La malédiction du vegan invité…

…à un pot de fin d’année, un pot de départ, un pique-nique, ou toute autre auberge espagnole, quand chacun est prié d’amener un plat.

Voici les commandements du vegan invité à ce type de célébration :

1) Un plat ET un dessert tu prévoiras

Sous peine de ne manger que des crudités, tu cuisineras un plat salé. Et pour ne pas être privé de dessert, tu en feras un aussi.

2) A manger pour dix tu feras

Alors que les autres convives mitonneront un plat avec des proportions pour une personne, puis échangeront des parts de tartes avec des bouts de la quiche du voisin, tout le monde voudra goûter à ton plat. Mais tu ne pourras toucher à aucun des autres. Prévois donc d’en faire pour 10 sous peine de ne manger que les miettes de ta propre recette.

3) Certains aliments tu banniras

Exit le tofu, et d’ailleurs le soja sous toutes ses formes, histoire de ne pas nourrir le cliché du végé. Exit la salade, et l’idée que vous mangez de l’herbe. Exit la salade de fruits (“ah c’est vrai que tu ne peux jamais manger de gâteaux”) et tout aliment trop alternatif (algue nori, levure alimentaire, graines de courge, chips de kale).

4) Si le plat est mauvais, c’est qu’il est végé

C’est raté ? C’est normal, c’est végétalien. Il est exclu d’office que le plat ait cuit trop longtemps, que vous vous soyez trompé dans la recette ou que, comme bon nombre d’omnivores, vous ne soyez pas un cuisinier très doué.

Vegan mix 1

S’il vous est arrivé une anecdote lorsque vous avez cuisiné vegan lors d’un repas commun, racontez-la dans les commentaires !

[Images : Vegan Food Mashup.]

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !