Des couples de manchots homosexuels adoptent des petits de leur espèce rejetés par leurs parents biologiques

Plusieurs couples de manchots Humboldt homosexuels mâles du zoo de Bremerhaven, dans le nord de l’Allemagne, ont été les parents adoptifs de bébés de leur espèce qu’ils ont couvé eux-mêmes.

En 2005, le zoo de Bremerhaven possédait six manchots mâles, qui avaient formés des couples gays. Le zoo avait alors fait venir quatre femelles de Suède pour encourager la reproduction de l’espèce.

Au bout d’un an, les couples homosexuels avaient perduré, malgré les efforts de la direction du zoo (qui avaient déclenché les foudres des associations gays et lesbiennes allemandes).

Humboldt PenguinAu fil du temps, certains couples mixtes se sont pourtant formés, certains éphémèrement, et ont donné lieu à des pontes.
D’autres couples homosexuels sont toujours restés fidèles, d’autres enfin se sont retrouvés ensuite.

Cinq des oeufs pondus en 2009 ont été successivement rejetés par leurs parents biologiques respectifs avant l’éclosion. “Malgré les tentatives répétées des vétérinaires pour replacer l’oeuf dans son nid d’origine, les parents persistaient à le rejeter », a expliqué le zoo sur son site Internet, à propos du premier d’entre eux.Le premier oeuf a donc été confié à l’un des couples de manchots mâles homosexuels du zoo dans l’espoir qu’ils le nourrissent et l’élèvent correctement. Les deux manchots l’ont accueilli avec joie et l’ont couvé fièrement ».

Depuis que l’oeuf a éclos, ils se comportent avec lui comme de vrais parents », relatait le zoo. Le couple s’occupait quotidiennement de la toilette du bébé de quatre semaines et le nourrissait de bouillie de poisson.

L’expérience a été rééditée par la suite avec les quatre autres oeufs “abandonnés ” suivants.

L’homosexualité n’a rien d’inhabituel chez les animaux. L’accouplement dans ce monde n’est pas forcément lié à la reproduction », soulignait le zoo.

Humboldt_penguins

A noter que les manchots de Humboldt, dits aussi pingouins du Pérou du fait de leur implantation sur les côtes chiliennes et péruviennes, ont vu leur nombre se réduire drastiquement ces dernières années. Le statut actuel de ce manchot est vulnérable en raison d’une diminution de la population causée par la surpêche, et par une destruction de son habitat. La population actuelle est estimée à 8 000 individus. Le manchot de Humboldt bénéficie d’un statut d’espèce protégé selon la convention de la Cites.

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore la littérature et la bande dessinée. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • marie-agnes

    je retiens surtout que les parents qui abandonnent leur jeunes dans les zoos sont simplement des parents qui ne veulent pas que leurs jeunes vivent en captivité donc meme si ça parait une belle histoire en raison de l’adoption, les animaux en captivité n’ont pas le meme comportement que dans la nature ,ce qui bien sur n’empeche pas certains de ces cas dans la nature comme des adoptions

    • liligondawa

      Tu as raison. Je n’ai pas posté cet article comme une belle histoire, rien de ce qui se passe dans un zoo ne m’apparaît comme une belle histoire… Ce sont des faits intéressants, rien de plus ! Effectivement, je doute qu’il y ait autant de cas d’abandons d’oeufs dans la nature…

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer