Bill Clinton : “Je ne serais pas là si je n’étais pas devenu végétalien”

Bill Clinton lors d'une conférence. Eh oui un régime vegan c'est zéro cholestérol !

A 69 ans, l’ancien président américain Bill Clinton a déclaré que son alimentation végétalienne (qui exclut les produits d’origine animale, mais inclut la riche biodiversité végétale) lui a permis de préserver sa santé après avoir quitté la présidence des États-Unis1.

“Le régime végétalien est celui que je préfère”

«Cela a changé ma vie», a-t-il déclaré à Las Vegas, selon Politico. «Je ne serais pas là si je ne n’étais pas devenu végétalien. C’est très bien.»

Depuis 2010 Bill Clinton fait très attention à son alimentation et évite la plupart des produits alimentaires d’origine animale (ses quelques écarts ont largement été relayés par les médias pour comme d’habitude tenter de décrédibiliser ce mode de vie).

Le régime végétalien est ce que je préfère. J’ai plus d’énergie. Je ne bouche pas mes artères. Je ne consomme pas de lait, et ça m’a beaucoup aidé car j’y suis allergique. Et je me sens bien.

Le saumon ? C’est vraiment bientôt fini !

«Mon médecin m’a demandé de manger du saumon biologique une fois par semaine” , a déclaré Clinton. «Je le fais, mais je vais bientôt arrêter».

“C’est tellement mieux maintenant”

A la question lui demandant ce qu’il préférait comme repas, il évoque : «J’aime tous les trucs italiens. Les lasagnes, les enchiladas au poivron, ils imitent vraiment bien la viande maintenant. Quand j’ai commencé, c’était immangeable. C’est tellement mieux maintenant.

Nachos au fromage de noix de cajou

L’ancien président est devenu végétalien en 2010 après avoir subi une intervention chirurgicale d’urgence après s’être réveillé avec de fortes douleurs à la poitrine. Auparavant, il avait subi un quadruple pontage coronarien en 2004.

Participant à la campagne avec Hillary Clinton, et la suivant dans sa tournée américaine, Bill Clinton en a profité pour faire une pose à Sin City pour aller faire une visite dans un café vegan et déguster des nachos.

Cela est incroyable,” dit Bill Clinton tout en mangeant ses nachos faites avec un fromage de noix de cajou et aux protéines végétales texturées. «Je pèserais 20kg de plus si je vivais ici parce que c’est si bon. C’est super. Vraiment meilleur que ce dont j’ai l’habitude.

Précisions :

  1. Bill Clinton’s vegan Las Vegas adventure []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade

Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d’images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

  • Pingback: Bill Clinton : « Je ne serais pas l&...()

  • Mmouais

    Pour tout vous dire, vos articles sur les people qui ont réussi et qui sont vegan, ça commence à saouler.
    Surtout quand c’est des personnages aussi critiquables que Bill Clinton.

    Je m’attendais presque aussi à voir un article : Prince, accro aux antidouleurs est mort à 57 ans, et devinez quoi, il était végan. ( ah mais non, suis-je bête, ça collait pas… !!!)

    Vous devriez renouveler vos sujets.

    • Kevin Morata

      Nuance : “ça commence à VOUS saouler”.
      Je dis pas que cet article est bon, ni qu’il le sont tous sur Vegactu. Simplement, quand c’est le cas, je zap, comme à la télé 😉

      Personnellement, savoir que certains peoples sont véganes, ça peut me faire plaisir : œuvrant dans le domaine de la musique, ouais, ça réchauffe le cœur de voir des McCartney (Beatles), des Brian May (Queen) ou des Prince, qui sont tous talentueux, être végéta*ien/véganes.
      Ils ont une aura, ce sont des leaders d’opinion, et cela, au moins, pourra éventuellement avoir une incidence sur les personnes qui les suivent de près.

      Bill Clinton est critiquable, très certainement. Il n’empêche que c’est une personne influente sur le monde, et le fait qu’il soit (presque) végane est encourageant pour la cause, à mon sens.
      Vous avez le droit de ne pas partager. Mais certainement pas d’empêcher un site végane abolitionniste de le faire savoir et de s’en réjouir. Enfin, oui, vous ne donnez que votre avis, finalement…

      • Mmouais

        Vous dites : « Nuance : “ça commence à VOUS saouler” »
        Croyez vous que votre remarque apporte quoi que ce soit à mon commentaire, tout le monde avait bien compris que je ne parle qu’en mon nom.

        Si vous pensez que la multiplication d’articles nous rapportant que tel ou tel people soit vegan encourage à devenir végan, ce n’est pas mon opinion.
        Surtout quand il s’agit de personnalité comme Bill Clinton, un » presque » Végan (comme vous le dites) qui suit plus ou moins le régime que son médecin lui a conseillé suite à des problèmes cardiaque.

        Vous dites que le fait qu’il soit « presque » vegan est encourageant pour la cause, ça serait encourageant s’il avait pris conscience des souffrances animales dans les abattoirs américains et autres, qui fournissent MC DO et autres multinationales dont ce monsieur serait plutôt le défenseur sous prétexte d’emploi et de gros sous. Autant vous dire que ce monsieur est surement plus préoccupé par son nombril que par le respect du bien être animal.
        Alors je ne suis pas sûr qu’aucun végan en devenir ne s’identifie à Clinton, cet article est plutôt maladroit.

        Vous dites que cela prouve que le monde est en train de changer, vous me semblez un peu trop optimiste, il y a toujours eu des personnalités végan Pythagore, Plutarque, Vinci, Luther , Montaigne, Voltaire, Tolstoï, Einstein….., ceci n’a pas empêché la dégradation de la condition animale.

        Nos parents ou grands parents ne mangeaient pas de viande tous les jours, pour les fêtes seulement pour certains, et nous sommes passé à un modèle industriel d’élevage et d’abattage infernal pour manger de la viande tout les jours au nom du sacro saint modèle libérale et consumériste.
        Clinton a-t-il remis en question ce modèle ?

        Pour revenir aux articles des people végan, ça n’a aucun sens, on peut trouver autant de personnalités végan qui ne sont pas recommandable, ou qui sont mortes trop jeune, ou avec une mauvaise santé, que l’inverse. Ces articles n’ont aucun sens pour les gens de bonne foi.

        Mon exemple avec Prince le souligne, j’attends toujours un article sur Prince sur végactu, bien sûr il nous a quitté trop tôt, mais c’était un grand artiste.

        Comme vous dites, ceci n’est que mon avis, mais je ne devrais pas à avoir à le préciser.

        • Kevin Morata

          “vous dites : “… mais on t’as déjà vu sous un autre nom quelque part par ici toi, non ?!

          La seule et unique raison de devenir végane est la compassion envers les animaux et plus généralement le refus de l’injustice. Cependant, l’Homme est ce qu’il est, et si d’autres motifs même égoïstes l’engagent dans ce mode de vie, c’est toujours autant d’animaux qui ne seront pas tués.
          C’est important pour nous. On ne veut pas que le monde devienne végane. On s’en fout du véganisme même… On veut que le monde arrête de tuer des animaux inutilement.
          Donc ouais, même si c’est pas la bonne raison à mon sens, vive les sportifs végétaliens qui font ça uniquement pour leur santé, par exemple. C’est toujours quelques animaux épargnés.
          Pas de langue de bois, on a besoin de tout le monde, et de toute ses forces. Et toutes les raisons du monde de devenir végétalien sont bonnes si (car) ça permet de tuer moins d’animaux.

          Je m’en fous de savoir si Clinton remet en question le modèle industriel. C’est l’élevage en soi, y compris sous sa forme “familiale-artisanale” qui est mesquin, injuste, et violent.
          Je réitère mes propos : en tant que musicien, Paul McCartney (Beatles), Tony Kanal (NoDoubt), Brian Adams et tant d’autres m’ont LARGEMENT influencé dans ma démarche végane.
          Que vous le vouliez ou non, des personnes admirent probablement Bill Clinton dans le monde. Son alimentation végétalienne est régulièrement ventée et peut potentiellement inciter ces gens à en faire de même.

          Vous avez entendu parler de RES ? Sa popularité en France ne cesse de croître. C’est un rapeur/MC au talent exceptionnel. Et vous allez pas me croire : nombre de personnes sont devenus végéta*iennes/véganes grâce à lui. Et je peux en attester, puisque c’est quelquechose que j’ai constaté dans mon entourage.
          Ya des acticles récents sur lui dans végactu. Oups, peut-être ceux-là même qui vous ont déjà saoulé………

          Je comprends où vous voulez en venir. Ça s’appelle Le Sophisme de la Bonne compagnie…
          Il faut savoir en jouer parfois. La psychorigidité ne sert à rien.
          L’important c’est pas le moyen c’est le but. L’important c’est que le moins d’animaux soient tués. Et dans cette quête, tous les moyens sont bons, y compris le sophisme de la bonne compagnie si ça en convainc certains./

          • Mmouais

            “vous dites : ” …ha excuse moi, je n’avais pas relevé que tu utilise le tutoiement, j’aurais dû dire : tu dis….. donc , quand tu dis :
            Le Sophisme de la Bonne compagnie…

            C’est peut être pour ça que je ne suis pas tout à fait optimiste sur le devenir du mouvement végan, car avec ces méthodes, on en convainc 3 nouveaux et on en perd 5 en chemin.
            On ne va pas débattre des bonnes et moins bonnes raisons de devenir végan.

            Je voulais juste dire que je trouvais cet article maladroit, car je doute que beaucoup de personnes s’identifient à Bill Clinton.

            Et j’insiste, j’en suis désolé, j’aurais préféré un article sur Prince, qui a surement influencé plus de personnes que Bill Clinton, mais à qui Vegactu ne semble pas vouloir rendre hommage, par faute d’être parti trop tôt ?

          • Kevin Morata

            C’est la formulation plus que le tu ou le vous qui me fait rire.
            “Vous dites : (“deux points, ouvrez les guillemets”).”
            Je sais plus dans quel thread sur ce site, deux ou trois post contenait cette formulation. Bref.

            Le mouvement végane est un mouvement social (presque) comme un autre.
            Quand aux méthodes, elles n’engagent que les individus qui les utilise et pas le “mouvement” en tant que tel.

            Le sophisme de la compagnie ferait fuir les gens ? Mais pourquoi ils fuient ?
            Est-ce que j’ai besoin de ça pour me demander honnêtement, intérieurement, rationnellement, si j’ai raison de cautionner un système cruel envers les animaux ??
            Déjà dis ailleurs par ici : le fait que les véganes, les gens déjà sensibilisés à la cause foirent parfois sur la forme, n’est pas une excuse pour ignorer le fond.

            “Vilains véganes et leur sophisme de la bonne compagnie, c’est abusif comme tentative de persuasion, DONC JE RETOURNE PARTICIPER À CE SYSTÈME INJUSTE.”
            “Vos propos sont sectaires, vous êtes intolérants et moralistes. VOUS ME DONNEZ QU’UNE ENVIE : ALLER ME FAIRE UNE BONNE ENTRECÔTE”

            C’est bon. ça suffit les mauvaises excuses. Quand on s’intéresse au sort des animaux, on ne s’intéresse qu’au sort des animaux. Pas à la façon dont les êtres humains l’aborde.
            Alors que je n’étais pas encore végane, je fréquentais déjà des sites sur lesquels j’ai pu voir des abus de la part de certains.
            C’est pas ça qui m’a détourné de l’intérêt que j’avais pour la cause.

            C’est bien trop facile. Il y a des mauvaises façons de communiquer, de faire passer le message, comme un article utilisant le sophisme de la bonne compagnie par exemple…
            Mais heureusement que pour les personnes vraies, le fond passe avant la forme.
            Quand on m’a dit sur un ton accusateur que je cautionnais le meurtre des veaux ou des chevreaux en étant “que végétarien”, je l’ai mal pris sur le coup. Par la suite, passée l’émotion et son caractère passionnel, la raison prend le dessus, et on se refait le film : “Oui il m’a acculé sur la forme en sous-entendant que je suis un meurtrier. C’est injuste, je n’étais même pas au courant. Cependant, ce qu’il a dit est vrai. Je deviendrais donc végétalien.”

            Je cautionne pas du tout la violence verbale, physique ou sur internet.
            Si elle surgit, c’est malheureux. Mais elle ne doit pas constituer une excuse en tant que tel pour ignorer le problème de fond qu’elle soulève.

            Pour finir, vu le pays de furieux que sont les États-Unis, bien sûr qu’il doit y avoir des gens qui s’identifie à Clinton. Comme en a qui s’identifient à Fabius, Macron ou Fillon par chez nous… -__-

          • Bex Nicole Malvine

            Ni l’endoctrinement, ni la culpabilisation sont les bonnes méthodes.
            D’ailleurs, de méthode il ne devrait y avoir aucune. Il ne s’agit pas de se laisser imposer un nouvel endoctrinement de la pensée mais de sortir “des redoutables édifices de Descartes” et des autres, par la lecture et la réflexion. Il s’agit d’un cheminement personnel.

      • Bex Nicole Malvine

        Il faut du temps pour apprendre à dominer voire modérer les beaux restes de notre nature carnivore.

  • Antoine

    Merci pour cet article et en passant merci d’exister tout simplement vegactu !!!

  • Istria

    Bill, ok, Mais Monica Lewinski, on le sait, n’était pas Vegan.

    • Je mettrai un 2/20 à cette blague, vous avez copié sur votre voisin 😉

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer