La Norvège autorise l’abattage de la moitié de sa population de loups

La Norvège possède une des plus faible population de loups d’Europe1. Il ne resterait que 30 loups en liberté dans le pays. La raison en est simple : les loups norvégiens sont décimés par les braconniers… et par l’état.

Les loups ne sont tolérés que dans une petite partie du pays, près de la frontière suédoise, alors que le loup est un animal dont le territoire naturel varie entre 100 et 300 km², et qu’une meute de loup parcourt couramment 40 à 70 km par jour.

Autres aberration : la politique de gestion du loup limite le nombre de femelles reproductrices dans cette zone à… 3 femelles. Vous avez bien lu. Comment permettre aux loups de maintenir une population stable avec seulement 3 reproductrices ? Sans même parler des risques de consanguinité.

On peut difficilement imaginer pire. Et pourtant. L’Agence nationale pour l’environnement norvégienne vient d’autoriser les chasseurs à abattre 16 loups2. Sur 30, donc.

L’argument officiel est le même que chez nous : la protection des troupeaux. Alors que, exactement comme chez nous, la surveillance des troupeaux en question — que ce soit par les bergers ou par des chiens — laisse énormément à désirer quant elle n’est pas inexistante.

Ajoutons un chiffre qui fait froid dans le dos : 11 571 chasseurs se sont portés volontaires à l’acquisition d’un permis de chasse au loup. Soit 763 chasseurs par loup

Cette chasse honteuse a débuté le 1er octobre 2015 et se conclura le 31 mars 2016.

L’ours (environ 136 individus) et le glouton (141) ne sont pas mieux lotis.

Les pays limitrophes (Suède, Finlande, Russie) sont heureusement moins sanguinaires envers le loup.

Norvège

>> Signez la pétition contre cette barbarie !

Merci à Grégory pour l’info.

 

  1. http://www.ferus.fr/actualite/la-norvege-autorise-l-abattage-de-la-moitie-de-sa-population-de-loups []
  2. More than 11,000 Norwegians line up to shoot 16 wolves []

A propos de Lili Gondawa

Lili Gondawa
Professeur des écoles à Toulouse, j'adore l'archéologie, l'histoire de l'art et la littérature. Je suis donatrice mensuelle et ponctuelle à L214, organisation de défense des animaux.

Abonnez-vous, c'est gratuit !

Ne soyez pas carencé·e en actualité vegan, recevez chaque week-end l'essentiel de Vegactu !