Fromages végétaux “Nature&Moi” : made in France !

L’été est bien installé et peut-être arpentez-vous les petites ruelles ou les chemins de montagne avec un sandwich à la main. De nouveaux fromages végétaux vont vous permettre de réaliser de délicieux pique-niques, et d’autres plats à votre convenance bien sûr.

Il s’agit de Nature& Moi, première marque française à proposer toute une gamme de fromages végétaux, qui sont en plus sans huile de palme et gluten-free. Ces produits s’achètent en ligne chez Boutique Vegan pour l’instant. Ils seront disponibles plus facilement à la rentrée, nous vous tiendrons au courant.

Voici ceux que nous avons testés pour vous :

L’original

Un fromage type emmental, mais 100% vegan. Un goût frais et agréable. Disponible en bloc (petit ou gros) ou en tranchettes, comme tous les autres d’ailleurs.

Original

Le cheddar

Assez proche du fromage anglais à qui il emprunte son nom.

Cheddar

Le mozarella

Parfait en salade ou sur une pizza.

Mozzarella

Le tomate & basilic

Le goût de tomate et celui de basilic sont prononcés et agréables.

Tomate basilic

Le râpé bio “classic”

Il fond plutôt bien sur un plat de pâtes passé au micro-ondes, mais il se prête aussi particulièrement aux pizzas.

Parmi ceux que nous n’avons pas encore testés mais qui nous tentent fortement, il y a le simili-chèvre, le fumé et le fromage végétal aux olives…

Notre recette de l’été

Voici comment nous avons consommé une bonne partie de ces fromages : entre deux tranches de pain aux céréales, nous avons intercalé une tranche d’aubergine grillé et une tranche de fromage Nature&Moi (en général, l’original).

Essayez ! Le résultat ne vous décevra pas.

Le site propose pour sa part d’autres recettes alléchantes.

Pizza

>> Jeter un œil à la gamme sur le site de Nature&Moi

>> Craquer et commander un ou plusieurs fromages chez Boutique Vegan

logo-nature-et-moi

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Ce ne serait pas cette fameuse boutique où l’expérience d’une commande test s’est avérée pitoyable ? https://www.vegactu.com/actualite
    Curieux de savoir si ça a changé 3 ans plus tard. Pour le meilleur, j’imagine 😉

    • Tout à fait ! J’espère que ça a changé. On a eu différents retours, parfois pour le mieux, parfois pas tiptop… Personnellement nous n’avons plus jamais commandé, dégoûté par un service client méprisant au possible.
      Espérons que c’était une erreur de débutant.

  • Hollymoons

    Good news un nouveau fromage vegan ! Mais posons nous la question qui le fabrique??? en France ok, mais ne serait ce pas une branche d’une grosse société fabriquante de fromage d’animaux qui surfe sue la vague vegan????

    • En passant

      Il y a exactement le même problème avec le bio :
      https://kokopelli-semences.fr/quoi_de_neuf/bio_pirate
      https://blog.kokopelli-semences.fr/2014/12/la-bio-piratee-second-episode-limadanival-chez-hain-celestial/

      La question est de savoir s’il existe un produit équivalent qui ne pose pas problème éthiquement. Si ce n’est pas le cas, j’ai tendance à penser que si on attend le produit parfait, la filière végane ne risquera pas de se développer, et qu’il ne faut pas faire la fine bouche (certaines personnes ne se décident à sauter le pas que parce qu’elles voient que les produits existent déjà). Après tout, comme il a été rappelé récemment dans ces pages, pour récolter les céréales et les légumineuses que nous consommons, il y a un véritable massacre de rongeurs et autres petits animaux dans les champs, en particulier au moment de la moisson, mais vu qu’on n’a pas mieux pour l’instant, on fait avec…

      Après, la question se doit d’être posée, vous avez raison de le faire, mais d’un point de vue stratégique, il faut simplement veiller je pense à ne pas dégoûter ceux qui hésitent à sauter le pas en leur en demandant trop d’un coup, même si à titre personnel on préfère se passer de produits qui nous permettrait de retrouver le bonheur d’un bon fromage mais sans la souffrance animale (ou plutôt moins, parce que les conditions de travail dans ces multinationales ne doivent pas être formidables), pour ne pas engrosser une multinationale qui ne nous veut pas du bien quoiqu’il en soit (si ça arrive, c’est un hasard purement ponctuel).

      • Kevin Morata

        Tiens au fait, moi ce soir en prestation son à Riom-es-Montagne dans le Cantal… hm… le catering (la bouffe pour les musiciens/techniciens) ? truffade/saucisse…
        J’suis allé au kébab et je me suis pris 2 barquettes de frites. C’était ça où crever la dalle toute la soirée. Avec mon argent, le patron continuera d’acheter du cadavre, d’engraisser la filière viande etc etc…
        Oula attention, la police végane risque de se pointer chez moi demain. Ils vont me pendre haut et court, sachant qu’en plus, j’ai pas regardé la composition du ketchup. A priori c’est un produit végétal, mais sait-on jamais…………. #lesvéganescespersonnes(presque)parfaites ………

        • En passant

          Merci pour ce témoignage, représentatif par la triste banalité de la
          situation qu’elle décrit, et qui remet les choses en perspective (du moins de manière plus incisive que moi), ce qui est un peu votre spécialité j’ai l’impression 🙂

          • Kevin Morata

            J’ai pas trop compris ce que vous vouliez dire…
            En fait, je souhaitais juste illustrer le fait qu’il n’y a pas de soucis à acheter du végétal même dans une institution carniste. Sinon, il faut être clair : on vit plus. On arrête de vivre et au moins on sera sûr de pas contribuer au spécisme/carnisme, frontalement ou indirectement

            Pour moi cette question de “qui le fabrique ?” est inutile, ou au moins, secondaire. Le jour où ces institutions (grandes surfaces, industriels de l’agro-alimentaire en tout genre…) feront 90% de leur CA avec des produits véganes, ils arrêteront peut-être d’injecter de l’argent dans les produits animaux. En attendant…

          • En passant

            Je suis confus, parce que ce que vous dites avoir voulu illustrer par votre propos, c’est exactement ce que j’y avais vu, donc je ne comprends pas ce que vous n’avez pas compris dans mes propos à moi 😀 (Vaut mieux en rire, non ?)

            D’accord donc pour dire que la question de qui le fabrique est secondaire, mais je n’irais pas jusqu’à dire inutile par contre.

          • Kevin Morata

            On est d’accord 🙂

  • En passant

    Écureuil volant, tu ne serais pas vidéaste par hasard ? ;)

    Ok, je sors –>[]

    P.S. : pour ceux qui n’auraient pas suivi cette actualité https://scinfolex.com/2016/08/11/apres-le-singe-photographe-lecureuil-videaste/

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer