Jean-Luc Mélenchon, le candidat des défenseurs des animaux ?

Jean-Luc Mélenchon a multiplié tout au long de sa campagne les déclarations fortes allant dans le sens de la protection animale, jusqu’à sa prise de position ambiguë sur la corrida il y a quelques jours. A deux semaines du premier tour, le point sur cet orateur hors pair à l’aide notamment du site Politique & Animaux d’L214.

M. Mélenchon contre les tests sur animaux et pour un menu végétarien dans les cantines

Globalement, ce site très documenté indique que Jean-Luc Mélenchon “agit pour les animaux“. Parmi ses déclarations les plus notables, citons :

  • Le 17 mars dernier, sur Europe 1, il a déclaré vouloir des menus végétariens dans les écoles, et ajouté que la viande “provoque des dégâts considérables sur la planète”. En mai 2015 déjà, dans une interview à Ouest France, le candidat avait déclaré : “Les protéines carnées, ça a une limite. (…) Les protéines végétales seraient les bienvenues. (…) Il faut changer nos mœurs.1
    .
  • Le 18 mars, lors d’un discours à Paris, il a souhaiter inscrire dans la Constitution la prise en compte des animaux (“sans doute faudra-t-il (…) proclamer comme une règle pour toujours, comme une preuve de notre amélioration collective, la règle que les animaux ne sont pas des choses.”
  • Le 23 mars, il a répondu au collectif AnimalPolitique qu’il souhaitait fortement soutenir la recherche visant à la substitution des matériaux issus des animaux, et qu’il en allait de même “pour l’ensemble de la Recherche et Développement à but écologique”.
  • Le même jour, répondant à ce même collectif, il s’est dit prêt, s’il était élu, à désobéir à l’Union Européenne pour “orienter la recherche vers les systèmes qui permettraient de ne plus expérimenter sur les animaux, vers des méthodes substitutives et éthiques. Il a vivement critiqué la directive REACH (lire ici notre article explicatif) en la déclarant “très insatisfaisante”.
  • Le 24 mars, répondant à la Ligue de Protection des Oiseaux, Jean-Luc Mélenchon a dit vouloir renforcer l’action de la douane contre les trafics d’animaux (application de la CITES) et “obliger les principaux points d’entrée concernés (…) de se doter de structures d’accueil” pour héberger les animaux saisis.
  • La LPO lui a également demandé s’il souhaitait étendre à l’animal sauvage — même non captif — la notion de sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux ? Le candidat de la France Insoumise a répondu oui, que cela relevait du sens commun.
  • Enfin, toujours face à la LPO, il a indiqué vouloir “mettre fin à la pratique de la chasse des mammifères dont les jeunes sont en période de dépendance, “instaurer une journée sans chasse [par semaine] pour permettre à chacun de profiter de la nature en toute sécurité et supprimer la chasse de nuit.”

Lutte contre la contrebande d’animaux, les tests de laboratoire sur animaux ; restrictions à la chasse ; encouragement d’une Recherche éthique ; prise en compte des intérêts des animaux sauvages comme de ceux des animaux domestiques ; reconnaissance publique de la nocivité environnementale de la production de viande ; menus végétariens dans la restauration collective : cela fait de nombreux engagements solides en faveur de la protection animale.

https://www.facebook.com/CyberactionsAnimauxEcologie/videos/1459569604056082/

Il existe même une vidéo compilant les déclarations du candidat sur la défense des animaux (vidéo relayée par Jean-Luc Mélenchon lui-même le 3 avril dernier).

Un bémol : rencontres “chasseurs-écolos”

De façon surprenante, le candidat de la France Insoumise a déclaré à la LPO le 24 mars vouloir “demander aux Préfets de Régions d’organiser des tables rondes entre les chasseurs et les écologistes pour en parler car c’est juste un malentendu et il suffit de se parler.”

Chasseurs-écolos, un malentendu qui pourrait se régler facilement ? Nous nous permettons d’en douter. Si l’on s’en tient à une approche strictement environnementale de la chasse, sans mentionner le stress et les souffrances variées infligées aux animaux traqués, il faut savoir que les chasseurs français, en un simple week-end de chasse, tuent par exemple 300 000 oiseaux, soit autant que le nombre de victimes de la marée noire de l’Erika2.
Les cartouches au plomb abandonnées par millier dans la nature sont source de pollution ; et on estime que le saturnisme aurait contaminé plus de 60 % des individus de certaines espèces de canards.
Enfin, la plupart des espèces chassables étant en diminution, les chasseurs lâchent chaque année dans la nature environ vingt millions d’animaux élevés (sangliers ou sanglochons, perdrix, faisans, lièvres, canards…), ce qui perturbe les écosystèmes et affaiblit les dernières populations naturelles par l’apport de maladies issues des élevages.

Ces rappels étant faits, on peut cependant noter que Jean-Luc Mélenchon ne porte visiblement pas les chasseurs dans son cœur et ne veut rien avoir à faire avec eux, puisqu’il décline systématiquement depuis des mois les demandes d’interviews du webzine Chassons.com, lequel s’en est offusqué publiquement et le soupçonne d’être “anti-chasse” (parmi les preuves mises en ligne, un article de Vegactu…)

Alors, simple maladresse de langage ou volonté de ne froisser personne ? Jean-Luc Mélenchon, avec son franc-parler et ses convictions se soucie généralement assez peu de ce dernier point. Rappelons aussi, comme précisé plus haut, qu’au cours des mêmes questions-réponses à la LPO le candidat a déclaré son intention de “mettre fin à la pratique de la chasse des mammifères dont les jeunes sont en période de dépendance”, “instaurer une journée sans chasse [par semaine] pour permettre à chacun de profiter de la nature en toute sécurité et supprimer la chasse de nuit.”

Pollution aux métaux lourds. Crédits : U Levante, association agréée de protection de l’environnement en Corse

L’absence d’engagements contre la corrida

Voici la réponse exacte du candidat de la France Insoumise quant à la proposition 19 du manifeste AnimalPolitique :

Il existe aujourd’hui un cadre légal restrictif concernant les corridas, qui ne les autorise que dans les villes et les régions où elle est une tradition culturelle ininterrompue. Au regard de la restriction géographique quant à la légalité d’organisation de corridas, qu’a confirmé le conseil constitutionnel, il ne serait pas légitime d’organiser un débat parlementaire sur ce sujet. Il nous semble par ailleurs que l’Assemblée a de nombreux autres sujets à connaître. Enfin, il est plus logique de laisser les collectivités locales concernées traiter de cette question.

On peut s’étonner de cette réponse de la part d’un homme politique qui a par ailleurs fustigé “cette sale mode (…) que prend la société de considérer qu’un animal, qu’un être sensible — parce qu’un animal est un être sensible — peut être traité comme une chose” et ajouté qu’ “il y a quelque chose qui donne à voir une violence de notre société”3 :

On peut dire « Bon c’est des vaches on s’en fout, et puis les cochons on s’en fout, et les poulets on s’en fout, on s’en fout de tout ! » Et à la fin on finit par prendre l’habitude de traiter les êtres humains comme on traite les animaux, c’est à dire comme des purs objets à produire… Vous comprenez ? La révolte d’un humaniste, elle doit être globale.

M. Mélenchon, un dernier effort pour rendre vraiment globale votre révolte et celle de vos électeurs : prendre parti pour l’abolition de la corrida. Rappelons brièvement que cette cruauté institutionnalisée vise à arracher à son milieu naturel un mammifère sensible, de la même espèce que ces vaches que vous avez plusieurs fois défendues sur des plateaux télé, et à l’exhiber au centre d’une arène pour le transpercer successivement de piques et de banderilles qui, plantées entre la quatrième et la septième vertèbre dorsale, coupent les muscles du cou, et entre les quatrième et sixième vertèbre cervicale, sectionnent les ligaments de la nuque…4

Le site Politique & Animaux rappelle utilement que malgré cette réponse ambiguë du candidat, un texte publié sur le site JLM2017 évoquait précédemment la suppression de l’alinéa du Code Pénal autorisant la corrida. Certes, il s’agissait là d’une simple proposition interne datant du processus d’élaboration du programme de la France Insoumise, proposition qui n’a pas été validée pour figurer dans le programme mais atteste cependant du débat interne à la France Insoumise sur les corridas5.

Manifestation anti-corrida

Notre avis

Considérant que :

  1. Les prises de position de M. Mélenchon en faveur de la cause animale sont extrêmement nombreuses (encore ne vous avons-nous listé ci-dessus que ses déclarations les plus récentes),
  2. que ses promesses vont loin (instauration d’un menu végétarien dans les cantines…),
  3. que ses déclarations décevantes sont plus tièdes, voire maladroites, que négatives,
  4. qu’il est le candidat le plus avancé sur la cause animale (classement Politique & Animaux),

on peut raisonnablement penser que Jean-Luc Mélenchon ferait un bon candidat, probablement le meilleur, pour la cause animale lors de l’élection présidentielle qui s’annonce.

Précisions :

  1. Mélenchon – Interview Ouest-France []
  2. RAC France sans chasse []
  3. Vegactu — Mélenchon : “On traite les animaux d’une manière absolument ignoble” []
  4. CRAC – Le spectacle []
  5. Politique & Animaux – Mélenchon, corrida []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.
  • Tiphou

    Can’t Stenchon the Melenchon !

  • Patrick Z

    Melenchon est un imposteur qui ne s’intéresse à la cause animale que depuis que Sophie Montel a fondé “Belaud-Argos”, bref il cherche simplement à faire concurrence au FN sur ce sujet, comme sur bien d’autres.
    Il y a quelques années toutes ses déclarations étaient anti-animales, je ne crois pas à sa conversion tardive, ne tombons pas dans le piège!
    La preuve:
    http://www.francetvinfo.fr/france/melenchon-sur-le-rite-halal-ca-suffit-foutez-nous-la-paix_68813.html

    • jean Dumoulin

      J’arrive pas à comprendre la relation entre la vidéo et ce que vous dites, mais bon pour certain il utilise la méthode viagra, c’est à dire j’envoie des milliers de mails, dans le lot , il y en aura bien un qui se fera prendre !

    • M.T.

      Patrick Z ton commentaire en dit long sur ta méconnaissance de JL Mélenchon.
      Et puis c’est oublier un peu vite que au sein de la France Insoumise les discussions sont ouvertes sur le sujet des droits des animaux. Je suis végane (je l’étais même avant de connaitre ce terme) et je soutiens la candidature de JLM, et surtout quand tu vois les autres candidats ça fait peur.
      Il ne cherche pas du tout à faire concurrence avec le FN, un parti de gens malfaisants, racistes, menteurs.

    • Alain.jpg

      Déjà en 2012 avec le Front de Gauche, il y avait déjà dans son programme la réduction des “protéines carnées” (comme il dit…), des menus végétariens obligatoires dans les cantines, investir dans les alternatives à l’expérimentation animale, s’opposer à l’élevage intensif… https://www.l214.com/communiques/2012/04/13-reponses-candidats-cause-animale/

    • TOTO31

      Et moi en 2010 je mangeais du veau, cochon, poulet, et n’aurais jamais imaginé m’en passer. Ah merde les gens changent, pourquoi on l’oublie quand il s’agit de l’autre?

      • Patrick Z

        Il y a une différence entre “ne pas sauter le pas” et soutenir la barbarie. Car il est clair que nous n’avons pas toujours été végés, (on se donnait bonne conscience en se disant qu’un végé de plus ou de moins ça ne changerait rien…) mais on n’allait pas jusqu’à éructer sa haine en se moquant de la souffrance animale!
        C’est ce que fait Melenchon (voir la vidéo) et sincèrement je ne crois pas qu’un tel homme soit sincère dans ce changement à 180 degrés!
        En fait Melenchon est avant tout un islamophile, un défenseur de l’immigration massive, rien à attendre de ce genre de personnage, la cause animale est leur dernier souci.

        • TOTO31

          On peut douter que ce soit son soucis, mais on doute pas que les autres n’en n’ont rien à foutre. Autant donner sa chance à celui qui en parle le plus (et de loin), qu’à un autre qui n’évoque jamais les animaux, où juste pour apporter son soutien aux chasseurs et aux éleveurs (ce que ne fait pas méléchon, c’était tout de même le seul à ne pas s’être pointé au dernier salon de l’esclavagisme animal).
          bref, je vous laisse voter pour votre FN, sale raciste que vous êtes, avec marine les animaux seront toujours autant traqués et chosifiés.

        • MoiVG

          Avec VGCédric, vous faites la paire! L’Islam semble vous obséder… Eteignez votre téléviseur (ou, au moins, changez de chaine… Il y a une vie, en dehors de TF1 et BFMTV), vous dormirez mieux et vous croiserez sans crainte le vieux monsieur basané qui vous regarde en souriant et qui est loin d’être le barbu sanguinaire que vous semblez voir à chaque coin de rue. Oui, les terroristes existent et agissent malheureusement, mais les musulmans de France, dans leur immense majorité, sont de simples citoyens FRANCAIS comme vous et moi!

          Que ce soit ici ou sur youtube, je suis navrée de constater que de nombeux vegans sont racistes, haineux… Berk!

    • Bex Nicole Malvine

      on peut taxer Monsieur Mélenchon de mépris certainement pas le qualifier d’imposteur ce qui est certain est qu’il y a chez vous cet excès qui le désservait

  • Antikeiths

    Question ultime : Si Melanchon est pour le droit des animaux, mange t-il de la viande? et en quel quantité ?

    • internaute

      ah non non non il ne faut surtout pas poser la question ici (sans parler de la question des sous produits) ! il faut faire comme si cette personne était antispéciste et végane, déformer le concept de Droits des Animaux (pour qu’il se transforme en droit de se faire exploiter et tuer…mais de manière humaine !) et mélanger tout ca avec des mauvais traitements, des réductions de consommation, de la souffrance, bref plein de trucs bien welfariste, et tout va bien. Il ne faut surtout pas insister sur le fait qu’il soit spéciste dans un pays spéciste et que ce soit lui ou un-e autre la situation pour les animaux non humains ne changera pas. Ne surtout pas parler d’antispécisme et de véganisme éthique, on est là pour faire en sorte que tout soit confus et flou pour les gens et qu’ainsi tout le monde s’y retrouve et soit content.

      • Manu F.

        et donc vous allez voter pour qui ? pour personne comme ça on continue avec la racaille fillon/macron/lepen ?

        • Bex Nicole Malvine

          pourquoi cette violence contre-productive … modérez-vous

          • Manu F.

            il n’y a aucune violence dans mes propos mais c’est vrai que dans la société actuelle aseptisée le mot “racaille” est mal perçu et pourtant il a toute sa place dans notre Larousse !!

      • Bex Nicole Malvine

        Sortir des “laborieux édifices de Descartes” (et de tous les autres). Pour les seniors, dont je suis, le cheminement est douloureux et long. La culpabilité très forte. In fine, comprendre l’antispécisme, y adhérer est une affaire intime. Une évolution vers la perfection de la conscience humaine qui ne doit pas devenir une nouvelle forme d’endoctrinement. Le sujet est trop important pour ne pas le vulgariser.

        L’agressivité de certains végans est compréhensible. La souffrance de nos compagnons de route est immense et “laisse béton” une grande majorité. La violence verbale type comptoir du café de commerce est dissuasive et n’imprime pas. Le message reste anecdotique alors qu’il doit s’élever bien au delà du commerce de sensibleries.

        Nos amis, nous aussi, sommes entre les mains criminelles de la violence économique et de l’avidité des multinationales, entre autres, de l’agroalimentaire, qui dénaturent le patrimoine mondial de l’humanité.

        Leurs profits dorment dans les paradis fiscaux de la financiarisation de l’économie mondiale que les programmes de Messieurs Fillon et Macron continueront d’alimenter. Madame Le Pen ne fera que maintenir à genoux ceux qui le sont déjà en votant pour et son endoctrinement opportuniste.

        Le problème de la France dont les travailleurs n’ont pas la docilité des travailleurs kleenex que sont devenus les invisibles travailleurs pauvres de la Grande Bretagne et de l’Allemagne, ne sont ni les charges salariales élevées, ni les 35 heures, ni tout le reste alimenté par l’avidité de ceux qui alimentent l’évasion fiscale vers les paradis fiscaux que continueront d’alimenter particulièrement le programme de Monsieur Fillon non gêné dans la situation qui est la sienne de maintenir le retour au 39 heures alors qu’il est nécessaire de travailler moins pour travailler tous.

        Il reste une lueur d’espoir s’il se forme un tandem sous Monsieur Mélenchon qui restera solide dans l’adversité.

    • nadia

      N’importe quoi… Mais on pour une fois qu’on a un candidat qui propose des choses concrètes en faveur des animaux ! On ne va pas lui chercher des poux !! On dirait la cour de récré là, c’est pitoyable !!

  • VGCédric

    Sur ce sujet, Mélenchon a objectivement une longueur d’avance sur les
    autres candidats, c’est dorénavant indéniable….ça me gène bcp aux
    entournures
    d’ailleurs…. Car je n’ai que très (mais alors très) moyennement envie
    de soutenir un type
    dont on sait l’idéologie qu’il représente et dont chacun sait qu’il ne
    fera rien, strictement et rigoureusement RIEN pour nous débarrasser du
    fachisme islamiste qui est en train de ronger nos quartiers, nos villes,
    que dis-je, notre pays, jusqu’au trognon. Je profite aussi de
    l’occasion pour rappeler qu’on peut être écolo et végane sans être
    NÉCESSAIREMENT d’extrême gauche. ça va sans dire mais apparemment mieux
    en le disant…

  • Lescaudron
  • Aurélie Earthling

    à noter que “sa déclaration” à propos de la corrida n’est pas de lui mais de Charlotte Girard qui est probablement moins impliquée que lui dans la cause animale.

  • Patrick Z

    Malheureusement il est bien difficile de le croire car il y a 5 ans il invectivait les défenseurs des animaux, il aurait changé à son âge ?
    En fait il ne s’intéresse à la cause animale que depuis que Sophie Montel, députée européenne, a fondé “belaud-argos”, il s’agit donc pour Melenchon d’une stratégie dont le but est de détourner les animalistes du vote FN.
    http://www.francetvinfo.fr/france/melenchon-sur-le-rite-halal-ca-suffit-foutez-nous-la-paix_68813.html

  • Serge Sonnino

    Un candidat ne peut vendre du rêve, il doit d’abord se faire élire et pour celà inclure une part de consensus!
    Sinon c’est Fillon-Macron-Lepen, et en avant comme avant!
    Confier le problème de la corrida au niveau local, c’est une bonne façon de botter en touche, en laissant aux gens le soin de prolonger la dynamique.
    Organiser des rencontres chasseurs-écologistes, ce n’est pas si mal non plus, car il y a des coins ou même si la chasse devenait interdites, la loi serait transgressée.C’est comme pour les banlieux, il y a des espaces de non-droit, et les chasseurs sont organisés et violents.
    Un étape pédagogique sera inévitable, et ce sera mieux que de pleurer dans le vide.

  • David Ruffieux

    Merci, je me posais beaucoup de questions sur son honnêteté hors de commun. On va lui laisse le bénéfice du doute. Il aura du mal à faire voter une loi pour imposer les repas végétariens sans les écoles, à faire abolir les combats d’animaux partout en France, à interdire les abattages religieux sans étourdissement, à faire le ménage dans nos abattoirs de la honte, à promouvoir une société moins carnassière. On va l’aider, vous pouvez être, et il peut être, certain de cela.

  • VGCédric

    Que chacun vote en son âme et conscience dimanche et que le meilleur gagne le 7 mai (pas comme la dernière fois). Ne vous laissez pas impressionner par ceux et celles qui essayent de vous expliquer, l’index levé, que tel vote est vertueux, tel autre “salop” ou que tel vote est intelligent et tel autre con. Méfiez vous. Ce sont bien souvent eux, ces “je sais tout” qui sont salops et/ou cons.
    Même si je reconnais un certain talent à Vegactu pour nous “vendre” Mélenchon, pas d’illusion (ça évitera de fâcheuses déconvenues), nous véganes, qui plafonnons à un demi pourcent paraît-il en France, ne pesons pas grand chose dans cette campagne. Le 8 mai au matin on ne pèsera plus rien !

  • nadia

    Et Marine Le Pen ? En quelle quantité en mange-t-elle ?

    https://www.chassons.com/marine-le-pen/#

  • Pingback: Que voter aux législatives pour défendre les plus faibles ? – Vegactu()

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer