Ikea proposera des boulettes végétaliennes

Un an après avoir suspendu temporairement la vente de ses boulettes de viande pour cause de malaises, IKEA lancera en août ou septembre en France des köttbullar végétales, des boulettes végétaliennes. La marque nous a confirmé l’information et a évoqué les noms de « Boulettes végétariennes » ou « Boulettes de légumes », tout en précisant que la dénomination finale n’était toujours pas fixée.

La marque suèdoise communiquera sur les avantages pour la santé et sur l’importance de manger végétalien pour le climat.

Des boulettes plus écolos

IKEA lancera donc une version plus écolo de son Köttbulllar. Comme le rapporte le Telegraph IKEA vend chaque année 150 millions de boulettes de viande dans ses restaurants et veut maintenant proposer une version plus écologique et plus saine sur son menu. La production de viande et de produits carnés est forcément mauvaise pour les animaux, mais elle est aussi mauvaise pour le climat et l’environnement. Le rapport de 2006 de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)1 a déclaré que l’élevage est la principale cause des problèmes environnementaux de notre époque, y compris du changement climatique.

L’élevage, première cause du réchauffement climatique

Toujours selon la FAO2, l’élevage est responsable de 18% des gaz à effets de serre, devant le transport, ce qui en fait le premier contributeur au réchauffement climatique.

Dans son rapport de développement durable de 20133, IKEA a analysé que sa nourriture vendue produisait 600 000 de tonnes de dioxyde de carbone, soit la pollution moyenne de 126300 voitures en un an. Par cette évolution vers des boulettes végétaliennes, IKEA nous montre que le problème de l’effet de serre est lié à la production et consommation de viande. Et réduire cette consommation c’est faire un effort pour l’environnement.


  1. Rapport de 2006 de la FAO []
  2. Rapport de 2006 de la FAO []
  3. Rapport de développement durable de 2013 d’IKEA []

A propos de Nicolaï Van Lennepkade

Nicolaï Van Lennepkade
Vegan, marathonien en 2009 (ça commence à dater...), je pourrais passer ma vie à écouter de la musique. Professionnellement, je suis actuellement doctorant à Toulouse spécialisé dans le traitement des images satellites pour la reconnaissance des essences forestières.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !