Grave erreur, monsieur Hulot, de massacrer les loups…

Mais qu’ont-ils donc tous, au ministère de l’Environnement, à vouloir dézinguer du loup alpin ?
Après Ségolène Royal, qui a monté contre eux une sanglante chasse aux sorcières1234 — message reçu cinq sur cinq par des préfets, des maires, des ministres et députés au mépris même de la loi56 — c’est au tour de Nicolas Hulot de les persécuter.

Édit (15/06/17) : Une petite précision suite à un commentaire de lecteur : pour être précis, c’est un arrêté de 2015 qui est responsable des tueries de loups en France. Nicolas Hulot le laisse pour l’heure en l’état, ce qui conduira à un massacre de loups cette année encore, sauf coup d’arrêt de sa part. Coup d’arrêt peu probable : interrogé sur la question du loup quelques temps après sa nomination, Nicolas Hulot n’a pas pris position7.

Lors de sa nomination au sein d’un gouvernement capitaliste décomplexé, nous nous demandions s’il allait servir de contre-pouvoir au service de la nature, ou au contraire d’agent du greenwashing.

La réponse n’a pas tardé : fraîchement élu, notre nouveau ministre ne trouve rien de plus urgent à faire que de prévoir l’abattage d’au moins 36 loups, peut-être même 40…

Le projet d’arrêté ministériel est en consultation publique jusqu’au 3 juillet. Il y a urgence ! Dites votre opposition en déposant un message sur la page du ministère !

Une mesure idiote et scandaleuse

Selon CAP Loup, Collectif des Associations pour la Protection du Loup en France, ce projet d’arrêté “sacrifie, comme les années précédentes, des dizaines de loups pour contenter les lobbies agricoles et cynégétiques, sans résoudre aucune des difficultés des éleveurs et sans favoriser la cohabitation entre les loups et les activités humaines.

Et en effet, depuis que le loup est revenu en France, les années ont montré que beaucoup d’éleveurs ne font pas correctement leur travail. Des brebis non surveillées offertes en pâture aux loups, voilà un spectacle courant dans les alpages : c’est là le meilleur moyen de favoriser la prédation… puis d’incriminer le loup !

Crédits : ASPAS

Rappelons que clôtures et chiens de troupeaux ont fait leurs preuves pour protéger les ovins, et que l’Etat prend en charge lesdites clôtures, y compris parfois lorsqu’il faut acheminer du matériel par hélicoptère ! Surtout, l’Etat rembourse tous les animaux abattus, même lorsque l’éleveur n’a rien mis en oeuvre pour protéger ses bêtes89, et même lorsque, neuf fois sur dix, il est impossible de déterminer si le prédateur responsable est un loup ou un chien errant : l’Etat rembourse dans tous les cas…

Si le loup est presque toujours montré du doigt, les chiens errants sont, cent fois plus souvent responsables des dommages causés aux troupeaux (selon France Nature Environnement10 ).

Rappelons également que le loup est une espèce protégée, au niveau européen par la Convention de Berne (1979) transcrite dans le droit français en 1989, et par les annexes II et IV de la directive Habitats Faune Flore de l’Union européenne (92/43/CEE), au titre d’espèce prioritaire ; en France par l’arrêté ministériel du 22 juillet 1993 mis à jour le 23 avril 2007.

Qu’est-il arrivé au Nicolas Hulot qu’on connaissait, qui prônait et défendait la biodiversité ? Monsieur Hulot, qu’est-il arrivé à vos valeurs ?
Ressaisissez-vous, ne vous laissez pas corrompre par notre classe politique obsédée par les profits et insoucieuse du vivant !

La résistance s’organise

Heureusement, des personnalités hurlent avec les loups !

Yann Arthus-Bertrand, Hélène de Fougerolles (actrice que l’on a vue à la soirée de lancement du Parti animaliste11 ), Guillaume Meurice, Aymeric Caron, Jeanne Mas (végétarienne, dont nous vous avions parlé ici12 ), Res Turner (rappeur vegan et engagé), Fabrice Nicolino (journaliste à Charlie Hebdo) et bien d’autres encore brandissent la pancarte “STOP AUX TIRS DES LOUPS” et ont signé le manifeste :

Vous aussi, agissez pour sauver les loups

Vous pouvez, vous aussi, rejoindre ce mouvement pour maximiser son impact médiatique, en publiant votre photo avec le !

Pour cela, faites un selfie avec la pancarte « Stop aux tirs des loups » et postez-la sur Facebook et Twitter avec le #SOSloups en mode public.

Vous pouvez l’envoyer (en message privé) sur la page Facebook de CAP Loup qui la publiera.

https://twitter.com/CAPLoup/status/874665976192790528?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.vegactu.com%2F%3Fp%3D25218

Vous pouvez aussi :

>> … dire NON à l’abattage des loups en signant la pétition,

>> écrire votre indignation sur la page du ministère.

Merci pour les loups !

Précisions :

  1. Vegactu – Loup : l’expérimentation de Ségolène Royal tourne à la boucherie []
  2. Vegactu – Après les bouquetins, le juge laisse prélever 6 loups en Savoie ! []
  3. Vegactu – 36 loups morts, ça suffit ! []
  4. Vegactu – Écologie punitive : Royal : tuez un max de loups avant la trêve !  []
  5. Vegactu – Chasse aux loups : le préfet du Var encore hors la Loi ! []
  6. Vegactu – Appel à braconner les loups : pour l’ASPAS ça ne passe pas []
  7. Le Dauphiné – Nicolas Hulot vante le bio mais ne se mouille pas sur le loup []
  8. Circulaire d’indemnisation []
  9. Quand le berger n’est pas là, les brebis trinquent : épisode 1, épisode 2, épisode 3 []
  10. Reportage.loup.org – Indemnités aux éleveurs victimes du loup []
  11. Vegactu – Lancement du Parti animaliste []
  12. Vegactu – Jeanne Mas []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer