FESTIV’ALARM, un Festival antispéciste à Marseille du 15 au 19 novembre

Êtes-vous dans le coin de Marseille la semaine prochaine ? Si c’est le cas, annulez tout et regardez ceci : l’association ALARM (Association pour la Libération Animale de la Région Marseillaise) organise, dans plusieurs lieux de la ville, la cinquième édition du Festival pour la Libération Animale et l’Antispécisme. Le programme, le voici – un vrai modèle de festival antispéciste, à reproduire dans le plus de villes possibles.

Mercredi 15, 18h : Au 19 rue Saint Bazile, conférence (entrée : prix libre) pour présenter différentes organisations animalistes à l’étranger, en l’occurrence le Doggy Bag Crew (qui fonctionne entre la Belgique et la Grèce) et l’association Hakim (Turquie). Buffet végane à la sortie évidemment.

Jeudi 16, 20h : Au cinéma Le Gyptis (qui avait déjà présenté Gorge Coeur Ventre, de Maud Alpi, l’année dernière!) – première projection française de The Last Pig, beau documentaire (découvert au Luxembourg par l’auteur de ces lignes) sous-titré en français par l’ALARM ; sur un éleveur de cochons qui se rend compte qu’il a mieux à faire que de buter des animaux pour vivre. L’intérêt étant que la réalisatrice, Allison Argo, était présente tout au long de sa réflexion, sans forcément savoir quelle en serait l’issue. Débat, buffet végane à prix libre, stand de livres et séance de dédicace par l’artiste Layla Benabid de sa BD intitulée “Nous sommes”.

Vendredi 17, 19h : Soirée festive à L’Intermédiaire (63, place Jean Jaurès). C’est-à-dire : concours de houmous (what else?) et remise du pois chiche d’or ; les recettes de la soirée (y compris celle du premier traiteur végane marseillais, La Licorne végane) seront reversées au plus grand sanctuaire du monde pour animaux rescapés, Santuario Gaia, situé près de Barcelone – qui a cruellement besoin de soutiens en ce moment. Les fondateurs seront présents, évidemment. Fin de soirée sur le dancefloor.

Samedi 18, 13h30 : Au Dar Lamifa (127, rue d’Aubagne), conférences entrecoupées de goûter végane (ou goûter végane entrecoupé de conférences, c’est selon) – au programme, Constantin Imbs et l’amie Géraldine Franck, qui parlera intersectionnalité (entrée : prix libre).

Et à 20h30, concerts : d’abord Les Ménestrels de Samareh (plutôt tribal), puis Sharpen your fringe (plutôt anarchopunk), enfin un DJ Set (plutôt “Made in Alarm”!).

Dimanche 19, de 14h à 21h : Retour au Dar Lamifa (127, rue d’Aubagne, ça a pas bougé) pour un grand salon d’artistes antispécistes, entrée à prix libre, buffet végane disponible. Au programme, des rencontres avec des dizaines d’illustreurs.rices et auteurs.rices, un photographe, une créatrice de mode, un peintre uruguayen, animations, jeux, un vrai dimanche dans un vrai festival, quoi ; avec à 19h, pour clore le tout, un dernier concert, où la violoniste Stéphanie Valentin sera accompagnée… par des dessinateurs, qui dessineront pendant qu’elle joue.

Tous ces événements ont leurs pages Facebook, n’hésitez pas à les soutenir et à leur faire toute la pub que vous pouvez, à commencer par le lien vers l’événement principal, juste ici.

Beau travail ALARM ; enjoy !

A propos de Camille Brunel

Camille Brunel

Je suis critique de cinéma et journaliste pour le magazine Usbek&Rica. Mon premier roman, Vie imaginaire de Lautréamont, est paru aux éditions Gallimard en 2011, et j’en prépare actuellement un nouveau autour du militantisme antispéciste.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer