les êtres humains à survivre. Non seulement ce n’est plus le cas de nos jours, mais la production de viande est devenue un danger sanitaire, écologique, éthique et humanitaire.

      • pui

        Tout ça pour ça?
        Les Uv B du soleil sont cancérigènes. Ça n’a rien d’une foi (mauvaise dites vous) ou d’une croyance. C’est un fait.

        ” elle a aidé les êtres humains à survivre. Non seulement ce n’est plus le cas de nos jours”

        Ce n’est plus le cas de nos jours? Pour vous peut être. Mais vous n’êtes pas seul sur terre.

        • Joël

          Où ai-je écrit que les UV n’étaient pas cancérigènes ou parlé de “croyance” ? Ce que vous écrivez est vrai uniquement en cas de longue exposition non protégée (en tout cas pour les peaux claires). Mais le soleil aide aussi à synthétiser la vitamine D. Voilà pourquoi je parle du meilleur ou du pire.
          Concernant la viande, j’ai bien précisé qu’elle était encore indispensable pour certains peuples, mais plus pour l’humanité dans son ensemble, ce qui est un fait validé par les plus grandes instances mondiales (FAO, par exemple).
          Merci de lire attentivement les commentaires avant de réagir.

          • pui

            Tout est question de dose.

            Merci d’expliquer où se trouve la mauvaise foi.

          • Joël

            Exactement, tout est question de dose.

            La mauvaise foi consiste à comparer un élément indispensable à la vie (la lumière du soleil) avec un aliment qui ne l’est pas (la chair des animaux).

          • pui

            Ok le but n’était pas de choisir un élément indispensable à la vie mais quelque chose de courant. Dans ce cas le comparatif aurait pu être Carotte = cancer puisque la vitamine A contenue dans ce légume est reconnue cancerigène.

            Beaucoup d’aliments sont cancérigènes. mais tout est question de dose. Le type qui mange un beefsteak raisonnement ne va pas claquer d’un cancer!

          • Taïra Ⓥ

            Mouais… on peut pas en dire autant de l’animal dont est issu ce même “beefsteak”…
            Pour lui, au moins, c’est (c’était) un élément indispensable…

          • Taïra Ⓥ

            Mouais… on peut pas en dire autant de l’animal dont est issu ce même “beefsteak”…

            Pour lui, au moins, c’était un élément indispensable à sa propre VIE… qui, au yeux de la secte humaine majoritaire, j’ai nommé la gloutonnerie (mot volontairement choisi et spéciste), vaut moins que…blablabla…culture…blablabla…habitudes…blablabla…inuits…blablabla…omnivores…blablabla…chainealimentaire…blablabla…petitséleveursrespectueux…blablabla…laviecestaussilamort….blabla…detouttemps…blablabla…emplois…

            Blabla ^^

          • pui

            Du calme, du calme on discute entre grandes personnes plus haut.

          • Taïra Ⓥ

            Ouh ben alors, si on discute entre “grandes personnes”… ^^

            Et ben c’est bien, pavanez-vous, ô grandes personnes (adultes et responsables, j’imagine…), qui discutent de choses sérieuses, probablement n’est-ce pas ?.: la consommation “raisonnable” de “beefsteack”, élément hautement indispensable à la vie humaine, et accessoire pour l’animal dont il provient…

            C’est bien, je vous laisse, ô grande personne…

            http://emmanueltaieb.fr/wp-content/uploads/2016/06/Emmanuel-Taieb-L214-pub.jpg

          • pui

            Vexé?

          • Taïra Ⓥ

            Nooon, pas le moindre du monde. Et vous au fait, ça vous tente pas, de répondre un peu ?…
            Ah mince, c’est vrai, vous êtes une “grande personne” ! Pas le temps pour ces gamineries de cour d’école, n’est-ce pas ?..

          • pui

            Répondre à quoi?

            Ma réponse le cas échéant, est votre dernière phrase.

          • Jodie Aletheia

            A défaut de réponse, j’aurais bien une question !
            Selon vous quels sont donc les arguments contre la position végan (et donc pour la continuation d’une alimentation d’origine animale) ?
            Dans l’attente de vous lire,
            bien cordialement.

          • Joël

            Alors je vous invite à prendre connaissance des statistiques sur les risques de cancer et d’AVC liés à la consommation de viande rouge et transformée. Rien à voir avec les carottes !!!

          • pui

            Les statistiques sont à l’analyste ce que le lampadaire est à l’ivrogne. Un appui plus qu’un éclairage…

          • Joël

            Vous avez raison, les statistiques peuvent être détournées (par exemple, les chiffres du chômage). Mais pensez-vous vraiment que les instances sanitaires internationales soient influencées par le puissant (c’est bien connu) lobby végane et détournent les statistiques en sa faveur ? Après le “cri de la carotte”, les “dangers de la vitamine A de la carotte” ! MDR

          • Pui

            Je vois que vous avez quand même compris la question de dose. C’est toujours ça.
            On parle ici de viande transformée.C’est ce qu’on y met dedans qui est incriminé (et ou la façon de la cuisiner) et non la viande qui est dangereuse.
            C’était sur les VG allaient sauter à pieds joints dans le raccourci viande = cancérigène puisque c’est le titre.

            Encore un site orienté désinformation!

          • Joël

            J’ai surtout compris (vous pas, visiblement) que ce n’est pas seulement une question de dosage, mais aussi de nature de l’aliment. Quels sont les RISQUES d’attraper un cancer avec une consommation régulière de viande et de carottes ? N’importe quel nutritionniste, même omnivore, mettra loin devant la viande. Et vous pouvez remplacer les carottes par la plupart des végétaux, y compris ceux qui sont riches en protéines.
            Par ailleurs, vous vous trompez : la viande rouge (bœuf, veau, mouton…), même non transformée, est cancérigène. Les autres viandes sont riches en graisses saturées et tout aussi oxydantes.

            Enfin, la consommation de viande (et de lait) n’est pas qu’un problème sanitaire ou d’éthique animale, puisqu’il concerne aussi l’environnement et la faim dans le monde.

          • Joël

            Vu sur http://www.vegemag.fr/actualite/proteines-vegetales-permettent-de-vivre-plus-longtemps-7414 (une étude parmi tant d’autres) :

            “Une étude publiée le 1er août dans la revue JAMA Internal Medicine révèle qu’augmenter de 3% son apport en protéines végétales diminue le risque de mortalité.

            Les protéines végétales permettraient aussi de nous maintenir en meilleure santé que les protéines animales.

            Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les comportements alimentaires de plus de 130.000 personnes pendant plusieurs mois.

            Durant cette période, les témoins ont été interrogés sur leur régime alimentaire et plus précisément sur l’origine des protéines consommées.

            “Notre étude a confirmé tout d’abord l’importance des protéines sur notre santé. Par la suite, nous avons vu que les gens devraient envisager de manger plus de protéines végétales
            que de protéines animales” a déclaré le docteur Mingyang Song, auteur principal de ce travail.

            “Quand nous avons regardé les données de plus près, nous avons constaté que le groupe des personnes ayant un mode de vie malsain consommait plus de viandes rouges, d’œufs et de produits laitiers riches en matières grasses. La viande rouge est riche en sodium, en nitrites et en nitrates, qui sont tous liés à des problèmes de santé.” a-t-il ajouté.

            Cette recherche pourrait confirmer que la protéine végétale réduirait les risques de maladies chroniques, telles que les problèmes cardiovasculaires, le diabète ou le cancer.

            De nombreux aliments sont riches en protéines végétales, notamment le soja, la spiruline, les noix, le tempeh, les graines de chia, ou les pois chiches.”

          • pui

            C’est certain qu’un site orienté VG ne dira pas le contraire….

            Quand au nutritionniste, vous vous avancez un peu quand même.
            Le nutritionniste dira : AUCUN. Pour un peu qu’il soit diplômé.
            Passons directement au médecin. Aucun médecin ne dira qu’il est mauvais de manger de façon RAISONNÉE de la viande. Même du boeuf! (eh oui!)

            Vous tournez en rond quand même.

            Comme disaient les anciens: il faut manger de tout en petites quantités.

          • Joël

            Le médecin dira que vous courez peut-être des risques avec les carottes en en mangeant plusieurs kilos par jour… Mais il vous conseillera de vous resservir une portion de carottes râpées car c’est excellent. Jamais de reprendre du steak !
            Fumer une clope ou boire un rhum de temps en temps n’est pas en soi dangereux, mais cela ne signifie pas que ce soit indispensable. C’est pareil pour la viande.
            Allez voir le lien envoyé par Olivier sur ces régions comprenant le plus de centenaires toujours actifs : leur régime alimentaire est pauvre en viande, et souvent n’en contient pas.

          • pui

            Fumer une clope ou boire un rhum de temps en temps n’est pas en soi dangereux

            Ça c’est pas votre médecin qui vous l’a dit…

            Ça démonte tout votre argumentaire.

            Dommage.

          • Joël

            Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
            Récapitulons. Des organismes
            internationaux, telle l’ONU, mettent en garde contre la consommation de
            viande et préconisent celle de légumineuses. De nombreuses études montrent que la consommation de viande n’est pas seulement un
            problème de santé publique ou d’éthique animale, mais constitue aussi la
            deuxième source d’émission de gaz à effet de serre et aggrave la faim
            dans le monde ; que le volume d’eau nécessaire à la production de 1 kg de viande
            de bœuf correspond à 1 année de douches ; que le
            régime alimentaire des centenaires les plus actifs est pauvre en viande
            ou même s’en abstient…
            Balayant tous ces FAITS VÉRIFIABLES ET AVÉRÉS d’un
            revers de main, vous vous contentez de dénigrer, sans fournir la moindre information pour
            étayer vos propos (à part parler à la place de votre médecin de famille…).
            Dommage (sic !).

          • Taïra Ⓥ

            Pêché d’orgueil, l’être humain n’est pas à ça près… ^^
            ça peut durer longtemps, ceux qui observent, mais qui ne veulent pas voir… ceux qui entendent, mais qui ne veulent pas écouter…

            Tiens, il paraît que certains être humains pensent encore que la Terre est plate. D’autre ont faillit laisser leur vie, à affirmer le contraire il y a… environs 500 ans.

            “L’ignorance fait notre tranquillité ; le mensonge notre félicité”
            Anatole France

            “Le principal fléaut de l’humanité n’est pas l’ignorance, mais le refus de savoir”
            Simone de Beauvoir

          • pui

            Qu’il est confortable ce site ou l’on se rassure entre vegans.
            On met deux ou trois citations de temps en temps, qui n’ont rien à voir avec le sujet. Ça fait bien.
            Ce n’est plus un forum, c’est un horoscope!

          • Pui

            Il n’est pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

            Un jour vous guérirez peut être.

          • Pui

            En fait je ne balaye rien du tout.

            Ah ces vegans c’est tout ou rien.

            Un peu extrémiste quand même.

          • VGCedric

            “Fumer une clope ou boire un rhum de temps en temps n’est pas en soi dangereux”… Prudence avec ce genre d’affirmation…

          • Joël

            Précisons que je ne fume pas et bois quasiment jamais d’alcool, donc je ne cautionne pas ces pratiques. Mais c’est un fait.
            C’est une analogie avec la consommation de viande, comme cela a déjà été fait sur Vegactu.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer