Chasseurs gersois

Confinement : des chasseurs aux côtés des forces de l’ordre

Un arrêté du préfet de Seine-et-Marne

3 avril 2020 : Thierry Coudert, préfet de Seine-et-Marne, réquisitionne les chasseurs de son département pour épauler les forces de l’ordre. Objectif : faire respecter les modalités de confinement telles qu’elles ont été définies par l’allocution présidentielle et précisées dans les jours qui ont suivi1.

Même le journal Marianne, qui rapporte l’information, se montre dubitatif, voire implicitement désapprobateur : « Les chasseurs de Seine-et-Marne se sont trouvés un nouveau gibier ».

Outre les questionnements légitimes que suscite, sur le plan théorique, l’idée même de cette extraordinaire réquisition (pourquoi s’adresser à cette catégorie de la population ? pourquoi pas des fonctionnaires qui, bien que non formés, présentent au moins l’avantage d’être déjà des agents de l’état ?), cette dernière s’avère sur le terrain se dérouler sans aucune supervision préfectorale :

Aucun contact à ce stade avec le commandement de la préfecture, qui leur délègue pourtant cette mission. C’est l’Office national des forêts qui a, la première semaine, organisé le réseau de surveillance. Chasseurs et gardes-chasse sont comme lâchés en rase campagne. 

Journal Marianne

La fédération de chasse indique alors que ces chasseurs « peuvent verbaliser, au même titre qu’un fonctionnaire de police. Le préfet leur permet de le faire ». Il semble néanmoins qu’aucune amende de 135€ n’ait été dressée, soit que les chasseurs n’aient pas osé s’y risquer, soit que les citoyens ne leur en aient guère laissé le loisir : « à chaque fois qu’ils les apercevaient, les promeneurs se sont mis à courir ! »

Un arrêté abrogé en catastrophe au bout de quinze jours

9 avril 2020 : la préfecture bat en retraite en catastrophe, peut-être effrayée par le vent de désapprobation qui souffle sur les réseaux sociaux2.

Le préfet retire son arrêt, sans assumer vraiment :

Cet arrêté a été mal écrit, mal formulé dans le libellé.

Un point de vue édulcoré, reformulé de façon plus exacte dans le communiqué de presse de la préfecture :

Leurs bases juridiques s’avérant (…) fragiles, ces arrêtés ont été retirés et le dispositif ne sera pas reconduit pour les prochains week-ends.

Une pratique datée d’avant le confinement

Janvier 2018 : Il y a deux ans, dans l’Oise, ce sont deux cents chasseurs qui ont prêté main-forte aux forces de l’ordre3. Leur rôle : effectuer des patrouilles à la recherche de véhicules abandonnés ou suspects, d’actes de dépôts d’ordures sauvages ou, comble de l’ironie, de braconnage… « Et pourquoi pas aussi aider aux recherches des personnes disparues ? » a plastronné le président de la Fédération des chasseurs de l’Oise, qui a visiblement un peu trop regardé de séries policières.

Des pratiques bien évidemment dénoncées, avec vigueur, par la Ligue des droits de l’homme de l’Oise, qui a interpellé l’Etat pour le sommer de « cesser la casse du bien commun plutôt que de faire insidieusement appel à une milice en tenue de camouflage ! ». Une soixantaine de gendarmes supplémentaires seraient en effet nécessaires pour atteindre l’effectif initialement prévu par le département.

« Nous serons un peu les RG des campagnes », fanfaronne à l’époque le président de la Fédération de chasse. « Ce nouveau rôle va sûrement renforcer leur impunité dans de nombreux domaines », analyse, bien au contraire, un agriculteur de l’Oise.

  1. Marianne – En Seine-et-Marne, le préfet réquisitionne des chasseurs pour faire respecter le confinement []
  2. Marianne – “C’était mal écrit” : le préfet de Seine-et-Marne abroge en catastrophe son arrêté []
  3. Le Parisien – Oise : 200 chasseurs assermentés vont épauler les forces de l’ordre []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !