Dans l’Aisne, une cantine propose des repas sans viande !

A Château-Thierry, dans le département de l’Aisne, la ville a décidé de proposer des menus sans viande dans tous ses restaurants scolaires. Dès septembre prochain, les parents des écoliers de la ville pourront ainsi choisir le menu qui sera proposé à leur enfant, avec ou sans viande. Objectif affiché : manger plus équilibré.

L’ adjointe à la restauration scolaire explique :

 Nous mangeons trop de viande, les nutritionnistes le martèlent . Nous atteignons 70 % de viande dans nos repas alors que nous devrions être à 50 %.

La viande sera alors remplacée par du poisson, des œufs, des plats fromagers comme des lasagnes à la ricotta et au chèvre, du quinoa, ou encore des associations de légumineuses et de céréales avec notamment des lentilles, des pois cassés, des haricots, des pois chiches accompagnés de riz, de blé dur, de semoule

Selon la directrice de la cuisine centrale où sont confectionnés les repas (qui se trouve être aussi une élue municipale) :

Ces protéines végétales sont une bonne source d’alimentation et d’alternative à la viande. Elles permettent un apport en fibres et en minéraux qu’on ne trouve pas dans la viande, ainsi qu’un meilleur effet de satiété.

MER@REI@P01@Cantine_grande_.jpgDes menus avec viande seront toujours servis… Il suffira juste aux parents de signaler leur choix lors de l’inscription.

En réalité, la mairie sert déjà actuellement une centaine de repas sans viande sur les 1 150 préparés chaque jour (probablement aux enfants ne mangeant aucune viande non-halal) ; elle a donc visiblement décidé d’assumer ce fait, d’en profiter pour le généraliser un peu plus et l’axer sur l’équilibre alimentaire.

Une initiative louable. On peut juste regretter que les parents aient à se décider pour l’année entière. S’il était possible de choisir pour chaque jour, certains choisiraient quelques menus sans viande pour leur enfant de temps à autre, et l’on aurait des enfants qui découvriraient le pois chiche ou le quinoa. Hélas, proposé de cette façon je doute fortement que des parents, en dehors de ceux qui tiennent au halal, choisissent le 100% sans viande pour leur enfant.

Face à quelques critiques, la mairie a tenu à préciser que cette innovation reposait sur un souci « d’équilibre alimentaire et non de réduction de coût »…

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer