Sādhu (saint homme hindou) avec un veau.

Inde : le gouvernement légifère pour interdire le commerce de la viande

Les autorités indiennes ont adopté ces derniers mois plusieurs mesures visant à restreindre le commerce de la viande.

Fermeture de boucheries

En mars 2017, l’Uttar Pradesh (état indien le plus peuplé) a élu à sa tête le parti nationaliste hindou (ou P.J.P.). Un député de ce parti, également prêtre végétarien, a alors fait fermer toutes les boucheries ne respectant pas le commerce de l’hygiène. “Ils veulent mettre tout le monde aux épinards et aux lentilles“, a commenté pour France Info un boucher qui a vu son chiffre d’affaire s’effondrer1.
Une bonne idée lorsqu’on sait que les lentilles contiennent davantage de fer que la viande rouge d’après la base de donnée du Département de l’Agriculture des Etats-Unis2 ; que les légumes de couleur vert foncé (dont l’épinard) permettent un bon apport en fer3 ; que le fer végétal serait préférable au fer animal car ce dernier augmente le stress oxydatif des cellules4 ; et enfin que le mythe des protéines végétales complémentaires a fait long feu5.

Interdiction de vente à des fins d’abattage

Fin mai, le gouvernement national (contrôlé par le P.J.P. également) a promulgué un décret qui interdit la vente de bétail à des fins d’abattage, sur les marchés tout au moins.

Fait inédit, ces mesure concernent tout autant la viande de buffle que celle des vaches. Ces dernières sont traditionnellement sacrées en Inde et en général un peu mieux protégées, bien que cela soit loin d’être aussi idyllique qu’on se l’imagine6 ; il n’en va pas de même des buffles qui sont élevés pour être abattus et dépecés. Cette nouvelle mesure égalise quelque peu les choses.

Au bord du fleuve, ville de Pushkar.

Le gouvernement a récusé les accusations de croisade menée contre le secteur de la boucherie, avant d’ajouter cependant que ce dernier ne devait en aucun cas constituer une priorité.

Les indiens qui souhaitent continuer à élever des bovins pour les mener à l’abattoir se sont récemment rebiffés et ont obtenus la suspension provisoire du décret interdisant le commerce sur les marchés. A suivre donc.

En parallèle, les attaques des camions qui transportent le bétail se sont multipliées et seraient le fait de militants hindous1.

Nous invitons les lecteurs qui seraient tentés de défendre les emplois indiens dans le secteur de l’élevage à visionner une ou deux vidéos d’abattage avant de s’exprimer dans les commentaires. Merci.

Bas-relief à Mamallapuram.

Compassion et bienveillance

Certes, le gouvernement en place prend d’autres mesures plus douteuses, comme de déconseiller aux femmes enceintes les relations sexuelles dans une récente brochure de santé publique… Les mesures visant à interdire la viande, cependant, s’inscrivent, elles, dans la droite ligne des principes de l’hindouisme, ensemble de concepts philosophiques et de devoirs universels, tels que s’abstenir de blesser les êtres vivants (ahimsa), la compassion7 (karuna) et la bienveillance8 (kshama)

Faut-il interdire d’interdire ?

Certains lecteurs seront peut-être gênés, philosophiquement, par le principe d’interdiction. Nous vous renvoyons au blog d’Eleusis et Mégara9, qui réfute de façon limpide l’argument du “chacun fait ce qu’il lui plaît” (point 8 de sa démonstration). Le site rappelle que l’absence pure et simple de toute interdiction ne constitue la définition de la liberté que pour un jeune enfant ignorant de la marche du monde ; que le « chacun fait comme il veut » ne fonctionne pas quand on parle par exemple de meurtres, de viols, de maltraitance infantile, d’incitation à la haine ; et que notre société serait bien difficile à vivre si par le passé les esclavagistes ou les opposants aux droits des femmes avaient eu gain de cause au nom de ce principe de relativisme moral…

A méditer.

Petit veau et sa maman, Inde.

Terminons sur le point de vue d’Insolente Veggie sur ce type d’interdiction (cet épisode est disponible dans le tome 2 de ses aventures) :

Précisions :

  1. France Info – En direct du monde. En Inde, le gouvernement légifère pour interdire le commerce de la viande [] []
  2. Vegactu – Ces aliments qui contiennent plus de fer que la viande rouge []
  3. Vegactu – Tout, tout, vous saurez tout sur le fer []
  4. Vegactu – Le fer végétal serait préférable au fer animal []
  5. Cherry Pepper – Le mythe des protéines complémentaires, traduction d’un article du Dr Jeff Novick, qui fut Directeur du Service Nutrition au Centre Pritikin de Floride et Vice-Président du Conseil d’Administration de la National Health Association []
  6. Végane, aujourd’hui – L’Inde, paradis des vaches ? []
  7. University of Chicago Press – The Principles of Hindu Ethics []
  8. 108 upanishad, traduction et présentation de Martine Buttex, éditions Dervy, p.972. []
  9. Eleusis et Mégara – 10 mauvais arguments contre le végétarisme []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer