Crédit Photo : Ludovic Sueur

J’étais à la Veggie Pride

La Veggie Pride est un événement qui remet en question la culture dominante en dénonçant le massacre des animaux, et pose un débat public sur la légitimité du meurtre des animaux, sans faire intervenir d’arguments écologiques ou de santé humaine : les intérêts des animaux sont en effet fondamentaux en eux-mêmes et constituent une raison suffisante pour abolir la consommation de produits animaux.

La Veggie pride s’oppose également à la végéphobie : une forme de répression sociale qui empêche toute expression de solidarité envers les animaux.

J’ai beaucoup hésité cette année avant de me rendre à la Veggie Pride internationale à Genève (du 16 au 20 mai 2013) car je devais pour cela faire un voyage de plusieurs milliers de kilomètres. J’y suis néanmoins allé, par souci de faire quelque chose pour les animaux. Et je n’ai pas été déçu !

La manifestation pour les animaux a rassemblé environ 800 personnes dans les rues de Genève. La marche a duré plus de trois heures, et a été ponctuée de « happennings », actions chocs destinées à marquer l’opinion (tous les manifestants ont été « tués » par des bouchers par exemple !). Des pétitions ont été remises à l’ONU et à l’OMS pour réclamer des droits pour les personnes végéta*iennes.

Photo: Ludovic Sueur
Photo: Ludovic Sueur

Mais la Veggie pride, ce n’est pas qu’une manifestation. Cette année, les organisateurs avaient prévu un campement de 5 jours sur un éco-site. Tous les jours nous pouvions assister à des conférences sur les droits des animaux, les stratégies militantes, le carnisme, etc. L’équipe suisse préparait également des délicieux repas végétaliens pour toutes les personnes résidant sur le l’éco-site.

Crédit photo : Pierre Froud
Photo : Jean-Pierre Froud

La Veggie Pride sait aussi être festive Nous avons fait une « végé-boum » et assisté à des concerts de stars véganes.

Pour moi, ce furent 5 jours de bonheur. Si j’y étais allé dans l’idée de lutter pour améliorer la condition des animaux, c’est aussi ma propre condition que j’ai améliorée : être entouré de centaines de végés pendant plusieurs jours, ne plus avoir à justifier, expliquer ses choix, rencontrer des gens formidables chaque jour, ce fut très agréable. C’est avec impatience que j’attends l’édition 2014 !

Vous pouvez voir les photos et les conférences à cette adresse: http://veggiepride2013.unblog.fr/

A propos de Ambroise Lelac

Diplômé de droit et enseignant, je suis militant auprès de plusieurs associations de libération animale.
  • Pingback: J’étais à la Veggie Pride |...()

  • Twiggo

    Pourquoi ce genre d’événement tombe toujours en période d’examens pour les étudiants ?! é__è

    • Veggi Nours

      C’est bien vrai ! Et pourquoi ça tombe aussi toujours quand je ne peux pas y aller :’-(

      • liligondawa

        J’approuve, ils pourraient faire ça en juillet, tout de même !

    • marie-agnes

      depuis sa naissance la VP se deroule au week end de Pentecote et je ne pense pas qu’il y ait plus de monde en juillet periode de vacances et parce que la VP n’est pas une marche d’étudiants ou ce n’est pas la majorité loin de là,mais une marche d’individus de tous les ages !!

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer