François Hollande s’oppose au changement de statut de l’animal

Alors qu’on attendait en France que le statut de l’animal change, car rappelons-le l’animal est considéré aujourd’hui comme un simple bien meuble par le code civil, le Président français François Hollande vient de s’exprimer en déclarant qu’il n’y avait pas besoin de changer ce statut, une vraie honte pour notre pays.

François Hollande a répondu aux question de la France Agricole la veille de l’ouverture du salon de l’agriculture, qu’on devrait plutôt appeler le salon de la torture.

Dans le code rural notamment, l’animal est déjà considéré comme un être sensible. Pourquoi ajouter d’autres considérations ? Beaucoup d’efforts ont été réalisés pour le bien-être animal sans qu’il soit nécessaire de le traduire par une loi. 

Continuons à militer, il est inconcevable que les animaux soient considérés comme des biens meubles… Ce n’est pas la première preuve d’incompétence de François Hollande, et ça ne sera certainement pas la dernière non plus…

Rappelons que, questionnée par l’association L214, l’équipe de campagne de François Hollande avait auparavant déclaré :

François Hollande souhaiterait également, si les Français lui en donnent la responsabilité, réfléchir à la définition d’un nouveau statut juridique de l’animal qui reflète les vérités scientifiques ainsi que l’évolution de la perception des animaux dans la société. Il nous paraît nécessaire de réformer le Code civil afin que ce dernier ne définisse plus l’animal par son utilisation, en tant qu’objet patrimonial, mais bien comme un être sensible.

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !