“Bonbons vegan”, doux pour la santé, bons pour la planète

Pour ceux qui ont gardé de leur enfance un goût immodéré pour les frites acides, les nounours, et les “bouteilles de coca”.
Pour ceux qui essaient de manger le plus possible bio, qui veulent se passer des additifs aux noms à 3 chiffres suspectés de nombreux maux par la communauté scientifique1.
…Mais dont les enfants réclament à grand cri des fraises tagadas chimiques comme leurs copains de classe.
Pour les vegans bien sûr, qui savent que la gélatine non végétale consiste en peau et ossements d’animaux broyés.
Pour ceux qui aiment les défis : créer ses propres marshmallows, la classe !
Et enfin pour ceux qui n’aiment plus les bonbons depuis longtemps mais qui rêvent d’un rocher praliné, d’un simili-Snickers, d’une barre de nougat, le tout en mode vegan…

Nous sommes dans le dernier cas. Le gros rocher au chocolat, du genre de ceux qu’on vend encore aux caisses des supérettes, c’est toute mon enfance. Le retrouver version DIY et 100% végétal suffit à justifier la présence de ce livre dans ma bibliothèque (en particulier à l’approche des fêtes). Nous nous réjouissons donc que le mot “bonbon” soit à prendre, dans ce sympathique ouvrage, dans son sens le plus large !

>> Bonbons vegan, Sandrine Costantino, 160 pages, 15€

Précisions :

  1. Passeport Santé – Décryptage des additifs alimentaires []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer