#BonjourJeSuisVégane : la chaîne Youtube à connaître

Jihem Doe présente avec brio les principales thématiques vegans. Son point fort : le format court de chaque vidéo (une quarantaine de secondes).

Ainsi chaque sujet est traité isolément des autres, on évite la surcharge cognitive et on reste percutant.

Un kit de survie en vidéo

Nous avons trouvé que ces vidéos (il y en a 21 à ce jour) constituent de parfaites réponses, rapides et efficaces, aux questions que vous ont forcément posé votre entourage depuis que vous êtes devenus végé. Et que vous continuez probablement d’entendre régulièrement…

Un exemple : quelqu’un de votre entourage vous demande si vous ne vous sentez pas responsable de la déforestation en Amazonie puisque vous consommez du soja (c’est du vécu récurrent, pour moi). Vous pouvez maintenant dégainer votre téléphone, lancer sur Youtube la première vidéo de #BonjourJeSuisVégane, et laisser Jihem Doe expliquer pour vous en moins d’une minute pourquoi c’est la consommation de viande qui est responsable de cela.
Reposant.

Des sujets bien choisis

Voici quelques uns des thèmes traités pour l’instant :

    • Soja et déforestation
    • Le paradoxe du carniste qui ne peut pas supporter de regarder une vidéo d’élevage intensif (mais qui ne veut pas changer sa consommation malgré tout)
    • Effet de serre : pourquoi la viande est responsable
    • Le faux problème de la B12
    • Le cri de la carotte
    • “C’est mon choix de manger de la viande et tout le monde est libre” (euh… non)
    • Les vegans sont-ils des extrémistes ? (indice : NON)
    • Le cholestérol
    • L’esprit de Noël (ou comment “paix sur la terre” est incompatible avec l’idée de trucider des animaux)

Petit rappel nécessaire…

Le seul bémol que nous avons trouvé à cette série de vidéos : le fait de mettre en scène, face au personnage vegan, quelqu’un systématiquement nommé “omni” (pour omnivore). Nous pensons qu’il est préférable (et de loin !) d’appeler les gens qui consomment de la viande des carnistes.

Pourquoi ? Car l’homme est toujours omnivore. Cela signifie qu’il a la capacité, dans des situations où il se bat pour survivre, de tirer son énergie du végétal comme de l’omnivore. En devenant vegan, vous restez omnivore.
Par contre, le véganisme est l’idéologie (et le mode de vie qui en découle) de l’humain qui décide consciemment de se limiter au végétal, pour les raisons que l’on sait (éthiques, santé, environnement, faim dans le monde). Le carnisme est quant à lui l’idéologie qui consiste à se nourrir d’êtres sentients, et d’accepter qu’ils soient tués pour cela.

Ne mélangeons pas la biologie et l’idéologie. Et replaçons ainsi les carnistes face à la réalité de leurs choix de vie.

Le terme “carnisme” a été forgé par la psychologue et activiste Mélanie Joy, qui l’explique mieux que moi dans sa merveilleuse conférence (que j’ai vu 3 fois au moins) :

Le carnisme est un système de croyance invisible qui nous conditionne pour manger certains animaux.

>> Voir les vidéos de #BonjourJeSuisVégane et diffuser à votre entourage !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !