Des policiers chinois soutenus par le peuple demandent une loi protégeant les animaux

La Chine se révolte ! Après avoir vu qu’une part de plus en plus grande de la population chinoise était végétarienne, le twitter chinois Weibo s’enflamme. Des policiers ont publié sur leur compte Weibo un message demandant tout simplement des droits pour protéger les animaux, et le succès fut au rendez-vous1 . Relayé plus de 34 000 fois, personne ne s’attendait à un tel engouement de la population en faveur des droits des animaux.

Voici le message laissé par des officiers de police :

Maintenant, ça suffit. Nous en avons assez des traitements cruels subis par les animaux. Plus de 100 pays dans le monde ont déjà adopté des lois anti-cruauté.

Pourtant, chez nous, il n’existe encore aucune législation qui permette de poursuivre en justice ceux qui maltraitent volontairement les animaux.

Aujourd’hui, nous vous demandons de soutenir notre cause.

En seulement quelques clics sur Weibo, vous pouvez appeler le gouvernement à revoir la législation pénale en Chine et à promulguer des lois anti-cruauté interdisant tout acte de violence sur les animaux, toute vidéo encourageant la cruauté envers les animaux et tout abandon d’animaux de compagnie, un crime qui doit aussi être poursuivi en justice.

Récemment, la Chine a banni le requin et autres espèces sauvages de ses réceptions officielles. Au niveau législatif, il existe une loi qui interdit la chasse et le massacre des espèces sauvages protégées dans la nature. Cette loi a très peu d’utilité pour protéger les animaux domestiques ou non protégés car elle se concentre surtout sur l’exploitation des animaux sauvages, en particulier de ceux qui ont « une valeur économique, scientifique et culturelle ».

Conséquence, en vertu de cette loi des milliers d’ours sont séquestrés et subissent diverses opérations insoutenables ayant pour but d’extraire leur bile pour la production industrielle de larmes artificielles, de thés, de vins et de shampooings… un autre monde…

Selon IFAW2 , le  Fonds international pour la protection des animaux :

Le commerce d’ivoire légal en Chine induit en erreur les consommateurs et permet la vente dissimulée de l’ivoire illégal, ce qui complique énormément le travail des forces de l’ordre. Dès lors qu’une pièce en ivoire circule sur le marché, il devient impossible pour les consommateurs ou les agents de police de déterminer son origine.

Un sondage intéressant nous montre aussi l’intérêt de plus en plus fort des Chinois quant aux droit des des animaux, en effet 80 % des Chinois soutiennent la promulgation d’une loi contre la cruauté envers les chiens, massacrés sans considération au nom de la prévention contre la rage.

  1. http://www.weibo.com/1961134540/ybOuOdywr []
  2. http://www.ifaw.org/france/actualites/weibo-le-twitter-chinois-galvanise-les-foules-en-faveur-de-la-protection-des-animaux []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !