La dernière mesure de Ségolène Royal met à mort les Marineland

Incroyable mais vrai : notre ministre de l’écologie, dont nous n’avons jamais cessé ici de blâmer les décisions iniques et souvent illégales envers les loups, les ours, les oies sauvages, vient de retourner sa veste en faveur de l’éthique, tout du moins en ce qui concerne les cétacés prisonniers des parcs aquatiques.

Ce coup de théâtre intervient à quelques jours de la passation de pouvoir présidentielle et la constitution d’un nouveau gouvernement. En mars, Ségolène Royal avait repoussé la publication de son arrêté sur « les règles de fonctionnement des établissements détenant des cétacés » afin de le rendre plus ambitieux… Et on ne peut que se féliciter du résultat.

Madame Royal “a repris le texte avant qu’il soit publié et a souhaité être plus radicale“, a indiqué samedi son ministère. Elle a notamment “appris que certains animaux étaient drogués et a voulu aller plus loin“…

La première version du texte — qui abrogeait un arrêté de 19811 — avait été mise au point après consultation de plusieurs associations de protection des animaux, dont 30 millions d’amis, la Fondation Brigitte Bardot et la SPA. Elle constituait l’aboutissement d’une année de discussions et d’expertises associant le Muséum national d’Histoire naturelle et Nicolas Hulot. La deuxième version, publiée samedi au Journal Officiel, est presque idéale…

Ce que cela va changer

Fini les naissances, captures et échanges

La précédente version du texte, dont la date de parution avait été repoussée, autorisait la reproduction des dauphins et des orques captifs. La nouvelle version de l’arrêté ministériel va plus loin et l’interdit totalement2.

Si les programmes de reproduction des cétacés captifs sont désormais interdits, les échanges entre parcs et les importation d’animaux marins capturés dans la nature le sont désormais aussi !

Vous ne rêvez pas : “sans renouvellement possible, cela signifie tout simplement la fin programmée des cirques marins sur notre territoire“, ainsi que l’ont indiqué dans un communiqué commun les associations Code Animal, Dolphin Connection, One Voice, Réseau Cétacés et Sea Sheperd.

Des bassins plus grands et sans chlore

Les établissements déjà construits doivent agrandir d’au moins 150 % la surface des bassins d’ici 3 ans. L’eau devra être assainie sans chlore, un produit agressif pour des animaux qui évoluent en permanance dans l’eau traitée, et qui leur cause des problèmes cutanés et oculaires3.

Nager avec les dauphins, c’est fini

Plus de contacts directs entre le public et les animaux, car les interactions peuvent être extrêmement stressantes pour les cétacés.

Des soigneurs plus nombreux et mieux formés

Les équipes de soigneurs spécialisés devront être sufisamment nombreuses et formées pour améliorer le bien-être des cétacés, une obligation qui s’applique sous 6 mois.

Le seul bémol

Le seul défaut de ce nouvel arrêté est de ne pas interdire les spectacles de cétacés, ni l’ouverture de nouveaux parcs aquatiques. Mais faute de pouvoir renouveler leurs prisonniers, ces derniers essuient cependant un revers si sérieux qu’on peut espérer que les dauphins et les orques actuellement captifs seront la dernière génération à endurer ce calvaire en France.

Une victoire enthousiasmante… et un combat à poursuivre

Pour Caroline Camus, du collectif Sans voix Paca :

Ce n’est qu’un premier pas. Ce que tout le monde veut, c’est que ce genre de parc se reconvertisse.

Une nouvelle manifestation est prévue à Antibes, devant le Marineland, le 14 mai prochain.

Restons sur nos gardes : un nouveau gouvernement est sur le point de prendre la relève ; il sera nommé par un homme qui a fait de l’argent une priorité. Interrogé sur l’épineux sujet des requins de l’île de la Réunion45, Emmanuel Macron avait dit souhaiter que soient rouvertes leur chasse et leur commercialisation, ceci pour ne pas gêner le tourisme balnéaire et pour “exploiter certaines activités marchandes“…

Ne nous reposons pas sur nos lauriers et luttons pour que cette énorme avancée, pour laquelle nous pouvons remercier Ségolène Royal, s’inscrive bel et bien dans la durée.

Précisions :

  1. Huffington Post – Ségolène Royal signe un arrêté pour améliorer le bien-être des dauphins en parcs aquatiques []
  2. Sciences et Avenir – La reproduction d’orques et de dauphins captifs est désormais interdite en France []
  3. LCI – SÉGOLÈNE ROYAL INTERDIT, EN PLUS DE CELLE DES ORQUES, LA REPRODUCTION DES DAUPHINS DANS LES PARCS AQUATIQUES []
  4. Surf Me – Emmanuel Macron favorable à la pêche aux requins à la Réunion []
  5. Surf-prévention – Crise Requin : qu’en disent les Candidats à la Présidentielle ? []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa

Professeur des écoles à Toulouse, j’adore l’archéologie, l’histoire de l’art et la littérature.
Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Vegactu utilise des cookies (vegan) pour améliorer votre expérience chez nous. L'approbation est automatique si vous faites défiler la page. +

L'utilisation de cookies (vegan bien sûr) permet d'améliorer le contenu affiché sur Vegactu. Pour continuer vous devez donc accepter l'utilisation de cookies.

Fermer