H&M renonce à la fourrure angora suite à l’enquête de PETA

Suite à une enquête de PETA en Chine où est produit 90% de la fourrure d’Angora, H&M annonce officiellement qu’elle cesse d’utiliser définitivement et à partir d’aujourd’hui toute fourrure d’angora.1

Voici le communiqué traduit de H&M :

Nous sommes en étroit dialogue avec PETA depuis plusieurs années, et, en tant que société responsable, nous avons décidé de cesser définitivement la production de produits d’angora.

Nous avons déployé des efforts considérables pour veiller à ce que nos exigences soient respectées pour les produits à base d’angora. Le 27 Novembre, nous avons arrêté la production de produits d’angora. Depuis, nous avons fait des inspections supplémentaires dans les exploitations de nos fournisseurs qui s’approvisionnent en angora. Nous ne pouvons pas actuellement garantir la conformité de ces produits avec notre politique d’exigences spécifiques pour l’élevage angora. Nous avons donc décidé de cesser la production de produits d’angora.

Vous pouvez voir une vidéo réalisée par PETA ci dessous, et le communiqué de PETA :

Les images filmées clandestinement par PETA Asie ont dévoilé une cruauté quotidienne infligée aux lapins angora, dont la longue et douce fourrure est utilisée dans la confection de pulls et d’accessoires. L’enquêteur a filmé des employés arrachant de manière extrêmement violente la fourrure à la peau fragile de ces animaux qui hurlaient de douleur à plein poumons. Après ce supplice aussi terrifiant que barbare, que les lapins endurent tous les trois mois, un grand nombre d’entre eux apparaissent gravement choqués. Au bout de deux à cinq ans, ceux qui ont survécu sont suspendus la tête en bas, avant de se faire trancher la gorge et que leurs carcasses soient vendues.

Les lapins qui se font couper ou tondre la fourrure souffrent eux-aussi : durant le processus de découpage, leurs pattes avant et arrière sont fermement ligotées (une expérience terrifiante pour tout animal de proie) et les outils de découpe bien aiguisés les blessent tandis qu’ils luttent désespérément pour s’échapper.

En Chine, premier producteur d’angora, il n’existe pas de peine pour punir les abus infligés aux animaux dans les élevages, et il n’existe pas non plus de normes pour réglementer le traitement des animaux. Lorsque vous achetez un pull, un chapeau, ou un autre produit contenant de l’angora, cette fourrure angora provient certainement de Chine, même si le produit fini a été assemblé ailleurs. Les lapins sont des animaux intelligents, complexes et doux qui ont des personnalités individuelles, tout comme les chiens et les chats. Dans leur habitat naturel, les lapins vivent dans des terriers rigoureusement propres et passent leur temps à chercher de la nourriture fraîche et bien feuillue, et à interagir avec les membres de leur foyer.

Voir la vidéo de PETA :

  1. http://about.hm.com/en/news/newsroom/news.html/en/hm-stops-production-of-angora-products.html []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !