Contre la fourrure mais pour le cuir et la viande ?

En moyenne 59 millions de visons sont tués chaque année pour leur fourrure...

Quelques jours après la pétition lancée par Vegactu contre la fourrure, et contre le défile de Haute Fourrure de Karl Lagerfeld, des arguments (communs) surgissent contre la fourrure tout en défendant la mort animale. Une explication s’impose.

De l’inutilité de la fourrure

Pour fabriquer un manteau en fourrure d’un mètre de long il faudra tuer environ 60 visons, il n’est donc pas étonnant que ces vêtements soient aux yeux de certains la vision absolue de la cruauté. Les habits sont ce que l’on voit souvent en premier chez une personne (mis à part dans certains rares endroits, on est d’accord), ils reflètent en partie notre personnalité. Porter de la fourrure c’est donc afficher haut et fort que la mort de dizaines d’animaux vous est égale, et il est sensé que les réactions des passants soient virulentes devant toute cette souffrance.

Mais pourquoi s’arrêter là ? Se vêtir est un plaisir ainsi qu’une utilité. Quand il fait froid l’hiver on se couvre, la fourrure tient chaud mais est totalement inutile dans notre monde qui fabrique de très bons matériaux contre le froid, dont certains même ressemblent à s’y méprendre à de la vraie fourrure. Il ne vous viendrait pas à l’idée de tuer 60 visons pour un manteau alors qu’on peut très bien se vêtir, et se tenir au chaud sans cruauté ?

Pourtant, bon nombre d’entres vous défendent le cuir, mais pour quelle raison exactement ? Ah oui, si l’on mange l’animal en question alors il n’y a aucun problème à le tuer. Et si on annonçait faire de la viande de vison, votre regard changerait-il sur la fourrure ?

60 animaux tués ? Quelle horreur ! 7 000 ? Tout va bien !

Savez-vous qu’en moyenne un carniste (adepte de l’idéologie selon laquelle il est considéré comme normal de tuer des animaux pour les manger, se vêtir…) mange et donc cautionne la mort d’environ 7 000 animaux dans sa vie1 ? Au total ce sont 11 vaches, 27 cochons, 30 moutons, 80 dindes, 2 400 poulets et 4 500 poissons.

Ne vous-est-il jamais venu à l’idée que la souffrance d’un vison, d’une vache ou d’un cochon avait la même finalité ? Le plaisir, que ce soit celui de se vêtir ou celui de manger. Pourtant, tout comme il existe d’excellentes alternatives à la fourrure animale, il en existe à la viande. Serait-ce parce que vous mangez de la viande quotidiennement et que vous achetez un manteau une fois par an qu’il est plus facile pour vous de se passer du second que du premier ? Au contraire, manger est un acte qui se répète plusieurs fois par jour, et il est donc d’autant plus important de réfléchir à ce dernier. Selon le vegetariancalculator, en adoptant un régime végétarien vous sauvez 67 animaux en 4 mois. Vous refusez qu’on tue pour vous 60 visons, alors pourquoi l’accepter pour 7 000 animaux ? Ce geste quotidien qu’est manger a donc un impact énorme sur les animaux, mais aussi sur la planète et sur la santé.

Selon la FAO l’élevage est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serres, ce qui signifie que manger des produits d’origine animale est la première cause du réchauffement climatique, loin devant tous les transports réunis2. L’élevage est même responsable de 91% de la déforestation en Amazonie selon la World Bank3, en effet il faut de la place pour faire pousser le soja nécessaire à l’alimentation bovine. Pour chaque kilo de viande de boeuf, c’est 10kg de soja qui sont nécessaires.

La viande c’est comme la fourrure, mais en pire pour vous

La plus grande Association Américaine de Diététique (l’ADA) a affirmé que l’alimentation végétalienne est bonne pour la santé, adéquate sur le plan nutritionnel et peut même être bénéfique pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Elle précise même qu’elle est adaptée à tous les âges de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs. De plus en plus d’études nous montrent l’impact négatif des aliments d’origine animale sur notre santé, par exemple une étude scientifique publiée dans Cell Metabolism a montré qu’un régime carné augmentait par 4 les risques d’avoir un cancer mortel4 !

Alors vous avez désormais encore plus de raisons de devenir végétalien que de vous opposer simplement à la fourrure. Saviez-vous par exemple que le mauvais cholestérol n’existe pas dans les végétaux ?

Terminons par cette citation de Lamartine, écrivain végétarien : « On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas. » .

Oui, luttez contre la fourrure. Mais bannissez aussi la viande et les autres produits d’origine animale.

  1. http://www.usatoday.com/story/news/nation-now/2015/03/11/meat-eaters-animals-lifetime/70136010/ []
  2. http://www.viande.info/l-elevage-accentue-l-effet-de-serre-et-la-deforestation []
  3. https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/15060 []
  4. La viande aussi nocive que le tabac ? []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !