Jamie Oliver présente des pièces de viande lors d'une émission télé.

La boucherie de Jamie Oliver fermée pour manque d’hygiène

Jamie Oliver, cuisinier très médiatique, s’est fait épingler par les services d’hygiène : sa prestigieuse boucherie du cœur de Londres a été obligée de fermer ses portes pendant vingt-quatre heures1.

Elle a en été notée 1 sur 5 par la Food Standards Agency (Agence des normes alimentaires du Royaume-Uni).

Cette boucherie approvisionne notamment le restaurant personnel de Jamie Oliver situé juste au-dessus. Les plats qui y sont servis atteignent parfois plus de 100 livres, soit 122 euros.

Voici ce qu’ont observé les inspecteurs : « déjections de souris, carcasses moisies et bœuf Wagyu périmé ». Le magazine en ligne Le Monde2 qualifie tout ceci, non sans humour, de “recette très protéinée” que Jamie Oliver devrait bientôt présenter “à ses adulateurs ».

La boucherie "Barbecoa" de Jamie Oliver.
La boucherie “Barbecoa” de Jamie Oliver.

Ce n’est pas tout : de la longe de porc vendue avec une date de péremption dépassée. Des sanitaires inadaptés. Des portes de frigo souillées.

Interrogés sur les carcasses recouvertes de moisissures trouvées  au sous-sols, les porte-paroles de Jamie Oliver ont affirmé que ces moisissures ne rendaient « pas impropres à la consommation humaine » les viandes. Pas étonnant : le restaurant se vantait déjà en effet de proposer des viandes « vieillies naturellement jusqu’à soixante-dix jours », qualifiant la moisissure d’ « étape naturelle » dans le vieillissement de la viande.

Cette histoire nauséabonde me donne furieusement envie d’un bon steak de haricots noirs.

Terminons sur un petit jeu : selon vous, lesquels de ces jeunes et mignons animaux Jamie Oliver va-t-il sacrifier pour son restaurant ?

  1. http://www.thetimes.co.uk/tto/life/food/article4084975.ece []
  2. http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/05/09/puant-jamie-oliver-coqueluche-des-cuisiniers-critique-pour-des-problemes-dhygiene/ []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !