Des familles musulmanes demandent des repas végétariens pour leurs enfants

A Pau, des familles musulmanes demandent pour les enfants des plats végétariens le midi (et non des plats hallal), mais malheureusement la cantine scolaire refuse.

Comme le déclare une mère de famille de trois enfants scolarisés à Lapuyade  :

Nous ne mangeons pas de viande si elle n’est pas cuisinée selon le rite hallal. Mais nous ne demandons pas des menus hallal ! Nous voulons juste des menus sans viande. D’ailleurs, au début de l’année, sur les fiches, nous cochons la case ‘‘sans viande’’.

En voilà une bonne idée, et félicitations à cette mère de famille qui a tout compris. En effet un repas végétarien convient à ceux qui ne peuvent/veulent manger de la viande (et quelqu’en soit les raisons : religieuses, éthiques, écologiques, etc…) mais facilite aussi le service. En effet un plat unique peut être servi aux musulmans, aux juifs, et aux végétariens par exemple.

La mère de famille s’insurge car rien n’est servi aux enfants, si ce n’est du pain et de l’eau :

Nous avons rencontré Madame Lerbet-Séréni, adjointe à l’éducation, à la fête de l’école de Lapuyade, j’en ai parlé plusieurs fois à Martine Lignières-Cassou lors de rencontres dans le quartier (Ousse-des-Bois, NDLR), nous avons même vu la diététicienne de la cuisine centrale. Maintenant, nous voulons être reçus officiellement par la mairie afin d’être entendus. On veut que nos enfants mangent. Nous payons le repas comme tout le monde 2,38 €, mais parfois les petits ne mangent que du pain et de l’eau !

La mairie préfère donc servir un repas totalement déséquilibré plutôt qu’un repas végétarien équilibré ! Ca en dit long sur le responsabilité des responsables dans le service cantine.

Cependant, à Pau, Frédérique Lerbet-Séréni, adjointe à l’éducation à la mairie de Pau, affirme qu’un dispositif de substitution de la viande est en place depuis plusieurs années. « Le dispositif existe pour les plats à base de viande non séparée de l’accompagnement comme les lasagnes ou le hachis parmentier. Dans ce cas, les agents de restauration ont la possibilité de servir des légumes protéinés comme les lentilles et du fromage qui ont été conservés dans les frigos la veille. Ce sont des boîtes de conserve mis à la disposition des agents ou qu’ils peuvent commander le matin. C’est plus simple que de mettre en place des menus végétariens car, pour l’instant, la demande n’émane que de Pau. Or la cuisine centrale sert les écoles des 14 communes de l’agglo. »

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’article de Sud ouest

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien, grand fan de Morrissey, et actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement d'images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer