Guide de la chasse 2015-16 : une bonne blague

Mathilde est végane, et naturopathe pour animaux.

Ayant maille à partir avec les chasseurs autour de chez elle depuis toujours, elle passe du temps à s’informer sur leurs pratiques et surtout sur la réglementation, qui, si faible soit-elle, reste pour l’instant sa meilleure arme pour les tenir à distance de ses chevaux…

La lecture du guide pratique de la chasse cuvée 2015/2016 de son département a révélé quelques perles concernant la régulation (prétendue) du gibier.

Guide de la chasse

Mathilde a bien voulu partager avec nous son résumé et son analyse de ce guide, qui ont servi de base à cet article. Merci à elle.

Éléments du guide pratique de la Fédération Départementale des Chasseurs du 64

En introduction, un mot du président Philippe Etcheveste :

La chasse, (…), gestion des espaces et des espèces, souvent avec raison mais aussi avec passion et conflits.

Des conflits présentés comme inévitables (on croit rêver) mais avec qui ? Les randonneurs ? Les propriétaires des jardins envahis par les chasseurs ? Les écolos ? Les amis des animaux ?
Conflits, en tous les cas, où l’une des forces en présence est armée de fusils.

Une remarque sur la réglementation : les appareils photo et vidéo sur les armes à feu sont nouvellement interdits ; les images des activités de chasse auraient-elles mauvaise presse ?

En 20 saisons de chasse en France 600 à 634 morts (selon les sources), soit 30 à 32 morts par an en moyenne1.

Un chasseur, par Insolente Veggie
Un chasseur, par Insolente Veggie

Concernant la farce de la régulation

Dans le paragraphe « Procédés prohibés » :

La chasse à tir de la perdrix ou du faisan au poste, soit à l’agrainée, soit à proximité d’abreuvoirs. [Ndlr : L’agrainage est une pratique de chasse consistant à nourrir délibérément les animaux sauvages.]

La chasse à tir du gibier d’eau à l’agrainée.

La chasse à tir des ongulés (cerfs, chevreuils, sangliers, isards…) à proximité immédiate de dépôts de sel ou de dispositifs d’affouragement (agrainage par exemple).

La Fédération Nationale des Chasseurs a beau prétendre ainsi qu’elle défend de tuer un animal attiré par de la nourriture placée à son intention (qui va d’ailleurs vérifier que cette règle est respectée ?), elle reconnaît dans le même temps que les animaux sauvages sont nourris en amont par les chasseurs. Bien nourris pour pouvoir être bien “régulés” donc.

Cela fait maintenant longtemps que le seul argument des chasseurs est celui de la régulation : les chevreuils et sangliers notamment dévasteraient les cultures et seraient en surpopulation. Heureusement, les chasseurs seraient là pour rendre service et abaisser leur démographie.
Il est pour le moins curieux de nourrir abondamment par ailleurs des espèces à limiter… A moins que l’intérêt des chasseurs soit plutôt d’avoir à disposition quantités d’animaux à s’amuser à abattre.

chasse danger pour tous route

Encadré dans le paragraphe « Nuisibles »

Impératif : Ne pas oublier de faire remplir des déclarations de dégâts aux propriétaires et exploitants, indispensable pour que ces espèces soient classées nuisibles et pour que vous puissiez continuer à les réguler. Modèle à télécharger dans la rubrique « nuisibles ».

Tout est dit.

Une publicité figurant en fin de document affiche le slogan suivant

N’achetez pas le gibier sans l’avoir vu. Visitez nos élevages en milieu naturel.

Elevage

Un plomb de plus dans l’aile de la prétendue régulation. Dans ces deux phrases, les chasseurs avouent noir sur blanc acheter du gibier en élevage pour le relâcher avant de l’abattre.
Du gibier élevé par l’homme qui plus est, et qui ne sera donc pas très compliqué à traquer et à tuer.

Lien source

Guide pratique de la Fédération Départementale des Chasseurs du 64.

Il faudrait comparer avec les guides de chasse des autres départements, mais on peut aisément supposer que le fond est le même…

Voir aussi

Le site internet absolument hallucinant de la Fédération Départementale des Chasseurs du 64, intitulé “Vous Faites Quoi Ce Week-end ? », qui vante les “rencontres”, la “nature” et la “convivialité” de la chasse. Qui rebaptise la chasse au lapin en “virée à la campagne », la chasse à l’isard en “randonnée à la montagne » et la chasse au chevreuil en “promenade en forêt »

Accident de chasse

  1. http://www.buvettedesalpages.be/accidents-de-chasse-france.html []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !