Dans une vidéo, une myopathe s’adresse au Téléthon : « Pourquoi je ne guéris pas ? Parce que je ne suis pas un chien »

Des décennies de recherche et toujours aucun remède, les tests sur les animaux brisent l’espoir d’une éventuelle guérison pour Pascaline Wittkowski.

Paris – Dans une nouvelle vidéo de PETA, Pascaline Wittkowski, qui souffre de dystrophie musculaire depuis plus de quarante ans, dénonce la cruauté et l’inefficacité des tests sur les animaux dans la recherche scientifique pour guérir la myopathie.

Mme Wittkowski a écrit à l’AFM-Téléthon pour demander la fin de ces tests cruels sur les beagles et les golden retrievers et appelle l’association à les remplacer par des méthodes de recherche modernes et sans animaux.

 Avec tant de recherche sur la dystrophie musculaire, aucune guérison n’a été constatée, écrit-t-elle dans sa lettre. Des milliers d’animaux ont été enfermés dans des cages, torturés et tués pendant ces décennies pour des tests qui n’ont aucune chance de guérir la maladie dont je souffre ni aucun-e autre malade. Car en plus d’être contraire à l’éthique, l’expérimentation animale n’est ni fiable ni efficace pour notre modèle biologique.

Mme Wittkowski ajoute :

En plus de la terrible dépendance que m’inflige la maladie, cela m’est insupportable de savoir que des êtres vivants, des individus sensibles ressentant les émotions de la même façon que nous, humains, sont maltraités, enfermés, torturés et utilisés comme nous ne voudrions jamais l’être. Je n’ai pas demandé à ce que ces animaux souffrent pour moi, meurent pour moi. Le financement de ces expériences sur les chiens est manifestement un gâchis de ressources et d’argent, retardant la découverte d’une méthode de guérison efficace.

En décembre dernier PETA diffusait des images – confiées par l’association Animal Testing – montrant la souffrance des chiens du laboratoire de neurobiologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort servant aux expériences financées par l’AFM-Téléthon. La vidéo d’enquête montre des golden retrievers luttant pour respirer, marcher et déglutir parce qu’ils sont atteints d’une dystrophie musculaire (DM), qui leur inflige une dégradation musculaire handicapante et douloureuse. Les images montrent le visage de l’un des chiens couvert de vomi car les muscles de son œsophage ne lui permettent plus de déglutir correctement. De la bave coule de la gueule des chiens dont les muscles de la mâchoire ne fonctionnent plus. Selon un employé du laboratoire, certains finissent complètement invalides avant même d’avoir atteint l’âge de 6 mois, et la moitié d’entre eux meurent avant l’âge de 10 mois.

Pour appeler l’association à financer des recherches à la fois sans animaux et plus prometteuses pour les patients, PETA a également envoyé une lettre à AFM-Téléthon. Celle-ci détaille les preuves scientifiques qui attestent que le modèle canin est inapproprié à l’étude de la myopathie chez l’humain et passe en revue les méthodes substitutives de pointe ne nécessitant pas l’utilisation d’animaux.

La lettre de Mme Wittkowski est disponible dans son intégralité sur simple demande. Pour plus d’informations, rendez-vous sur PETAFrance.com.

A propos de Peta France

Peta France
PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) France est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les animaux. Tout comme les humains, les animaux sont capables de ressentir la souffrance et ont un intérêt á disposer de leur propre vie. Ils ne sont donc pas faits pour être utilisés, que ce soit pour notre alimentation, notre habillement, nos expérimentations, nos loisirs, ou pour toute autre raison.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer