Jean-Christophe, végétalien bientôt marathonien

Jean-Christophe Leclercq, végétalien, s’entraîne dur pour son premier marathon… A 41 ans, il sera le 17 mai prochain sur la ligne de départ de la Route du Louvre.

Il nous raconte son parcours.

Quel âge as-tu ? Depuis quand es-tu végétalien ?
J’ai 41 ans ; je suis végétarien depuis 2 ans et végétalien depuis un an.

Peux-tu nous en dire plus sur la préparation sportive de ton premier marathon ?
Je fais 2 à 3 sorties par semaine avec une sortie longue de 2h15 à 2h30 pendant 8 semaines, un peu de vélo et de la natation pour éviter la lassitude. La nutrition, le sommeil et la récupération font partie de la préparation.

1

 

Quel est ton plat ou aliment préféré ?
Les pâtes !! Evidemment complètes, avec des pois chiches et un burger au soja, quel régal. Et des bananes, 4 par jour !

Quel(s) plat(s) ou aliment(s) végé as-tu découvert(s) ?
Le quinoa, le tofu fumé (si si ça a du goût ), le seitan, la liste est longue, je me suis jamais autant amusé à cuisiner depuis que je suis végétalien.

Comment te vois-tu évoluer dans la suite de ta vie ? (régime alimentaire, militantisme, sport…)
Avant d’être végétalien j’avais 15 kilos en trop et des ennuis de santé, là je prépare un marathon, je me demande pourquoi je n’ai pas été végétalien plus tôt ! Sinon je suis membre de L214 et la Vegan Society, j’ai participé à quelques actions à Lille mais malheureusement avec les compétitions je ne suis pas trop disponible, alors maintenant j’arbore à chacune de mes courses le tee shirt de l’association ou le maillot des Vegan Runners, une manière pour moi de concilier militantisme et sport. J’aimerais par la suite participer et animer des Vegan runs dans l’agglomération Lilloise. Après quelques marathons j’aimerais faire des courses en équipe avec une personne en fauteuil.

Pour mieux te connaître, peux-tu nous raconter en quelques mots ce que tu aimes dans la vie, en plus de la course à pied bien sûr ?
J’aime le football. Je fais du football en salle en club, le sport individuel c’est bien mais les amis aussi . J’aime la nature, c’est d’ailleurs là où je m’entraîne, c’est là où je fais le vide, réfléchis, loin du bruit des moteurs de voiture. Evidemment j’aime les animaux et depuis toujours les chats accompagnent ma vie, qu’ils viennent de la rue ou de la Ligue Protectrice des Animaux.

3

Depuis peu je suis titulaire d’une licence en marketing et communication des associations et j’aimerais beaucoup m’investir professionnellement dans un nouveau projet.

Si vous souhaitez lire l’interview accordée par Jean-Christophe à la Voix du Nord, prenez garde : le journal, en plus d’écorcher son nom, lui a prêté des propos qu’il n’a pas tenus, concernant les véganes “extrémistes » qui feraient de l’ “évangélisation »… Ah, les joies de la presse locale, et des biais de confirmation carnistes !

Heureusement, restent les véritables réponses de Jean-Christophe, qui pulvérisent les clichés : non, être végane ne coûte pas cher, non ce n’est pas manger sans saveurs et oui, la vie sociale est toujours là !

Crédits : La Voix Du Nord
Crédits : La Voix Du Nord

Merci Jean-Christophe pour le temps que tu nous as accordé. Bonne chance pour le marathon du mois de mai, nous attendons avec impatience de tes nouvelles une fois que tu seras finisher !

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !