La Chine renonce à faire disparaitre les éléphants

Une bonne façon de faire beaucoup d’argent est de spéculer sur la rareté d’un produit. Pour l’ivoire la solution la plus évidente pour les mafias hongkongaises et chinoises est d’exterminer rapidement tous les éléphants d’Afrique. En attendant d’avoir éteint l’espèce, elles stockent un maximum de défenses dont les prix exploseront après le massacre des derniers individus. Ce projet qui doit aboutir dans les dix ans à venir est financé par les personnes qui se donnent de l’importance en décorant leurs intérieurs avec des dents sculptées mais aussi par celles qui pensent soigner leurs troubles sexuels en les mangeant. Il existe un marché légal de l’ivoire en Chine qui, soumit à des quotas, est largement alimenté par le trafic illégal. Supprimer le commerce légal ralentira très fortement l’illégal.

Le gouvernement chinois va interdire toute commercialisation d’ivoire d’ici fin 2017 (annonce du 30 décembre 2016), les États-Unis l’ont fait le 2 juin 2016. Pour savoir comment des activistes, militaires et journalistes tous infiltrés et risquant leur vie sont à l’origine de ces interdictions, je vous conseille le formidable film documentaire de Kief Davidson et Richard Ladkani : The Ivory Game.

Lien vers le site : https://theivorygame.com/

La bande annonce :

Mon coup de coeur pour le photographe impliqué dans cette aventure : http://www.nickbrandt.com/

A propos de Ludovic Sueur

Je suis photographe animalier. Certaines de mes photos ont été publiées dans diverses revues comme Terre Sauvage, Images Nature ou Alternatives Végétariennes. D’autres composent l’exposition Consciences et personnalités animales.
  • VGCedric

    “Quand le dernier arbre aura été abattu – Quand la dernière rivière aura été empoisonnée – Quand le dernier poisson aura été péché – Alors on saura que l’argent ne se mange pas.” Geronimo (chef amérindien des Apaches Chiricahuas (1829-1909)).

  • Zèbrette

    De toute façon, il ne faut pas se leurrer: aucun texte de soit disant “protection des animaux menacés” n’a été rédigé pour les animaux. Ils l’ont tous été pour les humains, dans l’intérêt des humains. Même la convention de Washington n’est pas un texte de “protection” mais un texte régulant le COMMERCE des espèces menacées, c’est à dire leur capture, leur mise à mort et leur élevage à des fins mercantiles. Quand on sait qu’il y a encore de nos jours des rhinocéros noirs, des éléphants africains, des tigres du Bengale…abattus LÉGALEMENT, il n’est pas difficile de comprendre que la fameuse convention a surtout été écrite pour protéger le plaisir de chasser de quelques en**lés blancs multimillionnaires !!! Tout comme les fameuses réserves africaines que le péqueneau moyen imagine comme étant un lieu de préservation alors qu’il s’agit simplement de réservoirs de chasse (financés par la chasse en boîte !) pour millionnaires américains en manque de sensations !
    Ce monde me donne envie de gerber…

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé en actualité vegan, recevez chaque weekend l'essentiel de Vegactu !

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer