Confitures et beurres de fruits : recettes pour extracteurs de jus

Gageons que vous avez déjà entendu parler du beurre de pomme, must have culinaire de ces dernières années.

Estérelle Payany, journaliste culinaire pour Télérama Sortir, vous apprend comment le concocter vous-même, parfumé à l’érable qui plus est.

Cette recette, ainsi que celle du beurre de mangue au chaï, du beurre de quetsches à la cardamome et du beurre de potiron, est à retrouver dans son excellent ouvrage : Extracteur de jus – Confiture, gelée et beurre de fruits.

Si vous avez sur votre plan de travail un extracteur de jus que vous utilisez deux fois par an, c’est le moment d’exploiter enfin les capacités de l’engin !
Nous possédons pour notre part le H.Koenig GSX12 (ci-dessous) et nous en sommes très contents : le moteur est puissant et surtout, il est très facile à nettoyer, ce qui incite fortement à s’en servir…

En plus des beurres de fruits, ce livre de recettes vous apprendra à réaliser des confitures “du jardin et du monde” : gelée de groseilles et pêches blanches, confiture d’ananas aux fruits secs et rhum ambré, marmelade de mandarines au chocolat blanc (vous trouverez pas moins de cinq marques différentes de ce dernier sur Un Monde Vegan), melon curd façon calisson et bien d’autres encore, basiques ou originales, dont la surprenante confiture de betteraves, fraises et framboises.

Pourquoi un extracteur de jus pour faire ses confitures ? Pour s’éviter le laborieux filtrage au torchon lorsqu’on souhaite ôter les pépins de pommes ou de framboise, mais aussi pour obtenir facilement un jus limpide si l’on souhaite faire une gelée de fruits.

Un détail qui nous plaît toujours lorsque nous découvrons un livre de cuisine : chaque recette est illustrée d’une photo pleine page de Linda Louis, qui avait déjà illustré avec talent le très beau Bébé veggie.

Un comparatif de la teneur en pectine des fruits, ainsi qu’un autre comparant les produits sucrants (muscovado, rapadura, mélasse, sirop d’agave, sucre de coco…) raviront ceux pour qui la cuisine est une science exacte.

Enfin, quelques recettes regroupées à la fin de l’ouvrage élargissent la gamme en vous proposant aussi bien un sirop de myrtille à la lavande qu’un ketchup ou un chutney.

>> Extracteur de jus – Confiture, gelée et beurre de fruits

>> Du même auteur : Extracteur de jus tout court ! (soupes, tartinades, pestos, purées, sorbets…)

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Nina

    Quelqu’un sait quel est le modèle d’extracteur sur la couverture du livre svp ?

    Sinon, je suis un peu perdue, je croyais qu’il ne fallait plus parler de beurre de pomme, mais de pâte à tartiner, on peut encore ?

    • Police des sophismes

      Si vous parlez du livre mis en avant dans cet article (et non pas l’autre du même auteur sur le même sujet signalé en fin d’article), l’extracteur sur la couverture est un Jazz Max¹. Évidemment, je n’ai pas eu l’occasion de tester de nombreux modèles personnellement, mais c’est celui que je possède, il me donne entière satisfaction et son point fort à mes yeux est sa facilité de nettoyage (et sa rapidité de montage/démontage).

      Pour votre deuxième question, le livre a été maquetté avant la décision de la cour de justice européenne, vu qu’il est sorti le 15 juin² alors que le verdict a été rendu le 14 juin³. Surtout, la décision porte sur la commercialisation et la publicité, a priori (je ne suis pas juriste !) il reste donc tout à fait légal d’user de ces termes (lait, beurre, crème, etc) pour des produits végétaux dans des livres de cuisine. Quant à savoir si c’est une bonne idée de ne pas utiliser les mêmes mots que ceux qu’on pourra voir en magasin, j’ai déjà donné mon avis sur la question⁴ (c’était le moment auto-référencement ;)).

      Quoiqu’il en soit, rien n’oblige à choisir uniquement entre les mots « beurre » et « pâte à tartiner », on peut simplement parler de « tartinade » (qui est également une traduction directe du terme anglais spread⁵), ou être bien plus inventif ! Le danger ici serait de laisser les distributeurs décider pour nous (eux n’ayant pas le choix face à la loi), sauf qu’au lieu de pondre des termes génériques, on va se retrouver avec une nom différent (et propriétaire) par marque (pour se protéger de l’arrivée d’une concurrence). Je préférerais avoir à choisir entre différentes « tartinade à la pomme » (dont deux « à la canadienne », et pourquoi pas ? ;)) que trois pots aux noms mystérieux m’obligeant à lire pour tous la liste des ingrédients.

      ¹ http://www.jazzmax.eu/fr/jazzmax/index.htm
      ² https://www.leslibraires.fr/livre/11347440-extracteur-de-jus-confitures-beurre-de-fruits–payany-esterelle-la-plage
      ³ http://curia.europa.eu/juris/document/document.jsf?text=&docid=191704&pageIndex=0&doclang=FR&mode=req&dir=&occ=first&part=1&cid=418466
      https://www.vegactu.com/actualite/fini-les-cremes-yaourts-laits-vegetaux-le-lobby-laitier-lemporte-en-justice-25256/#comment-3363915409
      https://en.wikipedia.org/wiki/Spread_(food)

      • Nina

        Merci pour la réponse. Je l’avais vu chez des connaissances, et ça fait quelques temps que je me tâte pour acheter un extracteur de jus (et des livres pour en faire quelque chose), je vais peut-être me laisser tenter.

        Bonne idée les liens, d’habitude on est obligé de croire les gens sur internet, et c’est vrai que j’ai trop souvent tendance à croire les gens sûrs d’eux. Tout le monde devrait faire pareil, surtout pour les images avec du texte qui circulent sur facebook, qui racontent souvent n’importe-quoi, surtout ceux racistes.

  • Pingback: Do it yourself ! Laits végétaux, beurres de noix etc… – Vegactu()

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer